TB day

Il est temps d’en finir avec la tuberculose

22 Mars 2019


Genève, Suisse; 22 mars 2019 – À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le Conseil international des infirmières (CII) en convient – Il est temps - #ItstimetoendTB.

Cette année, le thème de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose est « Il est temps » et il est temps en effet de poursuivre l’élan de la première réunion de haut niveau des Nations Unies sur la tuberculose (TB), qui s’est tenue à New York en septembre dernier. Ce thème vise à attirer l’attention sur la TB et à demander aux chefs d’État, aux ministres, aux professionnels de la santé, aux collectivités touchées ainsi qu’aux dirigeants aux niveaux local et des collectivités, de rendre compte des principaux engagements pris durant la réunion, pour mettre fin, une fois pour toutes, à la TB.

Le Conseil international des infirmières (CII) a formé des milliers d’infirmières à travers le monde pour appuyer la stratégie de l’Organisation mondiale de la Santé en vue d’éliminer la TB.

Le Dr Carrie Tudor, la Directrice du projet TB du CII, a déclaré que la formation d’infirmières expérimentées à la prévention, aux soins et au traitement de la maladie et la transmission de leurs connaissances aux autres personnels de santé, sont la clé pour améliorer les soins aux patients.

« Les infirmières sont les mieux placées pour contribuer à éliminer définitivement la TB », a-t-elle déclaré.

Ces dernières années, le lutte contre la TB a évolué favorablement, avec de nouveaux médicaments pour traiter la TB pharmacorésistante (TB-R), des diagnostics plus efficaces et rapides et de nouveaux traitements pédiatriques. « Bien que la vie de 54 millions de personnes atteintes de TB ait été sauvée depuis 2002, elle reste une menace majeure pour la santé mondiale. »

Le projet du CII sur la TB/TB multirésistante (TB-MR) forme des infirmières expérimentées pour transmettre les connaissances aux collègues infirmières et aux autres personnels de la santé, afin d’améliorer la prestation des soins aux patients.

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré : « Nous sommes infiniment reconnaissants à Eli Lilly et à United Way Worldwide pour les fonds accordés à notre projet sur la TB / TB-MR depuis 2005, dans le cadre du Partenariat Eli Lilly TB-MR. Sans eux, les milliers d’agents de santé qui ont bénéficié de notre programme ne pourraient pas contribuer à la lutte contre cette maladie mortelle. »

Les cours du projet axés sur la pratique sont dispensés dans les pays les plus durement touchés par la TB et la TB-MR et où le CII dispose de solides liens de travail avec les associations locales et nationales d’infirmières.

Le projet du CII sur la TB/TB-MR a formé 2 300 infirmières dans 17 pays d’Afrique, d’Asie et de Fédération de Russie, dans le cadre des cours « Former pour le changement ». Ces infirmières ont à leur tour dispensé la formation à plus de 176 000 infirmières, médecins, travailleurs paramédicaux et membres de la collectivité, soit environ 76 personnes de plus pour chacune d’entre elles. Le projet du CII sur la TB/TB-MR a permis de s’apercevoir qu’au début de la formation, nombre d’infirmières connaissaient mal la TB, en particulier les facteurs de risque, les signes et symptômes de la TB, les méthodes utilisées pour diagnostiquer la TB et le traitement conventionnel. Après la formation, le niveau de connaissances des infirmières a sensiblement augmenté, de 20 à 30 %.

Une infirmière ougandaise a déclaré : « Ce sont les infirmières qui passent le plus de temps avec les patients, c’est pourquoi lorsqu’elles disposent des connaissances requises pour traiter la TB, tout le monde y gagne. Cela permet une bonne réceptivité, de bons résultats et un milieu sain pour tous. C’est comme cela que nous atteindrons notre objectif, à savoir un monde libéré de la TB en 2030. »

Selon le Dr Tudor, les infirmières sont vitales pour lutter contre cette maladie mortelle : « Les infirmières sont en première ligne, au quotidien, partout dans le monde. Elles jouent un rôle essentiel pour mieux détecter les cas, indiquer au patient le traitement approprié, assurer un appui suivi aux patients et améliorer les résultats du traitement. »

Les infirmières constituent la moitié du contingent de personnel de la santé dans le monde et le pourcentage est plus élevé dans beaucoup de régions du monde parmi les plus touchées par la TB, à l’instar de l’Afrique subsaharienne. Dans de nombreux endroits de la planète, les infirmières sont la seule source de soins. Le CII convient qu’il est temps de mettre fin à la TB et les infirmières peuvent y parvenir.

La TB continue de frapper près de dix millions de personnes dans le monde chaque année et 1,6 million d’entre elles y succombent – plus de 4 000 personnes meurent chaque jour de cette maladie curable. La TB reste la principale cause de décès dû à une maladie infectieuse ; elle tue plus que le VIH/sida. Sur les quelque 558 000 personnes touchées par la TB-MR en 2017, seules 25 % ont reçu des soins et parmi elles, 55 % seulement ont été traitées avec succès. Les décès causés par la TB-MR constituent près d’un tiers de tous les décès dus à la résistance aux agents antimicrobiens (source : Rapport 2018 de l’OMS sur la TB dans le monde).

Tous les ans, plus de 3,6 millions de personnes souffrent de TB non diagnostiquée et non traitée. Un grand nombre de celles qui sont passées entre les mailles du filet mourront ou recevront un traitement inapproprié – nombre d’entre elles ne recevront aucun traitement et continueront d’infecter d’autres personnes dans leur collectivité. Près d’un demi-million de personnes seront diagnostiquées de TB-MR, qui est plus difficile et coûteuse à diagnostiquer et à traiter. Des mesures importantes sont nécessaires pour colmater cette brèche et les infirmières se trouvant en première ligne jouent un rôle important pour détecter, diagnostiquer et traiter ces patients.


Note pour les rédactions

Le financement du projet du CII sur la TB se terminera fin mars 2019. Le CII est reconnaissant à Eli Lilly et à United Way Worldwide pour tout leur soutien à la formation des infirmières se trouvant première ligne pour lutter contre la TB.

Le Conseil international des infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant les millions d’infirmières et d’infirmiers dans le monde. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII œuvre pour des soins de qualité pour tous et pour des politiques de santé solides, partout dans le monde.

Pour plus d'informations, veuillez contacter

Gyorgy Madarasz, Pattaché de presse, Conceil international des infirmières, Tel: +41 22 908 01 16

 

ICN/PR2019#08