Le pape François évoque l’Année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes en rendant hommage à « la plus noble des professions »

22 Janvier 2020

Cover

Le pape François a évoqué l’Année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes dans un sermon prononcé devant des milliers de pèlerins sur la place Saint-Pierre, rendant hommage au travail et au dévouement de notre profession. Le chef de l’Église catholique romaine a mentionné les infirmières et les sages-femmes après la prière de l’angélus le dimanche 19 janvier, au Vatican.

Après avoir rappelé que 2020 avait été consacrée au niveau international comme Année du personnel infirmier et des sages-femmes, le pape François a demandé aux fidèles de nous inclure dans leurs prières. En décembre, le CII et ses partenaires ont demandé aux dirigeants mondiaux de diffuser des messages de soutien à l’Année du personnel infirmier et des sages-femmes au début de cette année très spéciale pour nous. Cet appel a été relayé par les associations nationales d’infirmières (ANI) membres du CII, notamment l’ANI italienne, la CNAI, qui entretient des relations étroites avec le Vatican sur les questions liées à la santé.

Le Souverain Pontife a ainsi déclaré : « Prions pour elles afin qu’elles puissent accomplir leur travail précieux dans les meilleures conditions possibles. »

En faisant de 2020 l'Année du personnel infirmier et des sages-femmes, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a voulu alerter les gouvernements sur la nécessité de recruter du personnel infirmier, et de le fidéliser, afin d’éviter des pénuries potentiellement perturbatrices au niveau mondial. D’après les chiffres de l’OMS, on comptera un déficit de quelque neuf millions d’infirmières et de sages-femmes en 2030, à moins que des mesures radicales ne soient prises immédiatement.

Mme Annette Kennedy, Présidente du CII, s’est dite « ravie que le pape François ait évoqué le travail essentiel accompli par les infirmières et les sages-femmes. Ses propos remonteront le moral de toutes les infirmières, quelle que soit leur confession ou leur absence de confession.

Cette année, les gouvernements devront prendre des décisions cruciales pour l’avenir de la main-d’oeuvre infirmière et obstétricale. L’exemple donné par le Pape devrait inciter les politiciens du monde entier à faire les bons choix, en particulier lancer des campagnes de recrutement massives pour éviter des pénuries prévisibles au cours de la prochaine décennie ».

Faisant écho aux propos de Mme Kennedy, M. Walter De Caro, président de l’Association des infirmières et infirmiers de l’Italie (CNAI), a jugé « gratifiant d'entendre le pape François rendre hommage au travail précieux des infirmières et des sages-femmes et mentionner l'importance de 2020 pour notre profession.

Je suis convaincu que son message poussera les gouvernements, à commencer par celui de l'Italie et d'autres organisations, à investir dans le personnel infirmier et dans les sages-femmes, afin que nous puissions réaliser leur plein potentiel pour améliorer la santé dans le monde entier ».

 

Crédit d'image: Vatican Media