Nos partenaires

Plusieurs associations nationales d’infirmières de pays de l’Afrique subsaharienne – Kenya, Swaziland, Ouganda et Zambie – collaborent avec nous à la mise en œuvre et à la gestion du Fonds sur le terrain. Les associations reçoivent les demandes de nombreuses écolières potentielles puis déterminent quelles candidates ont les plus grands besoins. Toutes les bénéficiaires du Fonds CII / FIFN ont perdu un parent exerçant la profession infirmière et sont, de ce fait, dans l’incapacité de poursuivre leur scolarité. Le Fonds s’appuie, dans chacun des quatre pays, sur un coordinateur ou une coordinatrice pour sélectionner, adopter et suivre les jeunes filles.

Mise à jour le Mercredi, 15 Janvier 2014