IND2021 cover

Philippines : une infirmière responsable des transferts de technologie

14 Septembre 2021


Contribution : Dr. Lourdes Marie S. Tejero, RN, MTM, MAN, PhD, professeure et directrice, Université des Philippines, Manille

Philippines Tech transfer

Traditionnellement, on associe le transfert de technologie, qui implique des connaissances pointues sur la protection de la propriété intellectuelle ainsi que sur une éventuelle utilisation ou commercialisation, à des professionnels du domaine technique, et non à des infirmières. Or, depuis janvier 2019, la directrice des transferts de technologie à l'Université des Philippines, à Manille, est une infirmière, le Dr Lourdes Tejero.

Infirmière en pédiatrie, le professeur Tejero, titulaire d'un doctorat en soins infirmiers et d'une maîtrise en médecine translationnelle (MTM), a également suivi des formations en bio-ingénierie, en thérapeutique clinique et en commerce. En tant que directrice des transferts de technologie, elle gère plus de cent « propriétés intellectuelles » – les médicaments, dispositifs biomédicaux et technologies de l'information pour la santé inventés par des enseignants, chercheurs et étudiants de l’Université.

Le Dr Tejero et son équipe d'ingénieurs, d'avocats et de personnes actives dans le monde des affaires gèrent le transfert technologique de ces « propriétés intellectuelles ». L'équipe conseille les inventeurs sur la brevetabilité de leurs innovations en fonction de la recherche et des caractéristiques techniques des innovations concernées ; elle remplit les demandes de brevet et gère les marques et les droits d'auteur au nom de l'université. Pour que la propriété intellectuelle soit utilisée par les bénéficiaires prévus et pour atteindre une population plus large, une commercialisation peut être lancée. Le professeur Tejero et son équipe nouent alors des liens avec des organismes publics et privés pour le financement de la recherche, et avec des partenaires industriels pour la concession de licences et d'autres collaborations commerciales. Des partenariats ont déjà été noués avec des industries pharmaceutiques locales et des agences d'autres pays, tels que l'Inde et le Japon.

Au début de la pandémie, les ingénieurs et les soignants de l'hôpital universitaire ont trouvé des moyens d’atténuer les problèmes médicaux posés par la COVID-19 en améliorant les dispositifs nécessaires aux soins. L'équipe du professeur Tejero a participé à la préparation de rapports de recherche sur les brevets, à la protection de la propriété intellectuelle, à la présentation à des partenaires industriels potentiels et à la formation en ligne des membres du corps enseignants, des chercheurs et des étudiants. Le professeur Tejero applique son expertise en leadership infirmier pour gérer efficacement les propriétés intellectuelles en traitant avec les partenaires commerciaux et, surtout, avec ses collègues de l'unité.

Du bureau initial de trois personnes, son équipe est passée à plus de douze personnes gérant plus de cent propriétés intellectuelles. Depuis mars 2020, le personnel travaille à distance, de sorte que le Dr Tejero organise régulièrement des séances en ligne pour discuter des plans, résultats, préoccupations et gestion du stress. Pendant la pandémie, le nombre de demandes de brevet a augmenté de 200 % et plusieurs accords commerciaux avec des entreprises locales et étrangères ont été conclus.