Journée mondiale de l’aide humanitaire : le Conseil International des Infirmières soutient les infirmières et les autres #RealLifeHeroes qui affrontent la COVID-19, l’explosion à Beyrouth et d’autres crises humanitaires

19 Août 2020

Cover

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le Conseil International des Infirmières (CII) affirme son soutien aux efforts des Nations Unies pour remédier aux pressions et risques toujours plus grands encourus par les personnels impliqués dans la riposte à la pandémie de COVID-19. Le CII salue les infirmières et les infirmiers qui travaillent en première ligne de la pandémie et qui prennent soin des victimes de l’explosion à Beyrouth.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire des Nations Unies est l’occasion de rendre hommage à celles et ceux qui ont perdu la vie ou ont été blessés dans le cadre de leur travail, de même qu’à tous les travailleurs humanitaires qui prodiguent une protection et un soutien salvateurs aux personnes qui vivent les situations les plus difficiles sur notre planète. Cette année, un hommage particulier est rendu aux travailleurs de la santé en raison de la pandémie de COVID-19.

Partout dans le monde, de nombreux personnels infirmiers sont à l’œuvre dans des situations de crise humanitaire où les soins de base sont difficiles à obtenir et encore plus difficiles à prodiguer. Avec leurs collègues, ces infirmières et infirmiers affrontent, au quotidien, le danger et l’incertitude. Les sociétés sont fortement redevables aux infirmières de leur action au profit de personnes qui comptent parmi les plus vulnérables.

Mais les situations humanitaires ne sont pas seules en cause : la pandémie entraîne des dangers pour les infirmières où qu’elles soient, surtout lorsqu’elles manquent d’équipement de protection individuelle et sont astreintes à de longues heures de travail, sans pause ni temps de récupération suffisants entre deux services. De très nombreuses infirmières ont été exposées inutilement au virus au travail, des milliers sont tombées malades et plusieurs centaines sont décédées.

Pourtant, ces risques ne dissuadent pas les infirmières de prodiguer des soins à leurs patients. Cet engagement altruiste des infirmières envers les communautés qu’elles servent et les personnes qu’elles soignent est à mettre au crédit de notre profession.

Mme Annette Kennedy, Présidente du CII, souligne que « la Journée mondiale de l’aide humanitaire nous rappelle l’altruisme des travailleurs qui quittent leurs familles et leurs êtres chers pour se rendre dans les endroits les plus dangereux et inhospitaliers de la planète afin de prodiguer de l’aide et des soins aux personnes particulièrement vulnérables. De nombreuses infirmières comptent parmi ces travailleurs, tous confrontés à des risques qui feraient renoncer la plupart d’entre nous.

« Nous l’avons vu à Beyrouth, où des infirmières et des infirmiers de toute la ville se sont précipités dans les hôpitaux pour soigner les blessés et les mourants, et nous l’avons également vu tout au long de la pandémie mondiale. La meilleure manière de rendre hommage à l’action des personnels infirmiers consiste à soutenir leur travail et à plaider pour leur sécurité.

Le CII appelle les gouvernements à faire tout leur possible pour donner la priorité aux infirmières et aux autres travailleurs humanitaires, où qu’ils soient, et à assumer leur obligation de soin envers les #RealLifeHeroes, ces héros de la vraie vie. »

La #JournéeMondialeHumanitaire a été instituée après l’attentat à la bombe contre le Canal Hotel à Bagdad, en Iraq, le 19 août 2003, qui a tué 22 personnes dont plusieurs fonctionnaires des Nations Unies.

Télécharger le communiqué de presse ici