• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Publications La journée internationale de l'infirmière 2003 - Les infirmières - Combattre les stigmates du Sida - Des soins pour tous

2003 - Les infirmières - Combattre les stigmates du Sida - Des soins pour tous


ind2003posterFr175

Chères(ers) Collègues,

Nombre d’entre vous sont quotidiennement confrontées à la réalité dévastatrice de la pandémie de VIH/sida. Malgré des difficultés éprouvantes et quoi qu’il advienne, vous devez donner des soins aux victimes. Nous saluons ici votre courage, votre expertise et votre compassion.

Le VIH a des conséquences terribles pour des millions d’individus, de familles et de communautés de par le monde. Le soulagement de ces souffrances exige des soins sans cesse améliorés, un meilleur accès aux traitements, un redoublement des efforts de prévention, une pénétration dans tous les secteurs de la société et enfin un appui constant aux plus vulnérables, en particulier aux orphelins du sida.

Mais la stigmatisation et la discrimination bloquent les progrès dans le traitement du VIH/sida. Elles contribuent à l’extension de l’épidémie de VIH/sida en suscitant une culture du secret, du silence, de l’ignorance, du reproche, de la culpabilisation et de la victimisation. La stigmatisation empêche les communautés de consacrer au traitement du VIH/sida les moyens de santé appropriés, de même qu’elle empêche le déploiement de stratégies légales et éducatives. Le problème, ce sont les préjugés sur le VIH. Et tout ce que l’on peut faire pour abattre les préjugés, c’est parler ouvertement des faits.

Certaines personnes atteintes du sida ne bénéficient plus de leurs droits fondamentaux tels que l’accès à la nourriture ou au logement ; ils peuvent être privés de leur emplois, quelque compétence qu’ils y montrent. Ils sont parfois rejetés par leur communauté ou, cas le plus tragique, par leur propre famille.

La crainte d’être montrés du doigt les condamne au silence ; or, dans la lutte contre le sida, le silence est synonyme de mort. La peur étouffe toute discussion ouverte sur le sida, et décourage les individus de passer des tests de dépistage. Ce silence enfin pousse certains – qu’il s’agisse d’une mère allaitant son enfant, d’un partenaire sexuel réticent à dévoiler son état par rapport au VIH – à prendre le risque délibéré de transmettre le virus, plutôt que d’admettre ouvertement qu’ils sont infectés.

Quels que soient les lois et règlements adoptés, les armes les plus puissantes contre la stigmatisation et le silence sont les voix des peuples du monde entier s’exprimant enfin librement sur le sida. C’est par leur lutte continue contre la stigmatisation et pour des soins accessibles à tous que les infirmières contribueront à faire tomber les murs de la discrimination et du silence. Nous espérons que les informations, les stratégies et les outils que vous trouverez dans le kit d’information de la journée mondiale des inirmières de cette année vous aideront dans votre lutte contre les effets dévastateurs du VIH/sida et contre la stigmatisation qui frappe ses victimes.

Avec nos meilleures salutations,

Christine Hancock
Présidente
Judith A. Oulton
Directrice générale
Mise à jour le Jeudi, 03 Avril 2014