Coin de la presse Nouveautés What's new - Archives
What's new - Archives

Comité international de la Croix-Rouge - Prix Florence Nightingale

Tous les deux ans, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) choisit des infirmiers(ères) pour les récompenser avec le Prix Florence Nightingale. L’objectif de cette médaille est de faire honneur aux infirmiers(ères) et auxiliaires volontaires qui se seront distingués, en temps de guerre ou en temps de paix, par :

  • un courage et un dévouement exceptionnels en faveur de blessés, malades, infirmes ou en faveur de populations civiles, victimes d’un conflit ou d’une catastrophe ;
  • des services exemplaires et un esprit pionnier et créatif dans les domaines de la prévention, de la santé publique et de la formation aux soins infirmiers.

C’est avec plaisir que nous vous envoyons la circulaire du CICR dans laquelle apparaissent les noms des gagnants de la 43ème attribution de la Médaille Florence Nightingale.

Au nom de la communauté internationale des soins infirmiers, nous tenons à féliciter les infirmiers qui ont été récompensés par ce prix.

Mise à jour le Jeudi, 23 Juin 2011
 

Groupe de travail pour répondre à la catastrophe de l’Association des infirmières japonaises

La Présidente de l’Association des infirmières japonaises (JNA), le Dr Setsuko Hisatsune, indique comment contribuer à l'action du Groupe de travail mis en place par la JNA pour répondre à la catastrophe.

En cette période d'extrême détresse imputable aux effets du tremblement de terre et du tsunami survenus le 11 mars dernier, je souhaite exprimer, au nom de l’Association des infirmières japonaises et en mon nom propre, ma sincère gratitude pour les condoléances et les offres de soutien que nous avons reçues de la part de nombreuses associations nationales d'infirmières.

La JNA a créé un Groupe de travail chargé de gérer notre réaction à la catastrophe. Ce mécanisme de soutien engage toutes les forces de l’Association. À compter du 22 mars, des infirmières volontaires et des approvisionnements ont été acheminés dans les régions touchées par le tremblement de terre et par le tsunami. Les infirmières volontaires prodiguent leurs soins aux victimes de la catastrophe, ainsi qu'un soutien psychologique et matériel à leurs collègues déjà sur place.

L’impact de la catastrophe est tel que la JNA a décidé d’accepter les dons financiers en soutien à l’action des infirmières japonaises. La JNA s’engage à consacrer le précieux soutien des ANI aux infirmières engagées dans les zones sinistrées. Une fois encore, veuillez accepter le témoignage de notre gratitude pour votre soutien.

L’action de la JNA est relayée sur la page de son site Internet consacrée à la

catastrophe : http://www.nurse.or.jp/jna/english/index.html

La JNA consacrera votre soutien financier aux actions menées dans ce cadre.

Coordonnées bancaires :

Banque : MIZUHO BANK LIMITED

Succursale : AOYAMA BRANCH

Compte no : 211-1630731

Titulaire du compte : JAPANESE NURSING ASSOCIATION

Code SWIFT : MHBKJPJT

Mise à jour le Mercredi, 13 Juillet 2011
 

Appel à l’Action d’Abuja: Lutter contre les dangers des médicaments contrefaits

Une première pour le continent africain, trente organisations nationales des professions de la santé (dentistes, médecins, infirmiers, pharmaciens, et physiothérapeutes) et quatre organisations de patients ont examiné et approuvé l' Appel à l'action WHPA d'Abuja sur la contrefaçon de produits médicaux lors de leur rencontre; premier atelier multi-professionnel du genre en Afrique; tenu du 22-23 Novembre 2010, à Abuja, au Nigeria.

Sous la bannière de la « Be Aware, Take Action » (Savoir pour agir) campagne contre la contrefaçon de produits médicaux, cet atelier de l'Association mondiale des professionnels de la santé visait à relever le défi qu'impose la lutte contre la contrefaçon de produits médicaux à travers le monde. Co-organisé par la WHPA, la Société Pharmaceutique du Nigeria (PSN) et le FIP Forum Pharmaceutique Africain, l'atelier a rassemblé 92 participants en provenance du Cameroun, Cap-Vert, Côte d'Ivoire, République démocratique du Congo, Ethiopie, Gambie, Ghana, Kenya, Libéria, Nigeria, Rwanda, Tanzanie et l'Ouganda. Etaient également présents des Avocats des patients du Liberia de l'union des jeunes pour la Sécurité communautaire et le développement, l'Association des femmes vivant avec le VIH / SIDA au Nigeria, femmes et enfants vivants, Santé communautaire et Réseau d'information.

L'atelier s'attelait à dresser des stratégies communes pour les cinq professions de la santé aux fins d'identifier, de signaler et d'éradiquer les produits médicaux contrefaits de la chaîne d'approvisionnement, d'amener les patients à prendre les meilleures décisions quant à l'acquisition des produits médicaux, en les vérifiant avec soin avant toute utilisation.

Le conférencier principal, M. Hashim Yusufu, Directeur du Groupe de travail fédéral du Nigeria pour la lutte contre les médicaments contrefaits et président du Produit international d'anti-contrefaçon Taskforce (IMPACT), a affirmé catégoriquement que la lutte contre les médicaments contrefaits ne peut être gagnée qu'à partir de la franche collaboration entre les professionnels de la santé, la société civile, les organismes de régulation, la police, les douanes et les fabricants. Il a également fait une mise à jour des récentes initiatives anti-contrefaçon prisent en Afrique et dans le monde. Au Nigeria, la NAFDAC insiste pour que les législations de dissuasion puissent être exécutées contre les contrefacteurs.

L'atelier a reconnu que les produits médicaux contrefaits sont, avant tout, un problème de santé publique et une menace pour la sécurité des patients avec de graves conséquences en termes de charge accrue des maladies, la mortalité et les coûts pour les systèmes de soins de santé. En outre, il a été noté que les patients ont le pouvoir de décider, où acheter et comment utiliser les produits médicaux ; mais ils sont aussi le maillon le plus fragile de la chaîne et la principale victime de la contrefaçon de produits médicaux.

Il est donc essentiel d'informer et de sensibiliser les patients sur les risques de contrefaçon de produits médicaux et les encourager à prendre des mesures pour lutter contre ce problème. Cet important événement a également envoyé un message fort, exhortant tous les gouvernements à appliquer et faire respecter les législations et réglementations pertinentes pour prévenir, maîtriser et réduire l'incidence de la contrefaçon de médicaments.

Professeur Kofo Savage, s'exprimant au nom de l'Alliance mondiale des professions de santé, a souligné l'importance de la vigilance quand il s'agit de falsification et de contrefaçon des produits médicaux.

"Concernés au premier plan, médecins, infirmières, pharmaciens, dentistes, physiothérapeutes et représentants des patients, nous parlons parce que nous sommes très préoccupés par les dangers que la contrefaçon et la falsification de produits médicaux font peser sur la sécurité des patients. Il est maintenant temps d'agir. "

Il y a eu accord sur la nécessité de sensibiliser les professionnels de la Santé en particulier et le public en général sur la question, grâce à des campagnes et des initiatives de formation. De même, les participants ont convenu de la nécessité des lois fortes et claires et des institutions qui empêchent, poursuivent et punissent de tels crimes. Les lois qui sont écrites en collaboration avec les organisations des professionnels de santé et sont basés sur leur apport technique.

En terminant, Son Excellence Monsieur le Ministre, le professeur Dora Akunyili, a souligné que, "En tant que dirigeants, représentants les infirmières, les pharmaciens, les physiothérapeutes, les dentistes et les médecins; entre autres actions clés; nous devons nous engager pour accélérer notre réponse à ce problème en établissant une collaboration entre professionnels afin que ces derniers et les représentants des patients commencent à utiliser les compétences de base des uns et des autres pour la lutte contre cette menace de santé publique. Ce sera une lutte longue et je suis avec vous tout le chemin."

