Témoignages

  • Infirmières volontaires et enseignants

L’éclat et la joie dans les yeux des jeunes filles avec lesquelles je travaille dans le contexte du Fonds me donnent la paix intérieure et l'élan nécessaires pour continuer.

Avant d’être prise en charge par le Fonds, [cette élève] avait une sorte de complexe d'infériorité, elle était manifestement déprimée et ne savait pas ce que sa scolarité allait devenir. Maintenant, au contraire, elle se sent très sûre d’elle et est beaucoup plus détendue dans le cadre de ses activités sportives, sociales et scolaires. On peut dire qu’elle est pleinement intégrée.

L'éducation des filles est très importante dans notre société actuelle, car l’époque est révolue où leur place était seulement à la cuisine. Aujourd’hui, les filles doivent aller de l'avant et atteindre le meilleur niveau d'éducation possible. [Une autre pupille du Fonds] vise d’ailleurs l'université, et nous sommes certaines qu'elle va réussir.

  • Tuteurs et parents

Grâce au Fonds, je n’ai plus besoin de m’inquiéter de ce que l'avenir réserve [à ma fille] ni de la manière d’assurer ses besoins matériels.

Deux après le début de sa prise en charge, j’entrevois un avenir radieux pour cette enfant après l'école et sa formation de base. Je constate des changements depuis qu'elle a rejoint le programme : sa performance à l'école est prometteuse et elle est heureuse depuis qu’elle sait que le programme répond à ses besoins.

Quand mon mari est décédé en 2004, mes enfants étaient encore très jeunes. Je savais que personne n'allait m'aider à les élever et encore moins à les mettre à l'école. J'ai commencé à chercher des emplois à temps partiel et à me lancer dans une petite entreprise afin trouver l’argent nécessaire pour nourrir mes enfants et les scolariser. Le financement que nous recevons [du Fonds] aidera mes enfants à achever leur scolarité. Sans ce programme, je ne sais pas ce que j'aurais fait.

  • Jeunes filles

Le Fonds est ma mère et mon père, il est tout pour moi.

L'avenir est prometteur depuis que le Fonds est entré dans ma vie et que je pourrai réaliser mon rêve.

Croyez-moi, c’est bien grâce au Fonds que je suis encore à l'école. Mon père est mort quand j’étais encore à l’école primaire. Alors j’ai cru tout perdre, car mon père s’occupait de moi et de mes autres frères et sœurs. C’était difficile pour moi de continuer l’école. Ma famille, du côté de mon père, voulait que je me marie, d’autres personnes me conseillaient de m’inscrire ailleurs. Donc, si je suis encore à l’école, c’est bien grâce au Fonds et à mes professeurs. Comme beaucoup d'autres filles, je sais que mon éducation est mon avenir.

Ce que j'aime dans ce programme est qu’il nous permet, à nous les filles, de continuer notre éducation et de rester à l'école. J’aimerais qu’il bénéficie à d’autres qui, comme moi, ont besoin d’être soutenues. Et je voulais vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi et pour encourager l’éducation des filles.

Mise à jour le Mercredi, 15 Janvier 2014