L’Asie toujours confrontée à une pénurie d’infirmières

icn logo
Les participants au Forum asiatique de la main-d’œuvre infirmière du CII soulignent la nécessité urgente de renforcer la dotation en personnel
 

Genève, Suisse, et Hong-Kong, Chine, le 14 décembre 2018 – Des infirmières cheffes de file représentant dix organisations asiatiques de soins infirmiers , soit environ six millions d’infirmières et d’infirmiers au niveau régional, ont participé au dix-neuvième Forum asiatique de la main-d’œuvre, qui était organisé par le Conseil international des infirmières (CII) en partenariat avec le College of Nursing Hong-Kong. Les cheffes de file ont souligné que, malgré une légère augmentation des niveaux de dotation dans certains de leurs pays, l’offre de personnel infirmier ne répondait toujours pas à la demande en soins de santé.

Les dix pays et régions sont toujours confrontés à une pénurie d’infirmières due à l’augmentation de la demande, elle-même induite par la croissance démographique et par le vieillissement de la population. Les participants au Forum ont constaté qu’il était urgent de porter la dotation en soins infirmiers à des niveaux sûrs pour les patients et pour la population, tout en œuvrant pour fidéliser davantage les infirmières.

« Pour remédier à la pénurie, les pays concernés doivent former davantage de personnels infirmiers et veiller à retenir les infirmières et infirmiers disponibles », a constaté à cet égard Mme Annette Kennedy, Présidente du CII. « Si les infirmières ont tout à fait le droit d’aller travailler dans d’autres pays, il n’en reste pas moins que le recrutement agressif à l’étranger est une pratique contraire à l’éthique car risquant de priver les pays à bas revenu de leurs personnels infirmiers, comme on le voit aux Philippines. Pour remédier aux problèmes constatés par les participants à notre Forum de la main-d’œuvre, il importe donc d’investir dans la profession infirmière. »

Les participants au Forum ont recommandé que les infirmières soient habilitées et aidées à assumer des rôles de leadership collaboratif au sein d’équipes soignantes interdisciplinaires. Ils ont aussi appelé les gouvernements à créer un rôle d’infirmière générale au niveau exécutif, ayant pour mission de prodiguer des conseils d’expert et des orientations sur les soins infirmiers et les politiques de santé, de même que de collaborer avec d’autres infirmières cheffes de file au renforcement de la profession.

Les participants au Forum ont ensuite fortement suggéré aux pays de prendre en considération les preuves toujours plus nombreuses du bon rapport coût/efficacité de la pratique infirmière avancée, et de faire en sorte que les infirmières ne rencontrent aucun obstacle pour exercer dans toute l’étendue de leur domaine de pratique. Cela est particulièrement vrai dans le domaine des soins de santé primaires, où les preuves montrent que les infirmières qui assument des rôles avancés, de même que les services dirigés par des infirmières, sont capables de prodiguer des soins efficaces, d’obtenir des résultats positifs pour les patients et d’améliorer leur capacité de prise en charge autonome.

Les infirmières cheffes de file présentes au Forum ont, d’autre part, entériné sans réserve la campagne Nursing Now, dont l’objectif est de favoriser la participation des infirmières à la définition des grandes orientations relatives aux soins infirmiers et de santé, et de donner des éléments facilitant cette participation. Les infirmières jouent un rôle central et déterminant dans la réalisation de la Couverture Sanitaire Universelle (CSU) et des Objectifs de développement durable des Nations Unies. Les preuves de cette contribution doivent être mieux documentées et diffusées, afin qu’elles puissent être utilisées à l’appui de la prise des décisions stratégiques. À cette fin, une meilleure collaboration s’impose entre tous les intervenants concernés, en particulier les gouvernements (ministères de la santé, de l’éducation et des finances), le Conseil international des infirmières (CII), l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et les associations nationales d’infirmières.

Enfin, les participants ont appelé les nations et les associations nationales d’infirmières à soutenir fermement les recommandations de la Commission des Nations Unies sur l’emploi en santé et la croissance économique et à exiger de leurs gouvernements qu’ils les appliquent. Dans ses recommandations, la Commission a notamment mis en avant le fait que les investissements dirigés sur l’emploi dans les soins infirmiers et d’autres secteurs de santé constituent un moteur de croissance économique et un facteur d’inclusion sociale, et sont générateurs d’opportunités de carrière pour de nombreuses femmes.

Présidant la réunion, M. Howard Catton, directeur du département des politiques de soins infirmiers du CII, a insisté pour sa part sur la réalisation prochaine, par l’OMS, d’une étude sur l’état des services infirmiers dans le monde, qui récoltera des informations chiffrées relatives au nombre d’infirmières et d’infirmiers et aux rôles qu’ils assument. Cette étude, sous la forme d’un rapport nommé State of the World’s Nursing Report (Rapport sur la situation mondiale de la profession infirmière), devrait être publiée en 2020. M. Catton a mis en avant le rôle important que les associations d’infirmières en Asie seront appelées à jouer dans ce contexte. « Nous nous félicitons de pouvoir disposer, pour la première fois, d’un tableau général de la main-d’œuvre infirmière. Les éléments tangibles qu’il contiendra permettront d’éclairer et d’orienter tout à la fois les politiques futures en matière de santé et de main-d’œuvre. Le CII, qui coprésidera ce travail, s’engage à collaborer avec ses associations membres pour le mener à bien », a assuré M. Catton.

Le communiqué final du Forum est à lire ici.

Le Forum asiatique de la main-d’œuvre du CII est une réunion annuelle de réflexion et de débat autour des enjeux pour la profession infirmière, notamment leurs conditions de travail. Le CII organise en outre un Forum international de la main-d’œuvre pour stimuler la réflexion, soutenir l’apprentissage et élaborer des stratégies proactives. Ces Forums apportent également leur appui pour assurer la pertinence des programmes du CII et soutiennent son action au niveau international.


Note for Editors

Le Conseil international des infirmières (CII) est une fédération de plus de 130 associations nationales d’infirmières, représentant plusieurs millions d’infirmières dans le monde entier. Géré par des infirmières et à l’avant-garde de la profession au niveau international, le CII plaide pour des soins de qualité pour tous et pour des politiques de santé solides, partout dans le monde.

Pour plus de renseignements

Gyorgy Madarasz, attaché de presse, Conseil international des infirmières, Tel: +41 22 908 01 16

 

ICN/PR2018#45