Cover

Le CII soutient l’appel de l’Ordre des infirmières pour les infirmières victimes de l’explosion catastrophique au Liban

4 Septembre 2020


Le Conseil International des Infirmières (CII) soutient pleinement l’appel de l’Ordre des infirmières au Liban pour aider les infirmières ayant subi des traumatismes, la perte d’êtres chers ou des blessures du fait de l’explosion dévastatrice à Beyrouth, le mois dernier.

Plus de 250 personnes ont été tuées et 5 000 autres blessées dans l’explosion du 4 août, qui a détruit une grande partie de la ville, dont quatre grands hôpitaux. Six jeunes infirmières figurent parmi les victimes et plus de 200 ont été blessées ; certaines ont aussi perdu leur logement.

Au lendemain de la catastrophe, le CII a contacté le Dr Myrna Doumit, la Présidente de l’Ordre des infirmières au Liban, et organisé une conférence de presse internationale au cours de laquelle elle décrit avec émotion la bravoure et le sacrifice des infirmières et autres agents de santé qui, plutôt que de fuir, sont allés au-devant du danger pour sauver la vie des personnes blessées par l’explosion.

Dans un message vidéo et une lettre publiés cette semaine, le Dr Doumit a exprimé sa gratitude aux personnes et aux organisations du monde entier qui ont envoyé des dons pour aider les infirmières libanaises concernées à reconstruire leur vie, et a lancé un appel à davantage de soutien.

Le CII et ses membres ont fait un don initial de 10 000 CHF à travers le Fonds catastrophes et l’organisation est heureuse de poursuivre ce soutien par ce biais, en acceptant des dons spécifiquement destinés au Liban, qui seront transmis à l’Ordre des infirmières. Si vous souhaitez faire une contribution, veuillez contacter la Directrice des finances du CII, Geraldine Limborg – [email protected]

Dans sa lettre de remerciement pour le soutien que les infirmières libanaises ont reçu depuis la catastrophe, le Dr Doumit a expliqué que la puissante explosion, comme la COVID-19, ont aggravé la condition des infirmières, déjà bien fragile dans le pays.

Le Dr Doumit a déclaré :

« Depuis le 17 octobre 2019, le Liban vit une crise économique ayant fait chuter de 80 % le pouvoir d’achat. Cela signifie que le salaire d’une infirmière équivaut désormais pratiquement à 120 USD par mois. Le prix des biens et des services a augmenté de 40 à 50 %. Le coût de la vie a augmenté d’environ 40 à 50 %. En outre, de nombreuses infirmières ont été licenciées et la plupart de celles qui sont maintenues à leur poste reçoivent la moitié de leur salaire ou sont obligées de prendre des congés sans solde. L’économie défaillante, le virus et l’explosion ont fait payer un lourd tribut aux infirmières du Liban, tant sur le plan financier que psychologique. »

Annette Kennedy, la Présidente du CII, a déclaré : « Le CII soutient pleinement cet appel. Le Liban et les infirmières libanaises vivent une douleur et une angoisse indescriptibles, mais aussi une situation financière impossible. Or, les terribles événements du 4 août à Beyrouth ont une fois de plus montré l’incroyable résilience et le courage de nos infirmières. Nos pensées vont vers elles, et le mieux que nous puissions faire est d’agir concrètement et d’envoyer nos dons, aussi grands ou petits soient-ils, car ils sont tous importants. »

Howard Catton, le Directeur général du CII, a ajouté : « Les difficultés individuelles sont immenses, des infirmières ont perdu leur logement et leurs moyens d’existence et nous collaborons avec l’Ordre des infirmières pour veiller à ce que les infirmières concernées reçoivent notre appui direct. Nous nous engageons avec l’Ordre des infirmières à faire en sorte que les dons collectés aillent directement à ces infirmières, qui sont dans le plus grand besoin. »

Télécharger le communiqué ici