Mise à jour le Mardi, 18 Janvier 2011
 

Une infirmière est "Suissesse de l'année 2010"

Suisses_de_lannee_small

Source de la photo: obs/Verein Bündner Partnerschaft Hôpital Albert Schweitzer, Haiti

Marianne Kaufmann, une infirmière bernoise, a été désigné «Suissesse de l'année 2010» le 8 janvier 2011 à Zurich. 
L'infirmière bernoise de 27 ans travaillait à l'hôpital Albert-Schweitzer de Deschapelles à 80 km au nord de Port-au-Prince. 
Le titre «Suisse de l’année 2010» à aussi été donné à Rolf Maibach, un médecin suisse qui travaille au même établissement où ils soignent gratuitement plusieurs dizaines de milliers de patients par an.  Ils étaient récompensés pour leurs engagements courageux et infatigables au service du peuple haïtien.
Mise à jour le Lundi, 17 Janvier 2011
 

Voeux de fin d'année de Rosemary Bryant, Présidente du CII

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Mise à jour le Vendredi, 31 Mai 2013
 

Conférence 2011 du CII à La Valette (Malte), du 4 au 8 mai 2011 - Programme scientifique

Le programme du Conférence du CII prévoit 25 séances plénières et principales, une série de réunions des Réseaux du CII et plus de 700 colloques, sessions parallèles et affichages, sélectionnés parmi les 2063 résumés soumis par des infirmières de 74 pays. Le délai pour les inscriptions anticipées est fixé au 31 janvier 2011. Pour vous inscrire et obtenir des informations régulièrement actualisées sur le programme de la conférence, rendez-vous sur le site http://www.icn2011.ch/default-f.html

Oratrice principale, le Dr Mary Wakefield prononcera un discours portant sur le thème de la Conférence : L’infirmière, porte d’accès aux soins, à la qualité et à la santé. En octobre 2009, Mme Wakefield (RN, Ph.D.), a été nommée par le Président Obama à la tête de l’administration fédérale des ressources humaines et services de santé (Health Resources and Services Administration, HRSA), une institution dépendant du Département fédéral des services de santé. La HRSA assure les soins de santé des personnes vivant en marge des circuits économiques et de santé. L’agence utilise son budget annuel pour améliorer l'accès à des soins de qualité, en partenariat avec les prestataires de santé et les programmes de formation des professionnels de la santé.

Les présentations de communications se dérouleront parallèlement à vingt-cinq séances principales traitant de thèmes prioritaires tels que l’évolution des domaines de pratique, le financement de la santé, les ressources humaines, les environnements favorables à la pratique, la santé mentale, la sécurité des patients, l’épidémie de maladies non contagieuses, la déontologie des soins infirmiers, les catastrophes, les migrations, la tuberculose et le télénursing – entre autres. Un débat stimulant sera organisé autour des avantages et inconvénients de la vaccination obligatoire des professionnels de la santé. Outre la séance inaugurale consacrée au thème de la Conférence, d’autres plénières porteront sur le rôle des femmes dans la construction de nations en bonne santé et dans les mouvements sociaux au niveau international. Les Réseaux du CII se réuniront durant la Conférence de Malte pour évoquer les tendances et questions prioritaires actuelles.

Le déjeuner de la Fondation internationale Florence Nightingale aura lieu le vendredi 6 mai. Les billets seront en vente sur le site Internet en février 2011.

Les visites professionnelles se dérouleront le 8 mai. Pour de plus amples renseignements à ce sujet, consulter le site Internet
(http://www.icn2011.ch/default-f.html) à l’approche de la Conférence.

Mise à jour le Mardi, 21 Décembre 2010
 

Journée mondiale du sida : 1er décembre

AIDS_poster_fr_small

La Journée mondiale du sida, organisée le 1er décembre, donne l’occasion à des personnes d’horizons divers de se rassembler pour mieux faire connaître le VIH/sida et pour montrer leur solidarité face à la pandémie.

Cette journée permet à plusieurs partenaires publics et privés de donner des informations sur la situation concernant la pandémie et de promouvoir la prévention, le traitement et la prise en charge du VIH/sida, dans les pays à forte prévalence mais aussi ailleurs.

Selon des chiffres publiés par l’OMS en 2008, 33,4 millions de personnes vivent avec le VIH. On estime actuellement à 2,7 millions le nombre de primo-infections par le virus et à 2 millions le nombre de décès entraînés par le sida.

L'Afrique subsaharienne est la région la plus touchée réunissant 67% des cas mondiaux, 68% des nouveaux cas enregistrés chez les adultes et 91% chez les enfants.

Pour plus d'informations: www.who.int/mediacentre/events/annual/world_aids_day/fr/index.html

Mise à jour le Mardi, 30 Novembre 2010
 

OMS fait à nouveau appel à candidatures

L'Organisation mondiale de la santé fait à nouveau appel à candidatures pour le poste de Coordinateur/coordonatrice, Professions de santé, soins infirmiers et obstétriques (HQ/10/SS/FT574). Le cahier des charges de ce poste a été modifié par rapport à sa première parution.

Nous avons le plaisir de vous faire parvenir le lien: https://erecruit.who.int/public/hrd-cl-vac-view.asp?o_c=1000&jobinfo_uid_c=23869&vaclng=en pour l'affichage de ce poste international important pour les soins infirmiers. Nous vous demandons de bien vouloir diffuser cet appel aussi largement que possible dans votre pays en notant le délai très réduit pour le dépôt des candidatures: le 23 décembre 2010. L'annonce du poste n'est disponible qu'en anglais qui est la langue demandée pour ce poste mais les candidatures en français et espagnol sont bien bienvenues.

Mise à jour le Vendredi, 03 Décembre 2010
 

New tuberculosis e-course from ICN will help build global capacity

ICN is delighted to announce a new interactive e-learning course on the care, prevention and management of tuberculosis and drug-resistant TB.  The new course, produced in collaboration with City University London, will be showcased at the World Lung Health Conference in Berlin, 11-15 November 2010.  Read more...

Mise à jour le Jeudi, 02 Décembre 2010
 

Le CII et la Fondation Burdett pour les soins infirmiers partenaires

GNLI_2010

Le CII et la Fondation Burdett pour les soins infirmiers partenaires dans l'Institut international du leadership en soins infirmiers

Le Conseil international des infirmières (CII) a le plaisir d’annoncer la création d’un partenariat très prometteur avec la Fondation Burdett pour les soins infirmiers autour de l’organisation de l’Institut international du leadership en soins infirmiers (GNLI). Grâce à ce partenariat qui prévoit l'octroi de bourses, des infirmières originaires de pays à faible revenu participeront aux éditions 2011 à 2013 du GNLI. 
Lire

Mise à jour le Mercredi, 01 Décembre 2010
 

Keeping the Promise: United to Achieve the Millennium Development Goals

The United Nations Millennium Development Goals Summit, held in New York 20-22 September 2010, adopted a global action plan to achieve the anti-poverty goals by the 2015 target date and announced new funding commitments for women's and children's health and other initiatives against poverty, hunger and disease.  Read the outcome document for the Summit, adopted by the General Assembly by consensus on 22 September. Read more...
Mise à jour le Lundi, 08 Novembre 2010
 

14 novembre : Journée mondiale du diabète

La Journée mondiale du diabète est célébrée chaque année le 14 novembre, dans le cadre d'une campagne de sensibilisation organisée par la Fédération internationale du diabète (IDF) et de ses associations membres. Le slogan de la campagne en 2010 est : Maîtrisons le diabète, maintenant. Lire...

Mise à jour le Mercredi, 01 Décembre 2010
 

La Journée mondiale de l’alimentation

Le 16 octobre 2010, la Journée mondiale de l’alimentation abordera ses 30 ans d’existence. Cette date pleine de promesses marque aussi le 65ème anniversaire de la fondation de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Le thème de cette année, Unis contre la faim, a été choisi afin de reconnaître les efforts réalisés dans la lutte contre la faim dans le monde au niveau national, régional et international.

S’unir contre la faim devient une réalité quand les institutions publiques, les organisations de la société civile et le secteur privé travaillent en partenariat à tous les niveaux pour vaincre la faim, l’extrême pauvreté et la malnutrition. La collaboration entre les organisations internationales joue un rôle stratégique fondamental dans la mobilisation de l’effort mondial vers la réalisation du premier objectif du Millénaire pour le développement – Éradiquer l’extrême pauvreté et la faim – qui vise à réduire de moitié d’ici à 2015 la part de la population souffrant de la faim.

