• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Coin de la presse Nouveautés
What's New

The Fight the Fakes campaign

The Fight the Fakes campaign welcomes 11 new partners: Alliance for Safe Online Pharmacies (ASOP), the Alliance for Safe Online Pharmacy in the EU (ASOP EU), the Center for Safe Internet Pharmacies (CSIP), the European Association of Pharmaceutical Wholesalers (GIRP), the Generic Pharmaceutical Association (GPhA), the International Federation of Pharmaceutical Wholesalers (IFPW), the International Pharmaceutical Students Federation (IPSF), Mobilium, the Partnership for Safe Medicines (PSM), PSM India and the Pharmaceutical Security Institute (PSI).  There are now 25 member organisations in the campaign which raises awareness about the dangers of fake medicines. Fight the Fakes is a global movement of organisations and individuals that speak up and help spread the word about this under-reported, yet growing crime.

Mise à jour le Lundi, 18 Août 2014
 

The 2nd Latin American Workforce Forum

The 2nd Latin American Workforce Forum (LAWFF) was held 24-25 April, 2014 in Havana, Cuba, following the meeting of the Federación Panamericana de Profesionales de Enfermería (FEPPEN), 22–23 April. During the forum FEPPEN held a training session on “Working together in the development of human resources in Latin America”. There was also a panel discussion on the “Development and training of human resources in nursing”. Over 50 participants from 18 countries were in attendance including the ICN President and ICN Board members from Costa Rica and Bolivia.  A communique was developed and is available here.

Mise à jour le Lundi, 18 Août 2014
 

Semaine mondiale de la vaccination, 24-30 avril : Êtes-vous à jour ?

La vaccination est l’une des interventions de santé publique les plus rentables et les plus efficaces. Grâce aux vaccins modernes, plusieurs maladies d’enfance dangereuses sont désormais sous contrôle, tandis que d’autres, comme la variole, ont été éradiquées, sauvant la vie de millions d’enfants. La vaccination est, d’autre part, une mesure clé pour assurer la sécurité sanitaire mondiale et pour réagir aux infections émergentes. En dépit des succès et avantages de cette intervention, nombre de parents, inquiétés par de fausses informations et par des rumeurs d’effets secondaires indésirables, omettent encore de faire vacciner complètement leurs enfants. Le défaut de protection des enfants entraîne des risques largement supérieurs à l’éventuelle apparition d’effets secondaires dus à la vaccination. 

Les infirmières jouent un rôle probablement plus important que tout autre groupe de professionnels de la santé dans le processus de vaccination. En tant que groupe professionnel majoritaire dans tous les contextes de soins, les infirmières sont les mieux à même de conseiller et d’informer les patients sur la vaccination, de même qu'à la pratiquer. Les infirmières sont également bien placées pour proposer un modèle de comportement en vue de la réalisation des objectifs et cibles nationaux de couverture vaccinale. La publication du CII consacrée à la vaccination des adultes et des enfants propose aux infirmières et à d’autres professionnels de santé des informations actualisées. Le CII a également publié une fiche d’information sur la vaccination des travailleurs de santé contre la grippe et l’hépatite B : le document présente les enjeux de la vaccination des personnels de soins de santé contre ces deux maladies évitables grâce aux vaccins.

Mise à jour le Mercredi, 23 Avril 2014
 

7 avril 2014, Journée mondiale de la santé : les maladies à transmission vectorielle

La campagne de la Journée mondiale de la santé 2014 se focalise sur les maladies à transmission vectorielle, responsables de 17 % de la charge mondiale estimée des maladies infectieuses. Selon les estimations, le paludisme tue près d’un million de personnes par an. Il est admis que le changement climatique pourrait modifier de manière importante les habitats et le nombre des vecteurs de maladies : moustiques, qualité de l'eau et de l'air, disponibilité et qualité des denrées alimentaires, notamment.

Le CII s’inquiète du fait que plus de trois milliards d'individus vivant aujourd’hui dans la pauvreté seront durement affectés par les changements climatiques, compte tenu de leur dépendance plus grande vis-à-vis des ressources naturelles, de leur vulnérabilité accrue aux maladies transmissibles et de leur exposition aux catastrophes telles qu'inondations, sécheresse, incendies et ouragans.

Publications du CII consacrées à la santé et à l'environnement :

Prise de position du CII :

Mise à jour le Vendredi, 04 Avril 2014
 

24 mars, Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

« Atteindre les trois millions »

Dépistage, traitement et guérison de la tuberculose accessibles à tous.

