• Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Coin de la presse Nouveautés What's new - Archives 18 décembre: Journée internationale des migrants

18 décembre: Journée internationale des migrants

Le CII estime que les infirmières de tous les pays ont le droit de choisir d’émigrer, quelles que soient leurs motivations. Le CII est conscient des avantages potentiels des migrations, notamment en termes de possibilités d’apprentissage et d’enrichissement que procure une pratique multiculturelle.

Cependant, il est aussi clair que les migrations internationales risquent d’avoir une influence négative sur la qualité des soins de santé dans les pays ou régions privés de ce fait de leur main-d’œuvre infirmière. Le CII estime que la migration est un symptôme du dysfonctionnement des systèmes de santé. Il condamne le recrutement d'infirmières étrangères par des pays dont les pouvoirs publics ne prennent aucune mesure de planification de leurs ressources humaines, ni ne s’attaquent aux causes qui amènent les infirmières à quitter la profession et les dissuadent d’y revenir.

Ouvert en 2005 par le CII et la Commission d’évaluation des infirmières diplômées à l’étranger (CGFNS-International, États-Unis), le Centre international des migrations d’infirmières (CIMI) est une référence incontournable en matière de centralisation des renseignements relatifs aux infirmières formées dans des pays étrangers. Le Centre est une plate-forme internationale pour le développement, la promotion et la diffusion de recherches, de politiques et d’informations concernant les migrations d'infirmières, y compris la sélection et les schémas d'intégration. Le CIMI propose des synthèses, fiches d’information et études relatives au thème général des migrations internationales d'infirmières.

De plus, le site du CII contient un certain nombre d’autres documents sur la même question :

Fiches d’information

Prises de position officielles

Mise à jour le Lundi, 17 Décembre 2012