Les participants au Sommet mondial sur la sécurité alimentaire, ou « Sommet contre la faim », organisé en novembre 2009 ont adopté une Déclaration par laquelle ils réaffirment l’engagement pris lors du Sommet mondial de l’alimentation de 1996 d’éliminer durablement la faim dans le monde entier. Cette déclaration appelait aussi à augmenter les financements nationaux et internationaux consacrés à l’agriculture, à promouvoir de nouveaux investissements dans le secteur rural, à améliorer la gouvernance des questions mondiales relatives à l’alimentation en partenariat avec les parties prenantes concernées des secteurs public et privé et à prendre davantage de mesures pour relever les défis que présente le changement climatique en matière de sécurité alimentaire.

En 2009, le seuil critique d’un milliard de personnes souffrant de la faim dans le monde a été atteint, en partie à cause de la flambée des prix des denrées alimentaires et de la crise financière. Il s’agit là d’« un terrible bilan » selon Jacques Diouf, le Directeur général de la FAO. À la veille du « Sommet contre la faim », Le Directeur général a lancé une pétition en ligne afin de dénoncer le caractère immoral de la situation : le projet « 1 milliard d’affamés » s’adresse à nous tous et nous invite, par le biais des réseaux de communication sociaux en ligne, à signer la pétition sur le site www.1billionhungry.org.

En cette Journée mondiale de l’alimentation 2010, alors qu’il n’y a jamais eu autant de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, songeons un instant à l’avenir. A force de volonté, de courage et de persévérance – et à condition que nous soyons nombreux à travailler ensemble et à nous entraider – nous pourrons produire davantage de manière durable pour nourrir ceux qui en ont le plus besoin.

Organisation pour l'alimentation et l'agriculcture


Mise à jour le Jeudi, 21 Octobre 2010
 

Forum du CII de la main-d'oeuvre, Tokyo, Japon


WFF_JapanDavid Benton, Directeur général du CII, et Elizabeth Adams, Consultante en politiques de soins infirmiers et de santé au CII, en compagnie de représentantes de huit ANI.
Forum CII de la main-d'œuvre, Tokyo, 16-17 septembre 2010.

 




 

 

Organisé par l'Association des infirmières du Japon, le Forum du CII de la main-d'oeuvre s'est tenu à Tokyo les 16 et 17 septembre 2010.

Étaient représentés les pays suivants: Australie, Canada, États-Unis, Japon, République de Corée, République d'Irlande, Royaume-Uni et Suède. Chaque pays a soumis un rapport national détaillé. Le CII a présenté les résultats de l'enquête sur les salaires des infirmières en 2010 ainsi que le profil de la main-d'œuvre infirmière qu'il établit périodiquement. Le CII a aussi présenté la Campagne pour des environnements favorables à la pratique, ses activités dans le domaine socioéconomique ainsi que des informations concernant les ressources humaines pour la santé au niveau international. Parmi les sujets abordés, citons : l'impact de la crise financière, le renforcement des environnements favorables à la pratique, les pandémies, la gestion des charges de travail (en particulier sous l'angle des horaires), les changements de gouvernements et le continuum des soins infirmiers.

La prochain Forum se tiendra en Suède en septembre 2011. Il sera organisé en partenariat avec le Vårdförbundet (association suédoise des professionnels de la santé).

Mise à jour le Lundi, 08 Novembre 2010
 

La Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté

Chaque année, le 17 octobre, la communauté internationale célèbre la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté.

A cette occasion, cette journée rappelle au monde que :

Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré.

Père Joseph Wresinski

Cette journée est l’occasion de rappeler que la lutte contre la misère se vit tous les jours et que tout le monde a un rôle à jouer. Les personnes vivant dans l’extrême pauvreté ont le droit de d’agir côte à côte avec tous les citoyens de cette planète pour un monde meilleur, où les droits de tous seraient respectés.

Le 12 août 2010, l’Année internationale de la jeunesse a commencé. Le thème du travail décent et du plein emploi a été mis en avant par l’O.N.U. comme particulièrement pertinent à la lumière de la crise économique en cours. C’est pourquoi le Comité international 17 Octobre suggère que la Journée mondiale du refus de la misère 2010 est une excellente occasion de mettre l’accent sur le dialogue nécessaire entre les jeunes générations et les autres, sur la question de la jeunesse.

Suite au 20e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant le 20 Novembre 2009, la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté 2010 est une nouvelle opportunité pour insister sur la nécessité urgente de respecter les droits de la jeunesse.

Pour atteindre cet objectif, les efforts déployés pour sortir de la crise économique devraient renforcer le dialogue étroit entre les générations, en y incluant les personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

Commission Européenne

Mise à jour le Jeudi, 21 Octobre 2010
 

Eli Lilly décerné le Prix mondial du commerce et de développement pour les réalisations de partenariat MDR-TB


Lilly_award_small

Jacques Tapiero, président des marchés émergents, Eli Lilly a reçu le prix mondial des entreprises et le développement de Dr Rajiv Shah de l'USAID.

Le CII, un membre considérable dans le partenariat se réjouit de voir Eli Lilly honoré pour sa contribution par la chambre International du Commerce et programme des nations unies pour le développement.   Lilly a démontré ce qui peut  être accompli à travers des partenariats pour lutter contre la tuberculose multi- résistante (TB-MR) et le lien évident entre les pratiques des affaires et l'accomplissement des objectifs de développement du millénaire. Plus d'informations (anglais uniquement)
Mise à jour le Lundi, 18 Octobre 2010
 

L'association des infirmières japonaises fait un don généreux au fonds de soutien de CII aux infirmières et infirmiers en Haïti

JNA_DB_small
Dr Setsuko Hisatsune, JNA président, avec David Benton, Directeur général du CII

Les membres de l'association Japonaise des infirmières ont fait don d'un montant de $US 160,000 à la fondation crée par le Conseil international des infirmières pour la reconstruction de la profession infirmière en Haiti. Dr Setsuko Hisatsune, Présidente de l'association japonaise des infirmières , a remis le chèque à Monsieur David Benton, Directeur général du CII, durant sa visite au Japon au mois de septembre. Des dons ont aussi été versés par nos associations membres ; Bermudes, Ghana, Irelande, Japon, Kenya, Macao, Norvège, Portugal, Slovénie, Suède, Taiwan, Tanzanie et Thailande. Les ANIs de la Suisse et du Canada coordonnent l'appui technique pour la reconstruction de l'école de soins infirmiers au Port-au-Prince et le renforcement de l'Association haïtienne des infirmières et infirmiers respectivement.

Mise à jour le Lundi, 18 Octobre 2010
 

«Briefing » concernant la lutte contre les médicaments falsifiés

2-beawareNous avons le plaisir de publier la première édition du «Briefing » concernant la lutte contre les médicaments falsifiés, publié par l'AMPS à l’intention de ses partenaires et associations membres. Le Briefing couvre l’actualité des faux médicaments et produits médicaux. Il informe du déroulement de la campagne de l'AMPS contre les produits médicaux contrefaits et de ses développements et résultats au niveau national et international.

WHPA-Newsletter



Mise à jour le Mardi, 04 Juin 2013
 

Les Partenaires de la Campagne EFP publient un nouvel outil de référence

La "Campagne pour des environnements favorables à la pratique (EFP)" se dote d’une nouvelle Fiche d’information. Le message central de la nouvelle Fiche d’information est l’importance critique de l’accès à l’information des professionnels de la santé afin de prodiguer des soins sûrs, adaptés et efficaces. Lire la suite...
Mise à jour le Mardi, 28 Septembre 2010
 

L'ex-Présidente du Chili Michelle Bachelet nommée à la tête de l'ONU Femmes

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a nommé mardi l'ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, à la tête de l'ONU Femmes, entité chargée de défendre dans le monde entier les intérêts des femmes et des jeunes filles et dont la création avait été adoptée à l'unanimité par l'Assemblée générale le 2 juillet dernier.

« La création de l'ONU Femmes est le résultat de quatre années de travail et d'efforts effectués par les Etats Membres et leur partenaires qui partagent nos engagements », a déclaré Ban Ki-moon lors d'une conférence de presse au siège de l'ONU à New York.

« La création de cette entité a été une priorité personnelle de mon agenda. Cette nomination est donc une satisfaction spéciale. Il y a environ quatre ans nous avons commencé à évaluer la possibilité de fusionner quatre entités séparées en une entité forte, efficace et dynamique. L'ONU Femmes va défendre dans le monde entier les intérêts des femmes et des jeunes filles », a-t-il ajouté.