Sur les neuf millions de personnes qui, chaque année, contractent la tuberculose, un tiers n'a pas accès aux systèmes de santé adéquats.Le projet du CII de lutte contre la tuberculose et la tuberculose multi-résistante aux médicaments (TB/TB-MR) s’emploie à changer cette situation en procurant des compétences, une expertise et des connaissances dans la prévention, les soins et le traitement de la tuberculose à plus d’infirmières à travers le monde.

De tous les prestataires de soins de santé, les infirmières sont les mieux placées pour combler le fossé entre les institutions de santé et la communauté – fossé où tombent une bonne partie des trois millions de personnes qui n’ont pas accès aux systèmes de santé.L’intégration des services et la collaboration avec les collectivités locales permettent de créer un véritable continuum de soins. Dans ce cadre, les personnes qui éprouvent des symptômes ont effectivement accès aux tests appropriés et à leurs résultats. En cas de diagnostic positif à la tuberculose, elles bénéficient du traitement dont elles ont besoin, un traitement qui tient compte de leur mode de vie et de leurs autres priorités.

Le projet TB du CII bénéficie du soutien financier de l’United Way Worldwide octroyé par la Fondation Lilly au nom du Partenariat Lilly contre la TB-MR.

Nous avons le plaisir de partager avec vous les expériences d’infirmières spécialisées dans la lutte contre la tuberculose à travers le monde :

  • République populaire de Chine : Mme Meng Guiyun, est responsable du département des soins infirmiers de l’Institut thoracique d’Urumqi (Région autonome ouïghoure du Xinjiang, République populaire de Chine). Ancienne élève émérite du programme de formation transformative du CII, Mme Meng a ainsi participé aux deux formations organisées par le CII en 2009 et 2010 en République populaire de Chine. Depuis la formation initiale en 2009, Mme Meng a plaidé avec succès pour l’organisation de plusieurs formations destinées à des infirmières et d’autres prestataires de soins de santé dans son hôpital et dans plusieurs régions reculées du Xinjiang. En 2011, elle a formé dans cette région plus de 1000 travailleurs de soins de santé sur la tuberculose.

En outre, Mme Meng et plusieurs de ses collègues ayant participé à la formation de 2009 ont mis au point un manuel consacré à la prise en charge de la tuberculose. Remis aux personnels médicaux de plusieurs prisons, le manuel les aide à identifier les signes et symptômes de la tuberculose chez les détenus et leur donne des renseignements sur le traitement qui doit être prodigué. Mme Meng et ses collègues ont aussi organisé des formations destinées au personnel médical des prisons concernant plusieurs aspects de la tuberculose, y compris la prévention des infections.

Suite à la formation, Mme Meng a introduit des changements dans la pratique. Elle indique à ce propos qu'entre 2009 et 2011, le pourcentage du personnel incapable de citer correctement les médicaments utilisés pour traiter la tuberculose est tombé de 31,7 pour cent à 3,5 pour cent. Les erreurs de dosage de médicaments ont également chuté de 5,9 pour cent à 0,5 pour cent durant la même période. L’hôpital a enfin enregistré une diminution du taux de défaut des patients de 5,2 pour cent à 3,5 pour cent.

En outre, suite aux démarches fructueuses de Mme Meng pour renforcer les mesures de contrôle, l’hôpital a installé des lampes UV dans les salles réservées aux patients atteints de tuberculose et procédé à des améliorations dans la ventilation des mêmes salles. Ces mesures ont fait baisser le nombre des cas de tuberculose parmi les travailleurs de soins de santé de 27 en 2009 à 5 en 2011.

En 2013, Mme Meng, en collaboration avec une collègue, a rédigé et publié un ouvrage destiné aux infirmières et consacré au contrôle de l’infection et aux pratiques optimales en matière de prise en charge des patients tuberculeux. Le livre est aujourd’hui en vente dans toute la Chine.

  • Indonésie : Astusi Yuni Nursasi, chef de projet expérimentée, est la personne de référence du Projet de lutte contre la tuberculose du CII pour l’Association nationale des infirmières de l’Indonésie (INNA). Depuis 2010, elle a participé à trois ateliers en tant que co-formatrice et personne de référence de notre Projet. Yuni a fait preuve d’un grand sens de l’initiative, en particulier s’agissant du plaidoyer en faveur du rôle des soins infirmiers dans la prise en charge de la tuberculose. Elle a été personnellement impliqué dans l’élaboration de normes pour la pratique infirmière publiées par le programme national indonésien de lutte antituberculeuse. En octobre 2013, Mme Nursasi a présenté, devant la conférence de l’Union internationale de lutte contre la tuberculose et les maladies respiratoires qui se tenait à Paris, les résultats de la formation organisée en Indonésie. Aujourd’hui, Yuni rédige sa thèse

et prévoit de développer un modèle de soins infirmiers pour donner du pouvoir aux infirmières, aux travailleurs de santé volontaires, aux familles et aux patients tuberculeux, afin d’améliorer l’autonomie des patients qui suivent un traitement antituberculeux.

