Actualisation du CII concernant la COVID-19 «De nouvelles orientations en matière de santé mentale et de soutien psychosocial contribueront à atténuer les effets du stress sur un personnel débordé»

Cover

Le Conseil International des Infirmières (CII) maintient un contact étroit avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et offre son soutien aux associations nationales d’infirmières (ANI) membres concernant la COVID-19.

Les dernières données de l’OMS suggèrent que si la propagation du virus COVID-2019 pourrait décroître en Chine, des flambées inquiétantes se produisent dans différents pays, dont la Corée du Sud, l’Italie et l’Iran. Le CII est en contact régulier avec toutes ses associations dans ces pays et leur offre son appui, notamment en gérant un fonds de solidarité destiné à aider les zones les plus touchées en Chine. Aux côtés de l’OMS, il suit de près la dissémination du virus et maintient la communication avec ses associations dans les pays touchés.

Le CII se félicite que l’OMS publie cette semaine des orientations en matière de santé mentale et de soutien psychosocial pour les personnes touchées par le virus et le personnel qui les prend en charge.

Si le stress et l’anxiété sont une réaction normale en situation de crise, il est important qu’un soutien psychologique soit offert là où il est requis, y compris pour ceux qui portent le poids de la prise en charge des malades dans ces circonstances.

De nombreuses infirmières travailleront durant de longues périodes stressantes au cours desquelles elles seront exposées à bien des souffrances. Leur bien-être psychique est éminemment important pour qu’elles puissent continuer de dispenser le plus haut niveau de soins possible.

Le CII surveillera les effets des orientations en matière de santé mentale et autres, et accueillera favorablement tout retour d’information des infirmières sur leur efficacité.

L’inquiétude reste forte concernant la disponibilité d’équipements de protection individuelle pour les infirmières directement en contact avec des patients infectés. L’OMS a déclaré que la production et la distribution de ces équipements ont été augmentées, mais le CII continue de surveiller la situation pour s’assurer que les infirmières ne soient pas mises en danger dans le cadre de leur travail.

Annette Kennedy, la Présidente du CII, a déclaré :

« Les images d’infirmières exténuées montrent à quel point elles font passer les besoins de leurs patients avant les leurs. C’est une grande leçon d’humilité d’être témoin de la façon dont les collègues répondent présent lorsque l’on a besoin d’elles, bien qu’elles s’exposent à du danger au travail. »

« Je voudrais rappeler aux infirmières de faire attention à soi, mais aussi l’importance d’apprendre à leurs patients et à leurs collègues comment lutter efficacement contre les infections. Nous devons tous veiller à prendre garde s’il existe un risque de contracter cette dangereuse infection. Cela se résume à des mesures simples mais efficaces, par-dessus tout, bien se laver les mains et souvent. »

Howard Catton, le Directeur général du CII, a déclaré :

« On entend souvent dire que les infirmières sont en première ligne des soins de santé, mais dans la lutte contre ce nouveau virus mortel, les infirmières sont la première ligne de défense. Le CII continuera de s’assurer que leur voix soit entendue et à faire pression sur l’OMS et les pouvoirs publics afin qu’ils leur mettent à disposition les ressources vitales dont elles ont besoin. »

« Un grand nombre d’infirmières dans les zones touchées sont épuisées du fait des longues et stressantes périodes d’activité, c’est pourquoi nous demandons aux employeurs de veiller à ce qu’elles bénéficient de pauses adéquates pendant et entre leurs heures de travail, pour qu’elles puissent continuer de remplir leur devoir avec courage et bienveillance. »

« Cette semaine, nous avons demandé à nos collègues de l’OMS quelles mesures supplémentaires peuvent être prises afin de garantir que les infirmières reçoivent un équipement de protection adéquat et nous avons reçu l’assurance que davantage d’équipement est produit et distribué dans les zones touchées. Nous continuerons de suivre cette situation de près et à offrir notre soutien et nos conseils, le cas échéant. »

Télécharger le communiqué de presse ici

 

Crédit d'image: CGTN