• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Coin de la presse Nouveautés What's new - Archives Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2012

Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2012

Cette année, la Journée mondiale contre le travail des enfants mettra l’accent sur le droit de tous les enfants d'être protégés contre le travail des enfants et contre d’autres violations de leurs droits fondamentaux. À cette occasion, le CII appelle au soutien à son Fonds pour l’éducation des fillettes.

 Le Fonds a pour mission de maintenir des jeunes orphelines d'infirmières à l'école et leur éviter d’être obligées de travailler.

  • Pour faire un don au fonds pour l’éducation des fillettes, cliquer ici.
  • Pour lire le témoignage de Mercy, cliquer ici.
  • Pour lire le témoignage de Lynn, cliquer ici.

Une étude récente du Duke Global Health Institute (DGHI) montre que, dans les pays à revenu faible à intermédiaire, un orphelin ou enfant abandonné sur sept est contraint de travailler. Intitulée Positive Outcomes for Orphans, cette étude a été réalisée par Kathryn Whettan grâce à un financement de l’Institut national de la santé et du développement de l’enfant (États-Unis). Dans Child work and labour among orphaned and abandoned children in five low and middle income countries, un article scientifique résumant sa recherche, l’auteur précise que « les orphelins non scolarisés ont quatre fois plus de risque de travailler que les enfants scolarisés, tandis que les enfants astreints au travail sont deux fois plus à risque de ne pas aller à l’école que les enfants qui travaillent moins de 28 heures ».

Autre constatation troublante, les fillettes sont deux fois plus à risque d'être contraintes au travail. Le rapport souligne que le fardeau des « tâches domestiques » non rétribuées empêche bien souvent les fillettes d’aller à l’école, entrave leur parcours scolaire et compromet leur bien-être futur.

Les statistiques de l’Organisation internationale du travail montrent que l’Afrique subsaharienne est en retard par rapport aux autres régions dans l’éradication du problème du travail des enfants. « La plus forte incidence d’activité économique des enfants se rencontre en Afrique subsaharienne : elle concerne 28,4 % de tous les 5-14 ans, contre 14,8 % en Asie et dans la région Pacifique et 9 % en Amérique latine. »

L’UNICEF estime que l’éducation est un facteur très important de la prévention du travail des enfants. Son rapport sur « La situation des enfants dans le monde en 2011 » montre que seules 63 % des fillettes en âge de scolarité primaire dans les pays d'Afrique subsaharienne vont à l'école, contre 65 % des garçons. Le rapport du 2012 ajoute que, “Les travailleurs domestiques, essentiellement des filles, sont isolés et soumis aux caprices et à la discipline arbitraire de leurs employeurs, qui leur font parfois subir de mauvais traitements. La maltraitance sexuelle est monnaie courante mais donne rarement lieu à des poursuites.”

Publications du CII :

Mise à jour le Vendredi, 08 Juin 2012