La nouvelle entité est le résultat de la fusion entre plusieurs programmes et fonds déjà dédiés à l'égalité des genres. La Division de la promotion de la femme, l'Institut international de recherche et de formation pour la promotion de la femme, le Bureau de la Conseillère spéciale pour la problématique hommes-femmes et la promotion de la femme et le Fonds de développement des Nations Unies pour la femme vont ont été agrégées pour former l'ONU Femmes.

« Michel Bachelet va amener à ce poste une expérience d'envergure internationale et un dynamisme. Elle a des compétences politiques de haut niveau et une capacité hors-du-commun à créer un consensus », a dit Ban Ki-moon.

« Nous pouvons améliorer la vie de milliers de jeunes filles et de femmes dans le monde. La semaine prochaine, à l'occasion du Sommet sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), les enfants et les femmes seront au centre de cette rencontre qui constitue 'la dernière impulsion' pour réaliser les OMD d'ici la date butoir de 2015 », a-t-il conclu.

Répondant aux questions des journalistes, le Secrétaire général à préciser les modalités de nomination de Michelle Bachelet qui a été choisie parmi « 26 candidates provenant du monde entier ».

« Nous avons constitué des panels de sélection menés par la Vice-Secrétaire générale de l'ONU, Asha-Rose Migiro. Le processus a été transparent, objectif et juste », a répondu Ban Ki-moon qui a précisé qu'il s'était entretenu avec les trois derniers candidats.

Les opérations et les moyens de la nouvelle structure dépendront des contributions volontaires des Etats Membres. En juillet dernier, les Etats Membres se sont accordés pour considérer que 500 millions de dollars seraient un minimum à réunir pour le lancement. L'ONU-Femmes sera opérationnelle en janvier 2011.

Mise à jour le Lundi, 27 Septembre 2010
 

Voyage d'étude : La Croix-Rouge japonaise d'Hiroshima College of Nursing

3-JapaneseStudentsVisit_web_small

Le CII a eu le plaisir d'accueillir 14 étudiants de La Croix-Rouge japonaise d'Hiroshima College of Nursing en date du 19 août 2010

Les étudiants se trouvaient à Genève pour un voyage d'étude organisé par le Président du Collège, le Dr. Sachie Shindo, Président faisant partie des cours préparatoires en Secours international. Les étudiants étaient particulièrement intéressés sur les soins post-catastrophe et à la participation afin d'alléger les efforts de secours ainsi qu'aux activités du CII. La délégation du Collège incluait également :

  • Prof. Tomoe Watanabe, Professeur associé, Administration en Soins infirmiers & Soins infirmiers en Santé mondiale et Directeur général du Centre en soins humanitaires local
  • Dr. Rika Fujiya, Administrative en Soins infirmiers et Soins infirmiers en santé mondiale
  • Mme Masami Inoue, Conférencière, La Croix-Rouge japonaise d'Hiroshima College of Nursing

Le dynamisme, le savoir-faire et l'enthousiasme des étudiants ont fait de cette visite un grand succès.

Mise à jour le Jeudi, 02 Septembre 2010
 

Salaires, demande et opportunités de carrière contribuent aux migrations d’infirmières enseignantes

malawi_nurses_day_2006

Des experts originaires de douze pays se sont réunis à Genève (Suisse) pour étudier les caractéristiques, les modalités et les facteurs à l’origine des migrations internationales d’infirmières enseignantes, soit leur départ vers d’autres pays pour y enseigner. Le sommet était organisé par le Conseil international des infirmières (CII) et la société académique des infirmières Sigma Theta Tau International (STTI), avec le soutien de la Fondation Elsevier. Il réunissait, pour la première fois, un groupe de responsables appartenant à plusieurs disciplines, en vue de la recherche active de solutions à la pénurie d’infirmières enseignantes qualifiées qui sévit au niveau mondial.

Les experts ont constaté l'insuffisance des informations et des preuves fondées sur la recherche concernant les migrations d’infirmières enseignantes. En outre, ils ont observé que beaucoup reste à faire pour préparer, recruter et retenir les enseignantes ; pour garantir des conditions de migration conformes à l'éthique ; et pour surmonter les obstacles que rencontrent les enseignants qui choisissent de travailler dans un pays autre que celui de leurs études.

« La présence au Sommet de chefs de file internationaux reflète l’importance du problème. Les migrations d’infirmières enseignantes sont encore négligées », estime la présidente du STTI, Karen H. Morin, RN, DNS, ANEF. « Il s’agit d’un problème de portée mondiale, mais particulièrement aigu dans certains pays. »

Lorsqu’elles passent une frontière, les infirmières enseignantes sont confrontées à des modèles de soins de santé différents, à d’autres cultures et langues, ainsi qu’aux particularités des systèmes juridiques et de formation.

David Benton, Directeur général du CII, relève que « cette réunion nous a permis de recenser et d'analyser les éléments concrets dont nous disposons. Nous avons étudié plusieurs scénarios et leurs conséquences potentielles en termes de pérennité de la formation, du recrutement et de la fidélisation des enseignants. Il est indispensable d’imaginer dès aujourd’hui des solutions aux problèmes qui ne manqueront pas de surgir : de là dépend notre capacité à former la prochaine génération de praticiens compétents. »

Les intervenants ont identifié les raisons qui poussent les enseignants à rechercher des opportunités à l’étranger : facteurs push et pull, motivations individuelles, tendances au niveau des systèmes académiques. Certains de ces facteurs sont semblables à ceux qui motivent le personnel de première ligne ; d'autres sont différents. Ces facteurs sont :

  • Les salaires plus élevés
  • L’accès aux financements de la recherche
  • Les possibilités de carrière
  • La possibilité de suivre une formation complémentaire
  • Les surcharges de travail dans un contexte de stagnation des ressources
  • Le manque d'attrait des carrières dans l’enseignement des soins infirmiers
  • Les coûts élevés de la formation d’enseignantes
  • La possibilité de travailler avec d’autres experts du même niveau et de participer à des collaborations de recherche
  • Les changements au niveau de la formation de base

« La capacité de former davantage d’infirmières conditionne l’amélioration de la qualité des soins de santé partout dans le monde », explique David Ruth, directeur exécutif de la Fondation Elsevier. « Nous devons nous donner les moyens de comprendre comment les migrations contribuent à la pénurie d’infirmières enseignantes : c’est ainsi seulement que nous serons véritablement en mesure d’effectuer des changements. Nous sommes fiers d’être en pointe de cette initiative. »

Parmi les participants au Sommet figuraient notamment des infirmières chefs de file ainsi que des experts appartenant à des universités, à des organismes de réglementation, à des associations professionnelles, à des institutions gouvernementales, à des organisations commerciales, au secteur des migrations et au monde de l'économie.

Dans une enquête réalisée en 2009 par l’American Association of Colleges of Nursing, près de deux tiers des écoles d’infirmières interrogées indiquaient que la pénurie d’enseignants les contraint à refuser davantage d’inscriptions.

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada, l'Association canadienne des écoles d'infirmières, la National League for Nursing et l'American Association of Colleges of Nursing (États-Unis) ont tenté de quantifier le problème mais ont buté sur la rareté des recherches disponibles.

L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) estime que nous sommes en présence d’une tendance à l’augmentation des migrations de travailleurs qualifiés dans les domaines de la santé, de l’éducation et des nouvelles technologies. Pour sa part, l’organisme de réglementation des médecins du Pakistan a montré que le transfert d’enseignants entre universités en cours de semestre perturbe le processus d’apprentissage.

Les actes du Sommet seront publiés dans un rapport final qui précisera les facteurs expliquant ce problème et formulera une série de mesures réalistes, tangibles et mesurables destinées à remédier à la pénurie mondiale d’enseignants en soins infirmiers.

 

Mise à jour le Mercredi, 01 Septembre 2010
 

Entité des Nations Unies consacrée aux femmes

Mission difficile pour l'agence ONU Femmes (available only in French)

http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/07/21/mission-difficile-pour-l-agence-onu-femmes_1390519_3244.html

Mise à jour le Lundi, 26 Juillet 2010
 

The UN agency for women is finally a reality!

The establishment of the UN Entity for Gender Equality and the Empowerment of Women — to be known as UN Women — is a result of years of negotiations between UN Member States and advocacy by the global women’s movement, including the nursing profession.

