Pour le CII, la protection et la sécurité des infirmières et de tous les personnels de santé en Ukraine sont primordiales

25 Février 2022

PR_03

Le Conseil International des Infirmières (CII) et ses plus de 130 associations membres partout dans le monde sont solidaires du peuple, des infirmières et de tous les personnels de santé pris dans le conflit en Ukraine. Pour le CII, la protection et la sécurité des infirmières et de tous les personnels de santé sont primordiales. Tout ciblage, toute attaque contre des personnels ou institutions de santé sont contraires au principe de protection des agents de santé consacré par les règlements internationaux et par la Convention de Genève, et constituent autant d’affronts contre l’humanité.

Le CII, qui est en contact avec nos collègues dans la région, ne ménage aucun effort pour entrer en relation avec les infirmières et les infirmiers en Ukraine pour leur offrir son soutien et sa solidarité, de même que pour faire passer leurs messages au reste du monde.

Pamela Cipriano, Présidente du CII, déclare :

« Nous sommes extrêmement préoccupées par la situation en Ukraine et nos pensées émues vont à toutes les personnes prises dans le conflit, notamment nos infirmières et tous les personnels de santé qui, une fois de plus, se retrouvent en première ligne d’une nouvelle crise humanitaire.

La protection et la sécurité de nos infirmières et de nos systèmes de santé sont primordiales et consacrées par le droit international. Nous appelons toutes les parties au conflit et la communauté internationale à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer la sécurité de nos infirmières qui, souvent, se mettent en danger de mort pour prendre soin d’autrui. L'accès aux soins de santé et l'acheminement de l'aide humanitaire doivent rester des priorités pour toutes les parties concernées, alors même que des villes sont attaquées et que des dizaines de milliers de personnes sont déplacées. »

Howard Catton, Directeur général du CII, ajoute :

« Profondément préoccupés par la situation sur le terrain en Ukraine, nous avons pris contact avec nos collègues infirmières dans le pays, qui est confronté à des circonstances effrayantes et extrêmement chaotiques. Nous continuerons à essayer d'établir des liens avec elles et de faire passer leurs messages au reste du monde.

Les infirmières et les travailleurs de la santé sont une force au service de la guérison et de la réconciliation. Les principes d'impartialité des soins, ainsi que de neutralité médicale et infirmière, sont bien plus forts que toutes les différences entre les personnes. Toute attaque contre un hôpital ou un établissement de santé est non seulement contraire au droit international, mais constitue également un affront à l'humanité. Rappelons que les principes des soins infirmiers modernes ont vu le jour pendant la guerre qui a ravagé la Crimée, il y a plus de 150 ans.

Protéger le travail et l'impartialité des infirmières et de tous les agents de santé, c’est préserver notre humanité, laquelle brille sans discontinuer au sein de la communauté infirmière partout dans le monde. Nous avons reçu de nombreux messages de soutien de la part des ANI à l'égard de nos collègues en Ukraine, en particulier un message poignant de l'association des infirmières et infirmiers russes ».

En effet, la présidente de la Russian Nurses Association, Valentina Sarkisova, nous a fait parvenir le message suivant : « La Russian Nurses Association, de même que toutes les infirmières et tous les infirmiers dans le monde, est très inquiète du sort de ses collègues et voisines les plus proches. La politique est loin des soins infirmiers et les conflits armés sont à l’opposé de la mission essentielle de notre profession. Aucune autre profession que la nôtre ne chérit autant la vie et la santé. Avec le monde entier, nous espérons une résolution rapide de tous les conflits et le retour à une vie normale et pacifique. Nous en sommes convaincues, aucune confrontation politique ne peut affecter la mission des soins infirmiers. Avec toute la passion qui nous anime, nous souhaitons qu'aucune autre vie ne soit perdue et que toutes les infirmières puissent reprendre leurs fonctions paisibles dans un environnement sûr et sécurisé. »

Télécharger le communiqué de presse ici