Le CII rejoint l’appel lancé par plusieurs lauréats du prix Nobel de la paix en faveur d’un cessez-le-feu au Cameroun

23 Juin 2020

Cover

Le Conseil International des Infirmières (CII) s'est joint à un groupe de lauréats du prix Nobel de la paix pour exhorter le Gouvernement du Cameroun et les rebelles séparatistes à cesser les combats afin de permettre aux personnels de santé de lutter contre la pandémie de COVID-19 dans ce pays.

Le CII soutient la déclaration de l’Action mondiale pour la paix et la justice au Cameroun priant l'Union africaine, le Commonwealth et l’Organisation internationale de la Francophonie d'appeler le Gouvernement camerounais à déclarer un « cessez-le-feu COVID-19 ».

M. Howard Catton, Directeur général du CII, a déclaré à ce propos que « la santé est un droit de l'homme et la COVID-19 est un ennemi commun, indépendamment de toute considération politique et idéologique. Le nombre d’infections par le coronavirus augmente dans un contexte où le conflit et la violence au Cameroun exercent une pression extrêmement forte et effrayante sur les infirmières de première ligne et sur les autres travailleurs de santé qui tentent de dispenser des soins et de lutter contre le virus. Encore plus grave, les vies des infirmières et d'autres personnes sont mises en danger par le ciblage délibéré des personnels et des établissements de santé. Le CII ajoute la voix de plus de vingt millions d'infirmières et d’infirmiers dans le monde à celles d’éminents lauréats du prix Nobel de la paix pour appeler à la cessation des combats au Cameroun et dans tous les autres pays en conflit. »

Le groupe de lauréats du prix Nobel de la paix et d'anciens chefs d'État et représentants de gouvernement comprend, notamment, le Dr Denis Mukwege, lauréat du prix Nobel en 2018 ; l'ancien Président de l'Afrique du Sud, M. F.W. de Klerk ; et trois anciens ambassadeurs des États-Unis au Cameroun. La déclaration concernant le Cameroun fait suite de l'appel du Secrétaire général des Nations Unies, M. António Guterres, en faveur d’une trêve dans les pays en conflit afin qu'ils puissent se concentrer sur la lutte contre la pandémie.

Outre le CII, la déclaration est signée par les personnalités suivantes :

Docteur Denis Mukwege, Hôpital et fondation de Panzi, République démocratique du Congo et États-Unis d'Amérique, prix Nobel de la paix 2018

Pr. Muhammad Yunus, Fondateur de la Grameen Bank, République populaire du Bangladesh, prix Nobel de la paix 2006

M. José Ramos-Horta, Ancien président de la République démocratique du Timor-Leste, prix Nobel de la paix 1996

M. F.W. de Klerk, ancien Président de la République d'Afrique du Sud, prix Nobel de la paix 1993

M. Oscar Arias Sánchez, ancien Président de la République du Costa Rica, prix Nobel de la paix 1987

M. Joe Clark, ancien Ministre des affaires étrangères et Ministre des affaires constitutionnelles du Canada, ancien Premier Ministre du Canada

M. Ricardo Lagos, ancien Président du Chili Mme Harriet Baldwin, membre du Parlement du Royaume-Uni, ancienne ministre adjointe au Foreign and Commonwealth Office et au Ministère du développement international

M. Andrew Mitchell, ancien Secrétaire d'État au développement international, membre du Parlement du Royaume-Uni

Mme R. Niels Marquardt, ancienne ambassadrice des États-Unis d'Amérique en République du Cameroun

M. John Yates, ancien ambassadeur des États-Unis d'Amérique en République du Cameroun

Mme Harriet Isom, ancienne ambassadrice des États-Unis d'Amérique en République du Cameroun

Docteur Simon Adams, Directeur exécutif du Global Centre for the Responsibility to Protect, États-Unis d'Amérique

Mme Ewelina U. Ochab, cofondatrice de la Coalition for Genocide Response, Royaume-Uni 

Télécharger le communiqué de presse ici.