UN Creates New Structure for Empowerment of Women — UN Women

Statement by the UN Secretary-General on the Creation of UN Women — UN Women

AIDS-Free World Speaks Out on the New UN Women's Agency

Mise à jour le Lundi, 12 Juillet 2010
 

Taking on chronic disease.

NCDsProj_Launch_FinalNational nurses associations from across the world joined ICN, C3 Collaborating for Health, Johns Hopkins School of Nursing, Centers for Disease Control (CDC), Pfizer Inc and Tobacco Free Nurses, in committing to action in addressing chronic disease globally.

Chronic Disease Launch Washington

Mise à jour le Lundi, 12 Juillet 2010
 

New, fast and convenient e-Shop is now live!

Just click here to browse and purchase ICN publications and selected items or to make a donation to key projects such as the Girl Child Education Fund.
Mise à jour le Lundi, 12 Juillet 2010
 

Haitian nurses

The International Committee of the Red Cross honours nurse health-care heroes after earthquake http://www.icrc.org/eng
Mise à jour le Mardi, 13 Juillet 2010
 

25 November 2010: International Day for the Elimination of Violence against Women

violence_posterViolence against women and girls is one of the most widespread violations of human rights. It can include physical, sexual, psychological and economic abuse, and it cuts across boundaries of age, race, culture, wealth and geography. It takes place in the home, on the streets, in schools, the workplace, in farm fields, refugee camps, during conflicts and crises.

In recognition of the brutal assassination in 1960, of the three Mirabal sisters, political activists in the Dominican Republic, the United Nations has designated 25 November as the International Day for the Elimination of Violence against Women,

This year, the Center for Women's Global Leadership is running a campaign from November 25th, International Day for the Elimination of Violence against Women to December 10th, International Human Rights Day to symbolically link violence against women and human rights and to emphasize that such violence is a human rights violation. This 16-day period also highlights other significant dates, including November 29, International Women Human Rights Defenders Day, December 1, World AIDS Day, and December 6, the Anniversary of the Montreal Massacre. More information can be found on:
www.saynotoviolence.org/join-say-no/2010-16-days-activism-against-gender-violence-campaign

Mise à jour le Mercredi, 05 Janvier 2011
 

Reconstruire les soins infirmiers en Haïti

RB_Haititempschool_2010_article La Présidente du CII, Madame Rosemary Bryant en déplacement en Haïti afin de rencontrer les membres de l'Association Nationale des Infirmières Licenciées d'Haïti (ANILH) et les infirmières dirigeantes. Ci-dessous, la visite de l'école temporaire de l'UNICEF; Madame Rosemary Bryant (4ème à gauche) et Lucile Charles, Présidente de l'ANILH (5ème à gauche) avec d'autres membres de l'Association.
Après le violent tremblement de terre qui a secoué Haïti en janvier 2010 et détruit l'école d'infirmières de Port-au-Prince, une catastrophe qui a coûté la vie à 200 élèves, le CII a ouvert un Fonds de soutien aux infirmières et à la profession dans ce pays. Le flux d'aide en provenance de nos ANI s'est révélé extraordinaire.

Au nom des membres de l'ANILH, Mme Lucile Charles, Présidente de l'Association, a remercié les donateurs individuels et les ANI ayant contribué au Fonds, leur exprimant sa gratitude pour la solidarité dont ils ont ainsi fait preuve envers Haïti.

« Je remercie le CII de même que toutes les personnes, collègues et associations nationales d'infirmières dont le soutien revêt une très grande importance pour nous, et grâce auxquelles nous sommes, aujourd'hui, en mesure d'envisager la suite des événements. En tant que présidente de l'association nationale d'infirmières, je suis en contact étroit avec des infirmières de tout le pays. Elles m'informent de la situation, qui reste très difficile. Coordonnée par le CII, la générosité des infirmières du monde entier nous autorise à poursuivre notre action au profit de la population haïtienne. »

Peu après le tremblement de terre, le Fonds a transféré environ 50 000 dollars destinés à l'achat de matériel d'urgence destiné aux infirmières haïtiennes : tentes, couvertures, fournitures d'hygiène. L'Association nationale des infirmières licenciées d'Haïti (ANILH) s'est chargée de coordonner la distribution de ce matériel.

Le Fonds du CII a également versé 50 000 dollars pour l'organisation d'une réunion nationale des infirmières haïtiennes, afin de leur permettre de déterminer la meilleure manière de reconstruire l'ANILH et les services infirmiers au niveau du pays. Le reste des fonds financera la planification de la reconstruction des infrastructures matérielles de l'ANI haïtienne ainsi que ses programmes.

Réaction à l'épidémie de choléra

Suite au déclenchement de l'épidémie de choléra en octobre, le Fonds du CII a versé 20 000 dollars pour aider des infirmières volontaires à lutter contre la maladie. En décembre, 45 élèves ont ainsi reçu une formation à la lutte contre le choléra, formation prodiguée par l'ANILH. Ce mois-ci, elles rejoindront 50 autres infirmières pour commencer le travail au Centre Geskio, dans la région d'Artibonite.

De plus, le CII collabore avec la Croix-Rouge, l'Association suisse des infirmières et infirmiers (ANI membre du CII) et les écoles d'infirmières francophones de Suisse dans un projet de reconstruction de l'école nationale d'infirmières.

La Présidente du CII en visite en Haïti

En octobre 2010, Rosemary Bryant, Présidente du CII, s'est rendue en Haïti pour y rencontrer l'ANILH et des infirmières responsables, pour y exprimer le soutien moral de la communauté internationale des infirmières et pour contribuer à la résolution de questions politiques urgentes. Dans un discours, Mme Bryant a observé que, dans ces temps très difficiles, les infirmières haïtiennes ont su relever tous les défis pour continuer d'être l'épine dorsale du système de santé haïtien. C'est pourquoi elles représentent, pour les infirmières du monde entier, une véritable source d'inspiration. Mme Bryant les en a félicitées.

Bibliothèque mobile

Huit « Bibliothèques mobiles de soins infirmiers» en langue française seront livrées en Haïti en janvier 2011. Elles seront déployées dans un certain nombre d'hôpitaux, cliniques et écoles d'infirmières. Les Bibliothèques ont été offertes par l'Association Suisse des Infirmières/Infirmiers (ASI), les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), le Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (CHUV), Global Ministries, Etats-Unis et Elsevier, Etats-Unis

Mise à jour le Lundi, 24 Janvier 2011
 

OMS:Orientations stratégiques 2011-2015 pour le renforcement des services infirmiers et obstétricaux

L’OMS publie une mise à jour de ses Orientations stratégiques pour le renforcement des services infirmiers et obstétricaux pendant la période 2011-2015. Cette mise à jour complète et renforce les Orientations stratégiques pour la période 2002-2008. L’OMS entend ainsi donner aux responsables politiques, aux praticiens et aux autres parties prenantes à tous les niveaux un cadre d'action élargi et souple, leur permettant d'améliorer la capacité des infirmières et sages-femmes de contribuer :

  • À la couverture de santé universelle.
  • Aux soins de santé centrés sur les patients.
  • Aux politiques déterminant la pratique ainsi que les conditions de travail.
  • Au renforcement rapide des systèmes de santé nationaux afin de les mettre en mesure d’atteindre les objectifs et cibles internationaux.

Les Orientations stratégiques 2011-2015 pour le renforcement des services infirmiers et obstétricaux sont basées sur un certain nombre de résolutions clés adoptées par l’Assemblée mondiale de la santé et sur les recommandations de politiques générales et codes de pratique qui y sont associés (1, 2). Au terme de deux ans de consultations et de recherches intenses, un Groupe de travail chargé de l’application des Orientations a été créé ; de même, un consensus a été trouvé autour d’une gamme d’activités ciblées relatives à treize objectifs relevant de cinq domaines de résultats clés interdépendants :

  • Le renforcement des systèmes et services de santé.
  • La politique et la pratique.
  • La formation, l’éducation et la carrière.
  • La gestion des effectifs.
  • La création de partenariats.

Libres d’accorder la priorité à tel ou tel aspect des Orientations en fonction de leurs propres besoins, les parties prenantes sont cependant encouragées à respecter le principe fondamental de la collaboration en vue de la réalisation de l’objectif commun fixé par la Déclaration de vision fondamentale relative aux Orientations :

Des résultats de santé améliorés pour les individus, les familles et les communautés grâce à la fourniture de soins infirmiers et obstétricaux compétents, culturellement appropriés et basés sur des données probantes.

