Cover

Journée internationale des infirmières: Étude de cas de la semaine

26 Mai 2020


Utiliser la radio pour diffuser des informations sur la COVID-19 au sein de la communauté originaire du sous-continent indien : Royaume-Uni

Contributeur: Parveen Ali Radio UK Partout dans le monde, les infirmières et les autres professionnels de santé aident les individus, les familles et les communautés à comprendre la COVID-19, ses répercussions potentielles et la manière d’empêcher sa propagation.

Cependant, il n’est pas toujours facile de transmettre ces informations vitales dans notre monde divers et multiculturel, où se parlent de nombreux dialectes et langues.

La mondialisation a généralisé les migrations à l'intérieur des pays et entre les pays. Si cette évolution présente de nombreux avantages, elle entraîne également des problèmes liés à la langue et à la communication.

La compétence linguistique est particulièrement importante lorsqu'il s'agit pour un individu d’exprimer ses besoins à un tiers, par exemple un professionnel de santé. Pour leur part, certains professionnels de santé éprouvent des difficultés à transmettre des informations à des personnes qui ne maîtrisent pas leur propre langue. Ces problèmes de communication créent des obstacles qui risquent d’aggraver les inégalités en santé.

La pandémie de COVID-19 met en évidence les barrières linguistiques qui empêchent les professionnels de santé de s’adresser au public et de lui transmettre des messages basés sur des informations cohérentes.

Parveen Ali, une infirmière née et formée au Pakistan, et vivant au Royaume-Uni, anime chaque semaine un programme sur la radio locale Link FM 96.7 (voir l’étude de cas sur cette radio dans notre publication pour la JII, La profession infirmière, une voix faite pour diriger – Vers un monde en bonne santé). L'objectif de l’émission est de transmettre des informations de santé aux membres de la communauté originaire du sous-continent indien qui s’exprime en ourdou (ou hindi). L'idée est de fournir des informations vérifiées, provenant de professionnels crédibles, dans un langage facile à comprendre.

Pendant cette période de crise, le Dr Ali et M Nisar Gilal diffusent bénévolement des programmes consacrés à la COVID-19, à ses signes et symptômes, à ses effets sur les individus et à la manière d’en empêcher la propagation. Des émissions ont porté spécifiquement sur les effets de la COVID-19 sur la santé mentale, et sur la manière de les minimiser.

Depuis février 2020, les animateurs ont produit plusieurs programmes sur ces questions, qui ont été vus ou écoutés par près de 30 000 personnes via des vidéos sur Facebook et des transmissions à la radio, en direct. Les programmes s'adressent aux habitants de Sheffield et de ses environs, dans le nord de l'Angleterre, où se trouve une importante population originaire du sous-continent indien. Grâce à la diffusion en direct sur les médias sociaux, les habitants d'autres villes du Royaume-Uni et d'autres pays peuvent également suivre les programmes.

Cette initiative démontre que les infirmières modernes peuvent appliquer leurs connaissances et leurs compétences de manière innovante pour contribuer à la promotion de la santé, à la prévention des maladies et à la diffusion de l'information. Ce faisant, elles ne se contentent pas de remplir leurs fonctions de professionnelles de santé: elles prennent aussi l’initiative et donnent une image attrayante de la profession infirmière.