Cover

Guider les patientes atteintes d’un cancer du sein durant la prise en charge des soins, Chine

9 Février 2021

Collaboratrice : Wang Yingxin, Infirmière en chef, Premier Hôpital de l’Université de Pékin


Breast cancer China

La Journée mondiale contre le cancer est célébrée le 4 février. Dans cette première étude de cas consacrée à la Journée internationale des infirmières 2021, nous évoquons un service spécialisé dans le cancer du sein en Chine, dirigé par une infirmière.

Le cancer du sein est devenu la maladie touchant les femmes la plus répandue dans le monde. L’incidence et le taux de survie après une opération augmentant, le cancer du sein est perçu comme une sorte de maladie chronique pour laquelle les patientes doivent recevoir un traitement adjuvant de longue durée et faire face aux problèmes de dysfonctionnement du membre atteint, de lymphœdèmes et de troubles psychologiques. Afin d’améliorer le suivi des soins infirmiers des patientes atteintes d’un cancer du sein quittant l’hôpital, un service de suivi des soins infirmiers, dirigé par une gestionnaire de cas du cancer du sein, a été créé dans le Premier Hôpital de l’Université de Beijing, en juillet 2018.

La gestionnaire de cas du cancer du sein est une infirmière spécialisée en oncologie, forte d’une vaste expérience clinique et certifiée thérapeute du lymphœdème. L’intervention de la gestionnaire de cas est essentielle pour les patientes après une opération du cancer du sein, car elle peut leur dispenser une éducation et des orientations sanitaires adéquates et en temps voulu, les encourager à poursuivre leur rééducation, les aider à reprendre confiance en elles et à retrouver leur place dans la société. La création du service assure un canal et une plateforme de communication, permettant à la gestionnaire de cas de travailler en relation étroite avec les patientes et leurs familles, d’aborder les problèmes existants et d’élaborer des plans de rééducation personnalisés. En outre, le service de la gestionnaire de cas collabore étroitement avec le service spécialisé dans la chirurgie du sein, qui peut proposer des solutions en temps opportun aux problèmes liés au traitement des patientes atteintes d’un cancer du sein (à l’instar de la thérapie endocrinienne).

Le rôle du service de la gestionnaire de cas consiste à résoudre les problèmes relatifs au dysfonctionnement de membres ; fournir un traitement décongestif complexe et une éducation sanitaire pour le lymphœdème ; assurer un soutien psychologique pour aider les patientes à s’adapter à la vie postopératoire et retrouver une vie professionnelle et sociale au plus tôt ; et informer les patientes sur le traitement adjuvant, améliorer l’observance du traitement prescrit et veiller à ce que le traitement face effet.

Les patientes peuvent prendre rendez-vous à l’accueil du service, s’enregistrer sur le réseau ou par téléphone. Les chirurgiens spécialistes du sein peuvent également les orienter vers le service. La consultation en personne peut se faire dans le service et la gestionnaire de cas assure également des consultations en ligne sur le réseau social WeChat durant les heures de travail.

Le service évalue et prend en charge les dysfonctionnements de membres. L’amplitude de mouvement de l’articulation de l’épaule est mesurée pour déterminer le degré de dysfonctionnement du membre atteint et un programme d’exercices actifs ou passifs est établi en fonction de la période de récupération postopératoire de la patiente. Si nécessaire, la patiente peut être orientée vers le service de rééducation pour recevoir une aide professionnelle en la matière.

Le service évalue et prend également en charge les lymphœdèmes. Il est procédé à des mesures séquentielles du mouvement du membre pour vérifier la présence et évaluer la gravité du lymphœdème. S’il n’y a pas de lymphœdème, on sensibilise la patiente sur la question en faisant de la prévention. Dans le cas contraire, une éducation sanitaire lui est dispensée et il lui est proposé, moyennant finance, un traitement décongestionnant complexe.

Un soutien et une évaluation psychologiques sont assurés en personne pour identifier les principales causes des problèmes psychologiques. Des informations sur le traitement adjuvant sont également données en vue d’apporter un appui et de dispenser une éducation sanitaire à la patiente, notamment sur la chimiothérapie adjuvante, la radiothérapie et le traitement endocrinien, afin de garantir l’observance du traitement.

Entre juillet 2018 et octobre 2020, 517 patientes ont été reçues et au total, il a été procédé à 255 interventions, dont 44 pour des dysfonctionnements de membres et 137 pour des lymphœdèmes. Le taux de satisfaction relatif au service est de 98 % d’après l’enquête de satisfaction mené par le service des soins infirmiers.

Le facteur de réussite du service réside dans le rôle central de la gestionnaire de cas, qui est également une infirmière spécialisée en oncologie et une thérapeute spécialiste des lymphœdèmes ayant une vaste expérience clinique. Elle est impliquée tout au long du traitement de la patiente, dès l’hospitalisation, ce qui lui confère une meilleure connaissance de l’état de la patiente et lui permet d’établir une relation de confiance avec elle. La gestionnaire de cas, qui dirige le service, peut assurer la continuité des soins dispensés aux patientes atteintes d’un cancer du sein avec des ressources moindres, les aider à résoudre des problèmes qu’elles peuvent rencontrer après l’opération et leur redonner le goût à la vie ce qui, en définitive, correspond à l’objectif d’améliorer leur qualité de vie et de suivre tout le processus de prise en charge du cancer du sein.