IND2021 cover

Construire des organisations d’infirmières résilientes, Japon

25 Mai 2021


Contribution : Japanese Nursing Association

Face à la pandémie de COVID-19, la Japanese Nursing Association (JNA) a examiné la situation des infirmières engagées en première ligne dans différents contextes, identifié un certain nombre de problèmes et émis quatre recommandations concernant l’avenir de la société :

  1. Les infirmières aident la population à s’adapter aux nouveaux modes de vie qui se répandent dans la société.
  2. Il faut garantir l’existence d’un système de prestation de soins de santé stable, capable de répondre à la propagation des infections ainsi qu’aux situations d’urgence.
  3. Il faut assurer la sûreté et la sécurité de la société en minimisant la propagation des infections – l'expertise des infirmières joue un rôle clef dans la prévention de la propagation des infections.
  4. Il faut créer une société dans laquelle tous peuvent mener une vie saine et active, mentalement et physiquement – créer une société en bonne santé grâce au pouvoir des infirmières.

Sur la base de ces recommandations, et face à l'épidémie de COVID-19 qui continue de sévir au Japon, la JNA a soutenu la création d'organisations résilientes qui aident les infirmières à tirer parti de leurs forces, à jouer un rôle en toute circonstance et à assurer l'avenir du système de santé.

Pour protéger les soins de santé au sein de la communauté, de même qu’aider les personnes à rester en bonne santé et accéder aux soins, la JNA a pris des mesures quantitatives et qualitatives pour sécuriser les infirmières. L'association a ainsi organisé une formation pour donner aux infirmières une grande expertise dans le contrôle des infections. Cette formation a permis aux établissements de santé de moins de 200 lits de disposer d'infirmières certifiées dans la lutte contre les infections, là où elles n’étaient pas disponibles auparavant. La JNA a également mis en place un système pour aider les infirmières à actualiser leurs connaissances et compétences professionnelles, afin d’être pleinement compétentes pour exercer. L'association a ainsi renforcé le fondement des qualifications de toutes les infirmières, y compris les infirmières au chômage, en termes de quantité et de qualité.

La JNA a également élaboré des outils d'aide à la prévention et à la gestion des infections, afin de transférer des infirmières expertes et administratrices dans des hôpitaux de petite et moyenne taille et dans des institutions pour personnes âgées. Ces outils comprennent des listes de contrôle concernant le comportement et l'attitude des intervenants ; de même que des mesures de contrôle des infections, à adapter aux établissements en fonction de la phase de la pandémie et des différences dans la prestation des soins entre les hôpitaux de taille réduite et moyenne ainsi que dans les institutions pour personnes âgées, par rapport aux grands hôpitaux.

Les outils ont été développés à la suite du service de consultation de la JNA sur le contrôle de l'infection, qui a montré clairement que les établissements de santé manquant d'infirmières spécialisées dans le contrôle des infections étaient confrontés à davantage de problèmes face à la COVID-19. Par l'intermédiaire des associations préfectorales d'infirmières, la JNA a apporté son soutien à ces établissements par des visites, des courriers électroniques et des appels téléphoniques, ainsi que par des conseils sur place, dispensés par des infirmières très spécialisées, afin d'améliorer les mesures de prévention des infections, grâce aux outils mentionnés.

Au Japon, la propagation de la COVID-19 a entraîné une pénurie de personnel infirmier dans certaines régions. Pour y remédier, un mécanisme a été mis en place, avec la participation du gouvernement, pour soutenir les infirmières dans la lutte contre les maladies infectieuses. Ce système consiste dans le transfert d'infirmières spécialisées dans le contrôle des infections lors de catastrophes. Si la demande des établissements de santé – ou des centres d’hébergement, pour les cas bénins – dépasse l'offre d'infirmières au sein de la préfecture vu la recrudescence de l'infection, un système est en place pour assurer le transfert d’infirmières entre préfectures. Le rôle d'infirmière de secours en cas de maladies infectieuses (Infectious Diseases Relief Nurse) est destiné à faire face à la propagation de la COVID-19. Mais l'expérience et les leçons tirées du mécanisme devraient aussi fournir des éléments permettant à la communauté de disposer des infirmières nécessaires et de préserver le système de prestation de soins à l'avenir.

La JNA estime nécessaire de garantir l'accès aux services de santé en toutes circonstances, en faisant en sorte que des infirmières compétentes soient disponibles partout où les gens en ont besoin. Les efforts de la JNA ont été rendus possibles grâce au soutien des infirmières qui lui sont affiliées. Toutefois, ce soutien dépend lui-même du renforcement du mécanisme d’appui à la santé mentale des infirmières, ainsi que de la compréhension correcte du rôle des infirmières et de leur importance économique dans la société, ce qui constitue la base de la construction d'une organisation très résiliente.

JNAPhoto 1: JNA's President Fukui makes a proposal at a press conference