• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Coin de la presse Nouveautés What's new - Archives Journée mondiale de la population, 12 juillet 2012

Journée mondiale de la population, 12 juillet 2012

La population mondiale a atteint sept milliards d’êtres humains. En 2010, 524 millions de personnes étaient âgées de plus de 65 ans, soit 8 % de la population mondiale. En 2050, ce chiffre devrait quasiment tripler à 1,6 milliard, soit 16 % de la population (OMS 2011). Quelles seront les conséquences en termes de soins de santé, en particulier pour les infirmières ?

Certes, le vieillissement de la population peut être considéré comme un succès des politiques de santé et de développement socioéconomique. Mais il a pour corollaire d’importantes complications de santé : l’allongement de l’espérance de vie entraîne en effet une augmentation du nombre des personnes âgées nécessitant une gamme élargie de services de santé, notamment en promotion de la santé, en prévention des maladies, en rétablissement, en soins tant aigus que chroniques et palliatifs.

Le vieillissement de la population exigera un changement de priorités, au détriment des maladies aiguës et au profit des maladies chroniques : maladie d’Alzheimer, affections cardiaques et ostéoporose, par exemple. De plus, les maladies chroniques s’accompagnent souvent d’invalidité : aussi les services de soins à long terme, notamment les foyers de soins infirmiers, les soins à domicile et à la personne, les crèches pour adultes et les logements regroupés, sont-ils tous appelés à prendre une place beaucoup plus importante dans la prestation des soins.

Le vieillissement de la population et le poids des maladies chroniques augmentent considérablement les coûts de la santé, tout en imposant de nouvelles charges sur une force de travail déjà débordée et confrontée aux pénuries. Par ailleurs, la main-d’œuvre de santé est, elle-même, en voie de vieillissement. Ces dix à quinze prochaines années, de nombreux pays industrialisés seront confrontés à des départs massifs d’infirmières ayant atteint l'âge de la retraite. Dans le même temps, on s’attend à une augmentation de la demande en soins de santé et en soins infirmiers. Le défi, pour tous les systèmes de santé, consistera donc à convaincre les infirmières plus âgées de rester à leurs postes.

Le vieillissement n’épargne pas non plus les infirmières enseignantes : dans de nombreux pays, l’âge moyen du corps enseignant atteint 50 ans. Ajouté à un bassin de plus en plus réduit de recrutement de jeunes infirmières enseignantes, ce vieillissement affecte la capacité des écoles de soins infirmiers de répondre à la demande actuelle et prévisible.

Le CII aborde ces problèmes de plusieurs manières. D’abord, il surveille de près les aspects relatifs aux ressources humaines en soins infirmiers, par l’intermédiaire de deux structures : le Centre international des migrations d’infirmières, qui se consacre aux questions de migrations, notamment sous l’angle statistique et politique ; et, sur Internet, le Centre international des ressources humaines pour les soins infirmiers (CIRHSI). Le rôle du Centre est d’informer les décisions politiques en aidant les infirmières, notamment, à comprendre les grands enjeux et tendances en matière de ressources humaines au niveau national, régional et international. Le CII suit d’autres indicateurs relatifs à la main-d’œuvre et anime, enfin, trois forums où les associations nationales d’infirmières se réunissent pour discuter de leurs problèmes de ressources humaines.

Le CII intervient aussi contre la généralisation des maladies non transmissibles.

Lectures complémentaires :

Rapport OMS sur la santé mondiale et le vieillissement (en anglais).

Rapport du Fonds des Nations Unies pour la population sur l’État de la population mondiale en 2011.

Mise à jour le Mercredi, 11 Juillet 2012