Le Cadre d’action stratégique est disponible à l’adresse suivante (en anglais uniquement) :

http://whqlibdoc.who.int/hq/2010/WHO_HRH_HPN_10.1_eng.pdf.

Mise à jour le Lundi, 31 Janvier 2011
 

l’Institut international de leadership infirmier (GNLI)

En 2011, le GNLI offrira à des infirmières assumant des fonctions d'encadrement de haut niveau l’occasion unique de renforcer leurs compétences dans le domaine du leadership à l'échelle internationale. Le GNLI a pour objectif de donner aux participants les moyens de nouer des alliances stratégiques et de créer des réseaux durables au niveau international ; d’identifier et de renforcer leurs compétences personnelles en leadership et d’assumer des rôles confirmés à cet égard ; de mieux comprendre les grands défis qui doivent être relevés dans le domaine des soins de santé ; et enfin d’impulser des changements concrets dans les politiques de santé.

L’édition 2011 de l’Institut, qui se tiendra du 10 au 16 septembre prochain, sera axée sur la mise en œuvre des politiques de santé et de soins infirmiers. Ce thème fera l’objet des présentations d’intervenants internationaux et sera au cœur des activités de groupe organisées par l'Institut.

Pour de plus amples renseignements : www.icn.ch/pillarsprograms/global-nursing-leadership-institute/.

Mise à jour le Jeudi, 10 Février 2011
 

Nouvelles de la Conférence à Malte !

Myriam_and_Paul

Après une longue semaine de visite à  La Valette, Malte, la directrice de l'administration du CII, Myriam Gomez nous informe que les préparatifs se déroulent bien et que les infirmières maltaises ainsi que le gouvernement se réjouissent d'accueillir les infirmières du monde entier.

Photo : Myriam Gomez avec Paul Pace, Président de l'association des infirmières de Malte au beau port de  La Valette.
 
Mise à jour le Mercredi, 09 Mars 2011
 

Prix pour réalisations internationales

 

Liisa_Hallila_2010

Liisa Hallila, une infirmière entrepreneure finlandaise travaillant dans plusieurs pays, est la lauréate 2011 du Prix pour réalisations internationales décerné par la Fondation internationale Florence Nightingale (FIFN) du CII.  Le Conseil de la FINF a choisi Dr Hallila pour sa contribution exceptionnelle à l’enseignement et à la gestion des soins infirmiers aux quatre coins du monde.  Lire plus

Mise à jour le Mardi, 08 Mars 2011
 

La Journée internationale de la femme, 8 mars 2011

Aujourd’hui nous célébrons le 100e anniversaire de la Journée internationale de la femme. C'est aussi la première Journée internationale de la femme pour ONU femmes, la nouvelle entité créée par l'Assemblée générale des Nations Unies en 2010, plus de 60 ans après la fondation de l'ONU elle-même.

Cette année, la Journée internationale de la Femme met l’accent sur la participation des femmes et des filles dans les domaines de l’éducation, de la formation, des sciences et de la technologie. Elle attire aussi notre attention sur la promotion de l’égalité d’accès à l’emploi et à un travail décent pour les femmes.

Message de la Directrice exécutive de ONU Femmes Michelle Bachelet :

Journée internationale de la femme 2011 : L’heure est venue de faire de la promesse d’égalité une réalité

Il y a cent ans jour pour jour, les femmes du monde entier ont fait un pas historique sur la longue route de l’égalité. La première Journée internationale de la femme avait été décrétée dans le but d’attirer l’attention sur les conditions de travail inacceptables, souvent dangereuses, auxquelles tant de femmes étaient exposées à travers le monde. Bien que cet événement n’ait été célébré que dans une poignée de pays, plus d’un million de femmes descendirent dans la rue pour demander non seulement de meilleures conditions de travail mais également le droit de vote, le droit d’occuper des fonctions politiques et de devenir des partenaires à égalité avec les hommes

Lire plus :http://www.unwomen.org/fr/news-events/international-womens-day/messages/

Mise à jour le Jeudi, 10 Mars 2011
 

Nouvelles de l’association des infirmières du Japon

Le CII a été en contact avec l'association des infirmières du Japon (AIJ) qui nous a fait savoir que tout le personnel était sauf bien que submergé par l'ampleur du désastre. Nous avons également reçu des messages de l'ancienne Présidente du CII, Hiroko Minami, et de Masako Kanai-Pak membre du Conseil d'administration qui vont bien aussi. Le Dr Minami indique que par différents moyens les infirmières travaillent à secourir les gens par le biais d'organisations gouvernementales et non-gouvernementales, parmi lesquelles l'AIJ et la Société japonaise des soins infirmiers en cas de catastrophe.

L'AIJ rapporte que le Japon reçoit une aide fournie venant de nombreux pays et, au nom de tous les Japonais, elle remercie chacun de par le monde.

Le CII suit au plus près une situation qui évolue très vite tout en veillant à ne pas imposer par des demandes de communication une pression non nécessaire sur l'AIJ tandis que l'association doit faire face à une situation tellement dramatique.

Mise à jour le Jeudi, 17 Mars 2011
 

Déjeuner de gala de la FIFN

FNIF_logo_small

Le CII a le plaisir de vous annoncer que la Fondation internationale Florence Nightingale donnera son traditionnel déjeuner de bienfaisance le vendredi 6 mai 2011, dans le cadre de la Conférence et du CRN qui se tiendront cette année à La Valette (Malte), autour du thème L’infirmière, porte d’accès aux soins, à la qualité et à la santé.

Pour réserver vos billets sur Internet, rendez-vous sur le site : www.icn.ch/Other-Items.html. La place seule coûte 85 francs suisses (65 euros) ; le prix d’une table de onze personnes est de 900 francs suisses (690 euros). Chaque participant recevra un cadeau très spécial.

Le discours d’honneur sera prononcé par la lauréate du Prix international d'excellence 2011, le Dr Liisa Hallia, experte internationale en enseignement, gestion et déontologie des soins infirmiers.

Le déjeuner aura lieu au Casino Maltese, le vendredi 6 mai de 13h30 à 15h. Tenue de ville de rigueur.

Mise à jour le Mardi, 08 Mars 2011
 

Un nouveau navigateur multilingue pour la classification internationale de la pratique infirmière

Un nouveau navigateur multilingue pour la classification internationale de la pratique infirmière (ICNP®) est disponible à l'ICNP® C-Space. Nous sommes heureux d'annoncer que, en plus d'autres langues dans le navigateur, l'espagnol et le français sont maintenant disponibles.  Veuillez aller sur http://icnp.clinicaltemplates.org/icnp/ et cliquez sur le menu déroulant dans le coin supérieur droit pour sélectionner la langue que vous voulez utiliser pour naviguer sur le ICNP®.

Mise à jour le Lundi, 28 Mars 2011
 

JII 2011 : Combler l'écart : améliorer l'accès et l'équité

La Journée internationale de l'infirmière (JII) est célébrée dans le monde entier le 12 mai, jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale. Le CII commémore chaque année cette date importante par la production et la distribution de dossiers. Le kit de la JII 2011 contient du matériel éducatif et d'information publique, à l'usage des infirmières partout dans le monde.

Le thème de la journée 2011 est : Combler l'écart : améliorer l'accès et l'équité. Le contenu de ce kit, y compris le poster, est téléchargeable ici afin qu'il soit disponible pour chaque infirmière, associations, ministères de la santé ou autres institutions de santé. Ce matériel a déjà été envoyé à nos associations nationales membres de par le monde. Même si chaque année les activités de la JII se déroulent vers le 12 mai, cette année, elles continueront bien après cette date et seront menées par des infirmières et d'autres personnes. Nous encourageons vivement toutes les infirmières où qu'elles se trouvent à faire le plus grand usage possible de cette campagne pour Combler l'écart : améliorer l'accès et l'équité durant toute l'année, que ce soit individuellement ou en groupes.