Yuni a participé au deuxième forum du Partenariat Halte à la tuberculose dans les régions Asie du Sud-est, Pacifique occidental et Méditerranée orientale (3-4 mars 2014). Elle sera présente au colloque national indonésien sur la tuberculose (29 mars 2014).

  • Russie : Irina Lyapina est infirmière-chef au dispensaire antituberculeux de la ville de Toliatti. Le projet TB/TB-MR du CII a changé sa vie professionnelle depuis qu’elle a participé aux premiers ateliers de « Formation de formateurs » consacrés aux soins contre la tuberculose et la tuberculose multirésistante, en 2009. Depuis cette date, Irina a formé de très nombreuses infirmières non seulement dans son dispensaire, mais également dans des établissements de soins primaires et dans des hôpitaux. Elle continue de dispenser son enseignement tant à des infirmières qu’à des étudiantes et suit elle-même des études. Elle s’intéresse à l'extension du rôle des soins infirmiers dans les soins aux patients souffrant de tuberculose. Elle s’intéresse aussi à la réalisation d’une étude portant sur la dépression chez les patients atteints de tuberculose et de VIH et sur les interventions de soins infirmiers qui pourraient s’avérer utiles pour contrôler la dépression.

Le dispensaire antituberculeux de Toliatti dispose d’une unité pour le traitement des patients atteints d’une coïnfection à la tuberculose et au VIH. Avant 2012, cette unité assurait un traitement antituberculeux contrôlé mais son personnel ne pouvait assurer de contrôle particulier du traitement contre le VIH. Les patients ou leurs familles devaient alors s’adresser au Centre antisida pour obtenir des médicaments antirétroviraux, une démarche qui n’était pas toujours couronnée de succès pour diverses raisons. En 2012, les rôles infirmiers de l’unité ont été étendus à la fourniture de traitements coordonnés et contrôlés contre la tuberculose et l’infection à VIH. Dans ce nouveau système, les antirétroviraux sont envoyés au poste de soins infirmiers et, après que l’infirmière-chef a établi la documentation nécessaire, distribués aux patients par les infirmières de l'unité. Les infirmières sont également chargées de dispenser le traitement contrôlé et de motiver les patients à poursuivre leur traitement. On sait que les patients qui suivent une double thérapie contre la tuberculose et le VIH souffrent d’effets secondaires tels que la dépression, qui est fréquente. Les infirmières surveillent le bien-être émotionnel des patients et interviennent, prodiguent le soutien nécessaire et demandent des consultations individuelles avec des spécialistes.

Grâce à toutes ces mesures, les indicateurs de succès du traitement dans l'unité se sont beaucoup améliorés. En 2012, 79% des patients renvoyés de l’unité étaient négatifs à la bactérie TB. En 2013, ce taux est monté à 86%. En outre, l’unité TB/VIH a enregistré une diminution du taux de mortalité.

Ressources du CII dans le domaine de la tuberculose :

 

Mise à jour le Lundi, 24 Mars 2014
 

6th Global Patients Congress

The 6th Global Patients Congress is the global event for patient leaders and others working to improve healthcare systems globally.  The Congress will bring together expertise and experience in how to build patient-centred healthcare globally, providing an international platform for high level policy debate, knowledge and skills building as well as opportunities for exchange and networking

The Congress theme is ‘Better access, better health: A patient-centred approach to universal health coverage’. The Congress will explore how a patient-centred approach can address the factors that will lead to universal health coverage and consider the patients’ perspective. Plenary and workshop sessions will focus on topics that explore questions such as: What are the barriers to access to healthcare in different world regions? What are the principles that promote equity?  What are the indicators of quality healthcare? What is the value of innovation? How should healthcare be financed?

The programme features plenaries with keynote speakers and a range of parallel sessions including papers submitted through the open call process.  The members’ day will include capacity-focussed sessions on how patients’ organizations can advocate on issues of access to healthcare.  The multi-stakeholder programme will explore a patient-centred approach as it relates to three themes: equity, quality and finance in all world regions. 

