Beirut - Aug 4, 2020

Le Fonds catastrophes du CII soutient les infirmières au Liban suite à l’explosion catastrophique

18 Novembre 2020


À l’approche de l’hiver, nos pensées vont à celles et ceux qui, à Beyrouth, reconstruisent leur ville et leur vie. Beaucoup vivent encore sans abri, ou dans des maisons endommagées ; beaucoup souffrent encore de blessures physiques et psychiques. Et un grand nombre sont des infirmières qui se sont précipitées au cœur de la catastrophe pour prendre en charge les blessés et les mourants. C’est à nous maintenant de prendre soin d’elles.

Le 4 août 2020, une explosion dévastatrice a secoué la ville de Beyrouth, faisant plus de 200 morts – dont quatre infirmières –, blessant des milliers de personnes et laissant d’après les estimations plus de 300 000 personnes sans abri. Trois hôpitaux ont été complètement détruits et deux endommagés. Le Conseil International des Infirmières (CII) a immédiatement contacté son association membre, l’Ordre des infirmières au Liban, pour leur demander ce dont elles avaient besoin.

Le Dr Myrna Doumit, la Présidente de l’Ordre des infirmières au Liban, a relaté la bravoure et le sacrifice des infirmières et des autres agents santé qui, malgré leurs blessures, ont continué d’œuvrer à sauver la vie de personnes prises dans l’explosion. Elle a récemment partagé une vidéo très émouvante, où des infirmières libanaises confient leur expérience de cet événement tragique. Leur incroyable héroïsme et leur abnégation illustrent la force, la bienveillance et le dévouement extraordinaires des infirmières.

Le CII, en tant que fédération mondiale de plus de 130 associations nationales d’infirmières (ANI), a pour vocation de soutenir les infirmières en toutes circonstances. En situation de catastrophe, le CII sert de plateforme aux ANI et aux infirmières qui à titre individuel souhaitent aider leurs collègues. Grâce au Fonds catastrophes du CII, l’organisation, ses membres et les particuliers ont recueilli 25 000 CHF (environ 27 340 USD), qui ont été envoyés à l’Ordre des infirmières au Liban pour répondre aux besoins les plus urgents des infirmières touchées par la catastrophe.

Annette Kennedy, la Présidente du CII, a déclaré : « Le Fonds catastrophes du CII vise à soutenir nos collègues travaillant dans des régions touchées par des catastrophes, qu’elles soient naturelles ou d’origine humaine. Nous remercions nos membres et les infirmières ayant généreusement fait un don au Fonds pour soutenir les infirmières au Liban, un pays déjà confronté à une crise économique et à laquelle s’est agrégée la pandémie de COVID-19, avant que cette tragédie dévastatrice ne se produise. »

Le Dr Doumit a écrit au CII et déclaré : « Je rédige cette lettre pour vous exprimer notre gratitude pour votre précieux soutien durant la période de crise où les infirmières libanaises en avaient le plus besoin. Nous vous sommes reconnaissantes des efforts sincères que vous avez déployés et qui étaient éminemment nécessaires. Votre bienveillance, votre sollicitude et votre générosité ont fait la différence à un moment de tragédie et d’authentique détresse. »

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré : « Nous sommes heureux d’avoir pu apporter notre concours à ces infirmières qui ont tant souffert de cette tragédie. Nous ne les remercierons jamais assez de s’être dévouées de façon désintéressée pour sauver la vie de tant de personnes blessées durant cette catastrophe. Nous tenons à remercier tout particulièrement les associations d’infirmières et les infirmières qui a titre individuel ont généreusement fait des dons au Fonds. C’est une puissante démonstration de la solidarité entre infirmières du monde entier, se rassemblant par le biais du CII et s’entraidant dans les bons comme dans les mauvais moments. »

Le Fonds catastrophes du CII a été créé en 2010 à la suite du tremblement de terre en Haïti, qui a fait des centaines de milliers de morts et de blessés et complètement détruit l’École nationale d’infirmières de Port-au-Prince. Le Fonds a aidé les infirmières pour les besoins de base (couvertures, nourriture, logement temporaire) ; épaulé les infirmières volontaires dans la lutte contre la flambée de choléra ; reconstruit les bâtiments de l’Association nationale des infirmières d’Haïti ; et soutenu une réunion des infirmières à l’échelle du pays pour réfléchir à la façon de rebâtir les services de soins infirmiers d’Haïti. Depuis, le Fonds catastrophes du CII a continué de soutenir les infirmières touchées par diverses catastrophes, dont les attentats de 2019 au Sri Lanka et les destructions causées par l’ouragan Dorian dans les Caraïbes. Le Fonds a financé des ateliers sur les catastrophes et des formations de préparation aux catastrophes destinés aux infirmières, mais aussi la reconstruction physique et matérielle et le relogement.

Cliquez ici pour voir les témoignages des infirmières libanaises. Consultez nos autres communiqués sur la catastrophe au Liban, du 6 août, du 13 août et du 4 septembre.

Télécharger le communiqué de presse ici