Le Rotary Club International honore Howard Catton, Directeur Général du CII, en reconnaissance de la contribution de l’organisation en faveur des soins infirmiers et la santé des populations du monde entier

14 Juillet 2021

PR_32_Howard and the Award

Le Directeur Général du CII Howard Catton a reçu la distinction PHF (Paul Harris Fellows) de l’organisation Rotary Club International. Rotary Club International est un réseau mondial comptant 1,2 millions de membres, dont le but est d’apporter une réponse aux problèmes du monde par la passion, l’énergie et l’intelligence. Ses 35 000 clubs travaillent à remédier aux problèmes les plus persistants, entre autres œuvrer pour la paix, lutter contre la maladie, garantir l’accès à l’eau potable, aux soins et à l’hygiène, et sauver les vies de mères et de leurs enfants.

M. Catton a été décoré en reconnaissance de son exceptionnelle action auprès de la communauté des soignants lors de la pandémie de COVID-19. La distinction a été présentée lors d’un webinaire ce mardi 13 juillet, organisé par le Rotary Club International des Infirmières et Sages-femmes, qui l’a proposé comme candidat.

Acceptant cette distinction au nom du CII et de la communauté des soignants, M. Catton a déclaré :

« Je suis touché et honoré de recevoir ce prix au nom du CII et tous les soignants, partout dans le monde. Ce prix est gratifiant car il montre que le travail que les soignants et nous, faisons, a un impact dans le monde au sens large. Le Rotary et le CII sont des organisations qui sont liées par les valeurs communes qu’elles partagent, et dont la priorité est le travail humanitaire au service de la santé, de la paix et de la sécurité. »

De nombreuses personnalités éminentes parmi la communauté des soignants ont rendu hommage à M. Catton et à la contribution du CII auprès de la profession, en particulier au cours des 18 derniers mois, soit depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Déclaration de Elizabeth Iro, Infirmière en Chef à l’Organisation Mondiale de la Santé :

« Au nom de l’Organisation Mondiale de la Santé, je souhaite vous remercier très sincèrement pour votre travail extraordinaire pendant les 18 derniers mois. Votre soutien envers la profession infirmière au niveau mondial a été l’une des voix indéfectibles de la pandémie : la voix de l’information, de la clarté, de l’action et de la force. Depuis que la pandémie a commencé, vous avez su mettre la lumière sur la réalité des soins infirmiers au plus fort de cette crise, et vous avez mené sans relâche votre combat pour de meilleures conditions de travail, exigeant de meilleurs équipements – EPI notamment – et soulignant le manque de communication concernant le nombre de soignants qui sont tombés malades ou qui sont morts du COVID-19 par leur travail. »

Déclaration de Annette Kennedy, Présidente du CII :

« Pendant la pandémie de COVID-19 il a montré la voie au monde entier en soulevant les problèmes auprès des médias, avec l’Organisation Mondiale de la Santé et de nombreuses autres institutions internationales et gouvernementales. Howard est inépuisable dans son plaidoyer pour les infirmiers.ères, cherchant à toujours les soutenir et les protéger, où qu’ils/elles soient. Il fait tout ce qui est en son pouvoir pour s’assurer que nous serons mieux préparés et prêts à faire face à de nouvelles urgences sanitaires internationales à venir, et montrant aux gouvernements, aux médias et autres organismes internationaux le manque criant de personnel soignant à l’échelle mondiale, auquel il faut absolument remédier. »

Déclaration de James Buchan, Professeur Adjoint à l’Université de Technologie de Sydney :

« J’ai été particulièrement impressionné de voir combien le CII s’est impliqué pour représenter la profession infirmière, en s’assurant que les infirmiers.ères et sages-femmes soient en sécurité et protégées alors même qu’elles sont en première ligne pour veiller à ce qu’une réponse efficace soit apportée à cette pandémie. »

Déclaration du Dr. Franklin Shafer, Président et Directeur Général du CGFNS :

« Je veux féliciter Howard et le CII et rendre hommage à ses réalisations lors de la pandémie de COVID-19. Il a, épaulé par la brillante équipe qu’il a constituée, placé les soins infirmiers au premier plan de chaque organe de presse, il nous a placés là pour l’image, pour que le nécessaire soit fait pour que les soignants restent en sécurité, et pour le rôle vital que nous jouons. »

M. Catton rejoint ainsi la liste de nombreux autres grands noms ayant reçu la distinction Paul Harris Fellows, dont Mère Teresa de Calcutta, le Président des États-Unis Jimmy Carter, le Président russe Boris Eltsin, l’astronaute américain James Lovell, le Secrétaire Général des Nations Unies Javier Perez de Cuellar, et le découvreur du vaccin contre la polio Jonas Salk.

Dans son discours de remerciements, M. Catton a dit rester extrêmement soucieux d’équité vaccinale, tout particulièrement à l’égard des infirmiers.ères et autres personnels soignants qui, malgré le fait que le vaccin soit disponible ailleurs, se trouvent dans des situations potentiellement dangereuses, sans être immunisés.

M. Catton a signalé que de la totalité des vaccins mis à disposition dans le monde à ce jour, moins de 2 % sont allés aux mains des populations d’Afrique Continentale, et 75 à 80 % ont été destinés aux populations des pays les plus riches.

« Le Dr. Tedros avait dit que nous courions à la catastrophe morale concernant l’équité vaccinale, mais ce qui me préoccupe est que nous perdions notre conscience morale sur ce sujet. Nous n’avons pas été capables encore de nous mettre d’accord pour garantir que les infirmiers.ères et professionnels de santé puissent recevoir le vaccin partout dans le monde de façon équitable. Cela signifie qu’aujourd’hui il y a des infirmiers.ères qui vont travailler sans être vacciné(e)s, qui soignent des patients COVID, tout en sachant qu’ils/elles courent un risque plus élevé : ils/elles sont inquièt(e)s pour leurs familles et leurs familles sont inquiètes pour eux/elles. »

« Pendant que ces infirmiers.ères risquent leur santé et leurs vies en allant travailler, dans les pays riches on se précipite pour que les gens puissent avoir leur deuxième injection à temps pour pouvoir partir en vacances et aller à la plage. »

« Nous commençons à entendre que certains fabricants cherchent à livrer en priorité des vaccins de rappel, aux gens qui ont déjà reçu deux doses du vaccin, avant que des millions de professionnels de santé n’aient même été vaccinés une seule fois. »

M. Catton s’est également dit préoccupé par la vitesse à laquelle on lève les restrictions dans certains pays.

« Il est logique que certains pays commencent à lever les restrictions, mais il semble que nous soyons en train de passer de tout un ensemble de mesures à plus de mesures du tout, ce qui est une voie à très haut risque. Nous avons écrit aux nations du G7, du G20, aux Nations Unies à ce sujet. Le CII a défini des actions que nous voulons voir mises en œuvre : une hausse des approvisionnements, un leadership à l’échelle mondiale, multilatéral, pour s’assurer que les chaînes d’approvisionnement sont ouvertes, et le partage des technologies et des savoir-faire. Nous ne baisserons pas les bras tant que tous(tes) les infirmiers.ères et professionnels de santé n’auront pas été vaccinés. »

Télécharger le communiqué de presse ici