Conference attendance is currently open to IAPO members and Invited Guests only. For further information, visit: www.globalpatientscongress.org

Mise à jour le Lundi, 23 Septembre 2013
 

Déclaration de consensus sur la planification familiale après avortement

Appelant à un engagement renouvelé en faveur de la santé des femmes après un avortement, plusieurs organisations internationales ont adopté, par consensus, une déclaration conjointe soulignant l’importance des services de planification familiale. Ces organisations sont le CII, la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO), la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l’Alliance Ruban blanc (WRA), le Département du développement international du Royaume-Uni (DFID) et la Fondation Bill et Melinda Gates. Par cette déclaration, les organisations signataires s’engagent à agir pour que des services et conseils facultatifs en planification familiale fassent partie des soins de base prodigués dans tous les établissements de santé après un avortement ; à donner aux femmes de tous âges les moyens de prévenir une grossesse non désirée et d’éviter un nouvel avortement ; et à informer les femmes qui souhaitent un enfant de l’espacement optimal des grossesses. La déclaration expose les motifs qui justifient de proposer des services de planification familiale aux femmes concernées. Elle passe également en revue les modalités pratiques envisageables. Texte de la déclaration.

Mise à jour le Mercredi, 29 Janvier 2014
 

Transformation et renforcement de la formation des professionnels de santé

L’Organisation mondiale de la santé a publié des lignes directrices sur la transformation et le renforcement de l’éducation et de la formation des professionnels de santé. Le CII était membre du groupe de travail chargé de la rédaction de ces directives et d’un ensemble de synthèses thématiques s’y rapportant. (lire)

Les directives traitent des problèmes complexes liés à la transformation de l’éducation des professionnels de santé. L’OMS y présente les principaux enjeux politiques, résume les éléments probants disponibles et formule des recommandations et des commentaires, notamment des conseils d’application. Les directives exposent une vision de la transformation de l’éducation aux professions de santé, tout en offrant des recommandations sur la manière de former des diplômées capables de répondre aux besoins de santé des populations qu’elles servent. Les synthèses thématiques sont consacrées, respectivement, au perfectionnement professionnel des enseignants ; à l’accréditation des institutions de formation des professionnels de santé ; et à la réglementation, au financement, au contrôle et à l’évaluation de la formation des professionnels de santé.

Les directives, recommandations et synthèses thématiques sont disponibles à l’adresse suivante : http://whoeducationguidelines.org/

Mise à jour le Mercredi, 22 Janvier 2014
 

Voeux de fin d'année 2013

                              Bagooaduth Kallooa - Second Vice-Président du CII

Mise à jour le Mardi, 17 Décembre 2013
 

20 novembre : Le CII s’associe aux célébrations de la Journée mondiale de l’enfance

CII souscrit pleinement à la Déclaration des droits de l’enfant et à la Convention relative aux droits de l’enfant. En particulier, le CII croit que les infirmières ont un rôle à jouer dans le contrôle du respect des droits de l’enfant et dans la dénonciation, aux autorités compétentes, des abus, de la négligence et de l’exploitation des enfants. (lire)

Le CII contribue directement à la réalisation du deuxième objectif du Millénaire pour le développement (l’éducation primaire pour tous) par l’intermédiaire de son Fonds pour l’éducation des fillettes. Le Fonds finance la scolarité primaire et secondaire de jeunes filles de moins de 18 ans, orphelines d’infirmières, vivant dans des pays en voie de développement. À ce titre, le Fonds prend en charge leurs frais d’inscription ainsi que l’achat de leurs uniformes et manuels scolaires.

Fiches d’information du CII :

Prises de position officielles du CII :

Mise à jour le Mercredi, 20 Novembre 2013
 

3e Conférence mondiale sur la réglementation des professions de santé : inscriptions ouvertes

La seule conférence internationale et interdisciplinaire consacrée à la réglementation des professions de santé se tiendra à Genève (Suisse), les 17 et 18 mai 2014. Les inscriptions sont ouvertes à l’adresse suivante : www.whpa.org/whpcr2014/registration.htm

Intitulée « La réglementation des professions de santé : relever les défis pour agir dans l’intérêt public » (Health professional regulation – facing challenges to act in the public interest), la conférence s’adresse à la communauté internationale des professionnels de la santé intéressés par et engagés dans la réglementation.

D’une durée d’un jour et demi, la troisième Conférence mondiale de la réglementation des professions de santé se tiendra à Genève immédiatement avant l’Assemblée mondiale de la Santé de l’OMS. Elle sera, pour ses participants, l’occasion d’échanger des informations et des points de vue, ainsi que de débattre des défis actuels en matière de réglementation.

Les orateurs analyseront les leçons tirées d’approches de la réglementation basées sur les compétences ; compareront plusieurs modèles réglementaires ; et étudieront différentes manières de promouvoir les pratiques optimales en matière de gouvernance et de performance de la réglementation.

Information et inscription : www.whpa.org/whpcr2014/index.htm.

Mise à jour le Mardi, 29 Octobre 2013
 

Archives

Mise à jour le Vendredi, 18 Octobre 2013