IND2021 cover

Importance des soins de développement en néonatalogie, Italie

1 Juin 2021


Contribution : Gaia Dussi, RN, BSN, MSN, et Giada Ferrari, RN, BSN, MSN

Ce 1er juin, nous célébrons la Journée mondiale des parents. Les parents dont les nouveau-nés sont hospitalisés sont naturellement soumis à un stress et à une anxiété considérables. Lors de la pandémie de COVID-19, dans le nord-est de l'Italie, les parents n’ont pas été autorisés à rendre visite à leur bébé hôpitalisé. Des infirmières sont intervenues pour que les soins centrés sur la famille, le contact avec les parents et le facteur humain soient préservés en dépit de la pandémie.

IND case study

Environ quinze millions de bébés naissent prématurément chaque année dans le monde, soit un bébé sur dix. Ces dernières années, les soins périnataux avancés ont permis de faire reculer le taux de mortalité des prématurés, mais la morbidité pendant le développement de l’enfant reste très élevée (Lui et al. 2019). On estime que plus de 25 % des bébés nés entre la 28e et la 32e semaine de gestation seront affectés par des troubles du développement à l'âge de deux ans, et que 40 % présenteront un certain degré de handicap à l'âge de 10 ans (Johnston et al. 2014) – avec les conséquences sociales et économiques qui en découlent. Les stimulations visuelles, auditives, tactiles et douloureuses sont cruciales pour le processus normal de maturation des fonctions cérébrales. Chaque expérience sensorielle provoque une réponse comportementale dans le cerveau du bébé, favorisant d'autres expériences sensorielles (Soleimani et al. 2020).

Cependant, la naissance prématurée est associée à un retard dans le développement neurocognitif. Lorsque le nouveau-né vit des expériences sensorielles disproportionnées par rapport à son stade de développement, son neurodéveloppement sera différent de celui qu'il connaît dans l'environnement utérin protecteur. Ainsi, on observe des résultats neurocomportementaux différents entre les prématurés et les enfants nés à terme (Altimier & Phillips 2016). Plus le nourrisson est immature, plus son cerveau est vulnérable.

Les soins de développement sont un ensemble de comportements et d'attitudes appliqués à différents niveaux pour minimiser la détresse du nourrisson. Ils visent à améliorer l'environnement des services de néonatalogie ; à limiter les stimulations douloureuses ; à favoriser les périodes de sommeil ; et à réduire les périodes de déstabilisation. En outre, les soins de développement favorisent le développement neurocomportemental en assurant un contact précoce avec les proches aidants (Altimier & Phillips 2016).

Plusieurs études décrivent l'efficacité des soins de développement dans les services de néonatalogie. Chez les enfants prématurés, cette approche peut avoir des effets positifs, observables dans les douze premiers mois, sur le développement neurocognitif et psychomoteur (Soleimani et al. 2020). Les interventions précoces de soins de développement améliorent sensiblement les résultats cognitifs (Spittle et al. 2015). Une revue systématique réalisée en 2019 (Padros & Hess 2020), portant sur les avantages des méthodes « kangourou » et « peau à peau », conclut qu’elles améliorent les résultats du stress cardio-respiratoire à court terme, réduisent le taux de cortisol et augmentent les niveaux d'ocytocine. Ces stratégies réduisent considérablement la détresse du nouveau-né. Les soins de développement sont un facteur essentiel pour des soins infirmiers de haute qualité. Le personnel du service de néonatalogie doit encourager ces comportements et attitudes, et former à leur adoption, pour obtenir des résultats positifs à court et long termes sur la santé des nourrissons.

Compte tenu de l'importance des soins de développement, cette approche a été adoptée dans la pratique clinique de la plupart des services de néonatalogie du nord-est de l'Italie, où des équipes multidisciplinaires, composées d'infirmières disposant de compétences complémentaires, s’occupent des prématurés en appliquant des soins centrés sur la famille en tant que valeur ajoutée essentielle dans la pratique clinique.

L’irruption de la pandémie de COVID-19 a entraîné des changements profonds et structurels dans le domaine de la néonatologie, vu la nécessité d'appliquer des mesures de confinement contre le virus. Pour la première fois depuis plus de quarante ans, l'accès des parents au service de néonatalogie a dû en effet être réglementé, une mesure qui pourrait avoir un effet négatif sur le développement du lien entre les parents et leurs enfants. Le personnel infirmier est donc mis au défi d'aider les parents et les bébés à nouer leur relation et de soutenir les mères et les pères en difficulté. Les infirmières sont essentielles pour fournir le contact et le toucher, qui sont des étapes fondamentales du développement correct des bébés prématurés.

La pandémie a montré à quel point l'approche des soins centrés sur la famille est importante pour les jeunes patients et leurs familles. Elle a également mis en évidence ce qui doit encore être accompli pour rendre les soins infirmiers mieux adaptés aux prématurés. Au cours de cette période, nous avons trouvé une solution alternative pour réduire la distance entre les parents et leurs nourrissons dans les services de néonatalogie. Des appels vidéo sont effectués quotidiennement par le personnel pour montrer leurs bébés aux parents et les informer de leurs progrès quotidiens.

L'appréciation des parents pour ces gestes souligne l'importance de la profession infirmière dans les soins aux bébés prématurés. Cela nous donne la force de poursuivre notre travail avec passion et dévouement, surtout en ce moment difficile.

 
Altimier L, Phillips R. (2016) The Neonatal Integrative Developmental Care Model: Advanced Clinical Applications of the Seven Core Measures for Neuroprotective Family-centered Developmental Care. Newborn and Infant Nursing Reviews. 2016;16(4):230–44.
Johnston KM, Gooch K, Korol E, Vo P, Eyawo O, Bradt P, et al. (2014) The economic burden of prematurity in Canada. BMC Pediatr. 2014;14:93.
Lui K, Lee SK, Kusuda S, Adams M, Vento M, Reichman B, et al. (2019) Trends in Outcomes for Neonates Born Very Preterm and Very Low Birth Weight in 11 High-Income Countries. The Journal of Pediatrics. 2019;215:32-40.e14.

Pados BF, Hess F. (2020) Systematic Review of the Effects of Skin-to-Skin Care on Short-Term Physiologic Stress Outcomes in Preterm Infants in the Neonatal Intensive Care Unit: Advances in Neonatal Care. 2020;20(1):48–58
Soleimani F, Azari N, Ghiasvand H, Shahrokhi A, Rahmani N, Fatollahierad S. (2020) Do NICU developmental care improve cognitive and motor outcomes for preterm infants? A systematic review and meta-analysis. BMC Pediatr. 2020;20(1):67.
Spittle A, Orton J, Anderson PJ, Boyd R, Doyle LW. (2015) Early developmental intervention programmes provided post hospital discharge to prevent motor and cognitive impairment in preterm infants. Cochrane Neonatal Group. Cochrane Database of Systematic Reviews. Internet : http://doi.wiley.com/10.1002/14651858.CD005495.pub4