Le Conseil International des Infirmières salue le nouveau Cadre de compétences de l’OMS, publié à l’occasion de la Semaine mondiale des personnels de santé

4 Avril 2022

PR 10

À l’occasion de la Semaine mondiale des personnels de santé (du 4 au 8 avril), le Conseil International des Infirmières (CII) salue le travail remarquable des infirmières et de tous les agents de première ligne en cette période difficile, et accueille avec satisfaction la publication du nouveau Cadre mondial de compétences et de résultats de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Ce Cadre, auquel le CII a contribué, illustre à quel point il est difficile de mettre en place des personnels de santé plus solides et disposant de la formation adéquate pour réaliser la couverture sanitaire universelle (CSU). La formation des infirmières fondée sur les compétences peut transformer les programmes d’enseignement en insistant sur l’amélioration des résultats pour la population et la santé. Le Cadre aidera les pouvoirs publics à modeler au mieux les effectifs des soins infirmiers et sera un outil utile pour établir des données précises sur les infirmières diplômées dans le monde.

À l’aube de la Semaine mondiale des personnels de santé, le Dr Pamela Cipriano, la Présidente du CII, a déclaré : « Cette dixième édition de la Semaine mondiale des personnels de santé nous offre à tous une belle occasion de reconnaître la valeur de la contribution des infirmières et des autres agents de santé à l’amélioration de la santé de nos sociétés. »

« Cette année, c’est avec une émotion forte que nous pensons à celles et ceux que nous avons perdus durant la pandémie et aux ravages provoqués par les lourdes contraintes pesant sur les infirmières depuis deux ans. Si la pandémie semble faiblir dans de nombreux domaines, la COVID-19 est encore présente, les gens tombent encore malades et meurent en grand nombre, et les infirmières continuent de subir le stress d’une lourde charge de travail, la fatigue psychique et la pression qui influe sur leur bien-être général. »

« C’est tout le personnel infirmier qui a été touché durant cette période, mais nos pensées vont plus particulièrement aux infirmières qui sont au cœur du danger en Ukraine, au Myanmar, en Afghanistan, et dans d’autres régions où les populations subissent le terrible coût humanitaire des crises, des conflits et des catastrophes. Nous espérons tous un règlement rapide de ces situations de crise afin que les infirmières de ces régions, et au-delà, dans le monde, retrouvent un mode de vie plus sûr, stable et pérenne, grâce à des relations normalisées entre les pays. »

Le CII salue chaleureusement le nouveau Cadre de compétences de l’OMS, conçu pour faire en sorte que la formation des professionnels de santé leur permette de répondre aux besoins des populations qu’ils soignent. Le modèle d’enseignement fondé sur les compétences, que le CII réclame de longue date, est conforme aux Orientations stratégiques mondiales pour les soins infirmiers et obstétricaux. Cela signifie que la formation des infirmières dans le monde reposera sur des valeurs et sur l’acquisition de connaissances, de compétences et de comportements, dont les avantages sont notamment une plus grande efficacité et efficience de l’apprentissage, une meilleure préparation des étudiants en sciences infirmières à la pratique et, surtout, de meilleurs résultats de santé pour les patients et les collectivités.

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré : « J’ai l’immense plaisir de saluer la publication du nouveau Cadre de compétences, qui montre que l’OMS a conscience de la complexité des soins infirmiers et des décisions de haut niveau que les infirmières diplômées doivent prendre au quotidien. »

« Comme le montre clairement le Cadre, les infirmières sont des professionnels dont le champ de pratique est vaste et qui interviennent dans tous les domaines des soins de santé. Leurs rôles et responsabilités ne peuvent être délégués en toute sécurité à des personnels moins qualifiés. Les données factuelles sont claires : lorsque les services de santé disposent de niveaux sûrs de dotation en personnel, avec la combinaison appropriée de compétences et de formation, les patients sont mieux soignés, les systèmes de santé font des économies et le degré de satisfaction personnel est plus haut. Les fondements des systèmes de santé de qualité sont des personnels hautement qualifiés, non le transfert des tâches. Investir dans les infirmières et leur formation, c’est investir dans la qualité des soins. »

« Disons-le franchement, les événements dans le monde de ces deux dernières années, exacerbés par ce qui se passe en Ukraine depuis deux mois, rendront plus difficiles le choix d’investir dans la formation, l’emploi et le leadership des infirmières. Mais la santé est une question d’ordre mondial intimement liée à notre bien-être général et économique. Je me répète, mais lorsque les gouvernements déclarent qu’ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans les soins infirmiers, je réponds qu’ils ne peuvent tout simplement pas se permettre de ne pas le faire, car la sécurité sanitaire fait partie intégrante de la sécurité mondiale. »

David Stewart, Directeur associé (consultant) du CII pour les politiques de soins infirmiers et de santé, a évoqué la façon dont l’expertise du CII a contribué au nouveau Cadre de compétences. Cliquez ici pour le lire.

Télécharger le communiqué de presse ici