Mise à jour le Jeudi, 07 Avril 2011
 

UK nurses urge fair trial for health workers in Bahrain

Speaking in advance of military trials in Bahrain for more than 40 nurses, doctors and other health workers, Dr Peter Carter, Chief Executive & General Secretary of the Royal College of Nursing (RCN) said:

“We are very concerned that healthcare workers appear to be being targeted for nothing more than treating patients in need, putting them in an intolerable position. We welcome the intervention of the UK government via its embassy in Bahrain and the International Council of Nurses.  We urge regimes to adhere to their national and international commitments to protect patients, nurses and doctors. They should also recognise that doctors and nurses are there to help the sick and injured wherever, and whoever, they are. We are alarmed at allegations of torture or other ill-treatment

of these healthcare workers. They should never be put in a position where they are punished for trying to do this job, and we would urge the authorities in Bahrain to ensure that the trial faced by these workers is fair and transparent.”

Notes to editors

The UK government via its embassy in Bahrain has submitted a formal request to the Bahraini authorities seeking access to the tribunals, where the nurses and doctors are being tried (due to appear 13 June) and that it is monitoring the situation closely. http://services.parliament.uk/hansard/Lords/bydate/20110524/writtenanswers/part006.html

The International Council of Nurses have also issued a joint statement with the World Medical Association, calling for fair trials for the health workers in Bahrain - http://www.icn.ch/images/stories/documents/news/press_releases/2011_PR_10_Doctors_and_nurses_leaders_call_for_fair_trial_in_Bahrain.pdf

Amnesty International have raised concerns about the treatment of those detained http://amnesty.org/en/news-and-updates/bahrain-faces-fresh-torture-claims-over-health-workers%E2%80%99-trial-2011-06-07 and issued an appeal for action http://amnesty.org/en/library/info/MDE11/030/2011/en

For further information, interviews or illustrations please contact the RCN Media Office on 0207 647 3633, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. or visit  http://www.rcn.org.uk/newsevents/media

The Royal College of Nursing (RCN) is the voice of nursing across the UK and is the largest professional union of nursing staff in the world. The RCN promotes the interest of nurses and patients on a wide range of issues and helps shape healthcare policy by working closely with the UK Government and other national and international institutions, trade unions, professional bodies and voluntary organisations.

Mise à jour le Vendredi, 22 Juillet 2011
 

The INMO adds its voice to the condemnation of the arrest of Health Care professionals in Bahrain

Irish Nurses and Midwives Organisation

Cumann Altraí agus Ban Cabhrach na hÉireann

Working Together

The Whitworth Building, North Brunswick Street, Dublin 7

Tel: 046 9549315  Fax: 046-9542118

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

http://www.inmo.ie

PRESS RELEASE

Monday, May 16, 2011

INMO ADDS VOICE TO CONDEMNATION OF ARREST OF HEALTHCARE PROFESSIONALS IN BAHRAIN

The Irish Nurses and Midwives Organisation (INMO), have joined their colleagues, in the International Council of Nurses (ICN), in expressing alarm and concern for 24 nurses and 23 physicians who have been arrested in Bahrain. The health professionals, some of whom are Irish trained, were arrested when government authorities entered several hospitals in February and arrested those who had provided medical treatment to injured pro-democracy protestors. They have been charged with ‘anti-state activity’ as a result of providing care to these wounded civilians.

The INMO has been informed that several Irish trained doctors are facing trial this week. They have been accused of killing their patients and the rulers of the country are seeking their execution. The ICN has called for an immediate independent investigation into the charges laid against those arrested so that other healthcare workers can practice their profession in accordance with the ethical, health care and human rights commitments that underpin their professions.

INMO President, Sheila Dickson spoke today on the matter:

‘The INMO fully supports ICN’s call for an independent external investigation into the arrest of the healthcare workers in Bahrain. It is appalling that nurses and physicians can be charged with a criminal offense while fulfilling their professional duty. Human rights entitlements, medical neutrality and the ethical responsibility of healthcare professionals must take precedence over political issues in times of conflict.’

-end-

Issued by Aiveen Cleary, INMO media relations dept: 087 1210179

Mise à jour le Vendredi, 22 Juillet 2011
 

Les soins de santé en danger

Dans les zones de conflit, la violence qui s’exerce contre les travailleurs et contre les institutions du secteur des soins de santé est un problème grave, méconnu et qui tend à se généraliser. Il n’appartient pas aux infirmières ni aux médecins de décider de qui ils doivent traiter : leur devoir est plutôt de prodiguer ses services à toutes les personnes qui en ont besoin. Il est d’une importance capitale de protéger les travailleurs de santé dans la réalisation de leur travail : il s'agit en effet de rebâtir la confiance et de se remettre des conséquences dramatiques des conflits et de la violence.

Le CII félicite et soutient le projet « Les soins de santé en danger » du Comité international de la Croix-Rouge, ainsi que l'engagement quadriennal qu’il prévoit pour « la mise en œuvre de mesures spécifiques afin que les soins de santé puissent être dispensés en toute sécurité dans les conflits armés et autres situations de violence ».

Selon une recherche du CICR réalisée dans seize pays, des millions de vies pourraient être sauvées si le principe de la fourniture des soins était mieux respecté. « Le plus choquant, c'est le fait que de nombreuses personnes ne décèdent pas des conséquences directes des violences dont elles sont victimes – explosion d’une bombe au bord d’une route ou tirs », explique le directeur de la recherche, le Dr Robin Coupland. « Elles succombent parce que l'ambulance n'arrive pas à temps, parce que le personnel soignant ne peut pas faire son travail, parce que les hôpitaux sont la cible d’attaques ou simplement parce que la situation est trop dangereuse pour assurer des soins de santé efficaces. »

Pour davantage d’informations :

La violence contre les personnels et les structures de santé fait des millions de victimes

Protéger les soins de santé

Mise à jour le Jeudi, 18 Août 2011
 

Study visit (2011): The Japanese Red Cross Hiroshima College of Nursing

Japanese_school_2011

ICN was delighted to welcome 10 students from the Japanese Red Cross Hiroshima College of Nursing on 24 August.

The students were in Geneva for a study tour, organised by college President Dr Sachie Shindo, as part of the Preparatory Course for International Relief. They were particularly keen to learn more about disaster nursing and participation in relief efforts as well as the activities of ICN. The delegation from the College also included:

  • Ms Tomoe Watanabe, Associate Professor
    Ms Miwa Murata, Lecturer
    Mr Takeshi Niinuma, Assistant Professor
Mise à jour le Mercredi, 24 Août 2011
 

Une infirmière à Tripoli

Il n'y a pas de traductions disponibles

s-LIBYA-GADDAFI-REBELS-large300

Karen Graham, infirmière en chef à l'Hôpital du 11-Juin, dans une banlieue résidentielle de Tripoli, décrit au BBC World Service ses conditions de travail au beau milieu des combats:

« C’est épouvantable. Pour notre malheur, nous sommes dans la zone résidentielle de Gargour, défendue bec et ongles contre les rebelles. Le pont situé à 20 mètres de l’hôpital est tenu d’un côté par les pro-Kadhafi, de l’autre par les anti-Kadhafi. Ils se jettent à la tête des pierres et tout ce qui leur tombe sous la main, c’est affreux. Hier soir, pendant trois ou quatre heures, nous avons eu des tirs incessants de lance-grenades et d’armes lourdes et légères. Les patients, le personnel, tout le monde est tétanisé.

Les rebelles sont entrés chez nous, soi-disant pour nous protéger : mais en fait ils cherchaient une bonne position contre les snipers de l’autre côté de la route. Nous ne sommes pas idiots. On a très bien vu ce qu’ils faisaient.

Ils respectent notre statut d’hôpital, même s’il est évident que nous ne pouvons pas vraiment fonctionner comme tel en ce moment, au milieu de cette bataille.

Nous traitons tout le monde, sans aucune discrimination.

Balles perdues

Les rues sont désertes, absolument désertes, personne ne peut sortir. Même aller à mon laboratoire, hier soir, c’était jouer avec la mort. Ce n’est pas qu’ils nous visent : ce sont toutes ces balles perdues qui sont inquiétantes. Malheureusement nous avons eu des blessés cette nuit, des gens atteints par des balles perdues alors qu’ils sortaient de la mosquée.

Nous traitons tout le monde, absolument sans discrimination. Tout le monde le sait, il n’y a aucun problème.

