Cover

Journée internationale des infirmières: Étude de cas de la semaine

3 Mars 2020


Un nouveau rôle pour les infirmières : les « Anges gardiens à l’école », Chine

Collaboratrice : Shi Qing Lian, présidente de l'Association des infirmières et infirmiers de Dongguan

Nurses ChinaDans les campagnes chinoises, les filles prépubères connaissent mal leur propre santé physiologique et les changements qui interviennent à la puberté. Elles n’ont pas non plus conscience de l'importance de savoir se défendre contre certaines agressions.

Une enquête menée dans vingt écoles primaires de la province de Dongguan a révélé que seulement 20 % des filles en quatrième et cinquième années étaient sensibilisées aux problèmes de santé que rencontrent les adolescentes et aux moyens de lutter contre le harcèlement et les agressions sexuelles.

L'Association des infirmières et infirmiers de Dongguan a reçu un financement du Gouvernement chinois et du fonds spécial de développement de l'organisation sociale de Dongguan pour mener à bien un projet visant à fournir des connaissances en physiologie aux filles d'âge scolaire de la province et à les sensibiliser à l'autodéfense.

Les infirmières ont ainsi créé un nouveau rôle social dans le cadre du projet d’« Anges gardiens à l’école », conçu pour éduquer les enfants et les sensibiliser aux agressions sexuelles et à leur prévention.

L'équipe du projet est composée d'environ cinquante personnels infirmiers et enseignants. Les infirmières, membres de l'Association des infirmières et infirmiers de Dongguan, travaillent à la faculté de médecine et dans des hôpitaux locaux.

Le but du projet est de dispenser une formation interventionnelle à des jeunes filles de 10 à 13 ans. Il a trois objectifs :

  • Apprendre aux filles les processus naturels de la puberté, y compris les changements biologiques et le développement sexuel auxquels elles doivent s'attendre.
  • Réduire l'anxiété et la peur liées à la puberté.
  • Comprendre le fonctionnement des organes intimes, éviter les situations à risque, prévenir les agressions sexuelles et apprendre à se défendre.

L'enseignement porte sur les changements physiques à l'adolescence, l'autoprotection et la prévention du harcèlement et des agressions sexuelles. Les méthodes utilisées comprennent le jeu, des illustrations, des démonstrations physiques et des mises en situation.

Les participantes, soit 4’745 filles âgées de 10 à 13 ans dans vingt écoles primaires de Dongguan, ont été invitées à donner leur avis sur le projet afin de nous aider à déterminer les effets de l'intervention.

Le projet a obtenu de très bons résultats, 95 % des filles qui y ont participé ont gagné une compréhension précise de leur propre corps. Elles ont également moins d'anxiété et de peur après la puberté que d’autres enfants du même âge.

Les enfants qui ont bénéficié du projet peuvent identifier avec précision ce qu’est le harcèlement sexuel et savent comment se protéger contre les agressions sexuelles grâce à des techniques simples d'autodéfense.

Une ligne téléphonique a été ouverte pour les enfants de Dongguan en vue de prévenir et de combattre les agressions sexuelles.

Le projet d’« Anges gardiens à l’école » témoigne de la responsabilité sociale des infirmières et de la façon dont leur expertise peut orienter la communauté et servir de pont entre les services de santé et les écoles.