Cette nuit, Tripoli était plongée dans l’obscurité totale. L’électricité était coupée, le courant vient tout juste d’être rétabli. Mais voir la capitale plongée dans le noir – des kilomètres et des kilomètres sans lumière – c’est sinistre, très troublant. Nous, nous avons des générateurs, et pour les fournitures, c’est bon pour nous, comparé aux hôpitaux gouvernementaux qui sont en rupture de matériel de base depuis des mois.

Responsabilité de soigner

La semaine dernière, ils ont même épuisé leurs réserves d’oxygène. L’hôpital local, l’hôpital central n'ont plus d’infirmières de salle d’opération. Elles sont toutes libyennes, elles ont peur de venir travailler, ils ne peuvent donc plus opérer. Les médecins installent leurs propres petites cliniques, à l’extérieur de la ville, c’est trop dangereux de travailler en ville.

Est-ce que je partirais si je pouvais ? Non, j’ai du travail. Je me sens tenue de soigner ces gens. Je suis l’infirmière en chef de cette clinique, il y a beaucoup d’infirmières ici à qui je sers d’exemple. Même si je ne suis là que depuis neuf mois, je suis acceptée et bien considérée. Je ne peux pas m’en aller au moment où elles ont le plus besoin de moi. Et maintenant, elles ont vraiment, vraiment besoin de moi. Je veux juste être ici, jouer un rôle stabilisateur et les aider à passer cette période terrible. »

Mise à jour le Jeudi, 25 Août 2011
 

Infirmière à Bahreïn

Le CII a le plaisir d'informer ses membres que Madame Rula Al-Saffar, une infirmière leader à Bahreïn, a été libérée sous caution après avoir été détenue pendant plusieurs mois pour son implication présumée dans les manifestations pro-réforme. Sa libération a été confirmée par Amnesty International.

Nous sommes heureux d'apprendre que Rula a été libérée et qu'elle est maintenant en mesure d'obtenir des soins médicaux. Nous espérons que le processus juridique sera complété rapidement et équitablement afin de lui permettre un retour à sa vie normale.

Toutefois, le CII reste préoccupé par le fait que Mme Al-Saffar, même si elle est une civile, sera jugée par un tribunal militaire le dimanche 28 août 2011.

Mise à jour le Mercredi, 05 Juin 2013
 

The Lancet

'The Lancet has a commitment to improving global health, and this area gathers all our global health content in one location at www.thelancet.com/global-health Global health content is free to all users, so if you have an interest in this area, spend some time browsing our content.

World Reports and Perspectives articles are ideal for anyone who wants a personal view on a subject, and The Lancet Global Health Series, and Regional Reports and Commissions provide in-depth views for anyone seeking disease-specific or regional information.'

Mise à jour le Lundi, 29 Août 2011
 

Adele Herwitz

Adele_Herwitz

Adele Herwitz |    (Obituary in the Boston Globe newspaper)

HERWITZ, Adele 92, of Dedham, formerly of Brookline, died Sept. 4 after experiencing a major stroke........A woman ahead of her times, she developed a high-powered career championing the causes of nurses around the world. Born April 21, 1919, in Swampscott, MA, one of four sisters. Served as captain in the U.S. Army Nurse Corps during World War II. Earned bachelor's, then master's degree in nursing administration from Columbia University. Began long career as nursing-association executive in 1952. Loved being "in the thick of things." Represented American Nurses' Association at Martin Luther King Jr's famous Walk on Washington. Invited to tea with the Queen of England. Lived life to its fullest. Enjoyed taking classes, eating at local delicatessens, and delighting in the company of friends and relatives. Will be remembered for her lively wit and legendary matzoh balls. Predeceased by her elder sisters Martha (Herwitz) Brem and Ruth (Herwitz) Adelson. She leaves behind her youngest sister, Barbara (Herwitz) Axelrod; four nephews (Peter Brem, Jerome Brem, Andrew Brem, and Steven Axelrod) and one niece, Joan Axelrod-Contrada; and their families. Also leaves many close friends and professional associates, including "fourth sister" Thelma Shorr and protegee Virginia Maroun.

Mise à jour le Vendredi, 09 Septembre 2011
 

Journée mondiale du cœur 2011


WHD_2011
Le CII profite de la Journée mondiale du cœur, le 29 septembre, pour attirer votre attention sur les questions soulevées par l'Alliance mondiale des professions de santé (AMPS) lors du Sommet sur les maladies non transmissibles organisé par les Nations Unies, le 19-20 septembre 2011.

L'Association médicale mondiale, représentant l'AMPS au Sommet, a plaidé en faveur d'une approche globale de la lutte contre les maladies non transmissibles, qui associe les facteurs de risque individuels aux déterminants sociaux de la santé. Les déterminants sociaux de la santé sont les conditions dans lesquelles nous naissons, nous grandissons, nous travaillons et nous vieillissons, ainsi que les influences exercées par la société. L'AMPS a notamment appelé les Etats :

  • A adopter une approche holistique fondée sur la prise en compte de facteurs de risque communs.
  • A ne plus limiter leur action à un nombre restreint de maladies, mais à agir contre l'ensemble des MNT.
  • A garantir l'accès équitable aux soins de santé en tant que droit de l'homme, de manière à corriger les inégalités flagrantes tant entre les États qu'au sein même des pays.
  • A promouvoir une approche commune qui tienne dûment compte du lien entre les MNT et les déterminants sociaux de la santé, en mettant l'accent en particulier sur les facteurs plus généraux qui influencent les comportements ainsi que les risques de santé qui y sont associés.
  • A mettre l'accent sur les soins de santé primaires en tant que moyen de renforcer les systèmes de santé, grâce à une approche complète intégrant prévention, traitement spécialisé et rétablissement, et simultanément à améliorer la pratique collaborative entre les professionnels de sons de santé (soins intégrés).

Pour de plus amples renseignements :

Prévention et maîtrise des maladies non transmissibles : réunion de haut niveau des Nations Unies, http://www.who.int/nmh/events/un_ncd_summit2011/fr/index.html

Journée mondiale du cœur, Fédération mondiale du cœur, www.world-heart-federation.org/

Mise à jour le Jeudi, 29 Septembre 2011
 

The Sanofi Care Challenge

ICN is working in partnership with Sanofi, the Nurse Practitioner Healthcare Foundation (NPHF), the Secrétariat International des Infirmières et Infirmiers de l’Espace Francophone (SIDIIEF) and the Association Française pour le Développement de l’Education Thérapeutique (AFDET) on a project called Connecting Nurses, which aims to provide a new kind of support and a stronger voice to nurses. The project includes an on-line contest called Care Challenge, available on www.care-challenge.com, where nurses can submit their ideas, share information and education with others in the field and nominate colleagues for an award in nursing excellence. This recognition programme is open to licensed nurses anywhere in the world. There will be a total of 20 awards for the best ideas, which will offer an incredible opportunity to develop the initiatives further and give them global recognition.  Sanofi will be launching Care Challenge in Paris on 4 October 2011.

Mise à jour le Lundi, 29 Avril 2013
 

Journée internationale de la prévention des catastrophes

L’action du CII dans les soins infirmiers en cas de catastrophe.

À l’occasion de la Journée internationale de prévention des catastrophes, le 13 octobre, le CII rend hommage aux infirmières participant à des opérations de secours après une catastrophe, partout dans le monde. Le CII soutient les infirmières secouristes par l’intermédiaire de son Réseau spécialisé. Il a adopté à ce sujet un certain nombre de prises de position et publié plusieurs documents, notamment :

Réaction aux situations de catastrophes - Fiches d’information

Personnes déplacées - Fiches d’information

Terrorisme et bioterrorisme - Fiches d’information

Cadre CII de soins infirmiers en cas de catastrophe (anglais uniquement)

Mise à jour le Lundi, 10 Octobre 2011
 

Forum sur l'accréditation et la réglementation, 31 Octobre - 2 Novembre 2011

Information disponible pour les membres uniquement

Mise à jour le Lundi, 31 Octobre 2011
 

Sécurité du patient

De nouvelles informations sur le manque de sécurité des soins en Amérique latine

Le CII a le plaisir de vous faire part des résultats de la dernière Etude latino-américaine sur les événements indésirables (IBEAS).  Première étude à grande échelle du genre en Amérique latine, l’IBEAS est le résultat d’un effort collectif entrepris par les gouvernements de l’Argentine, de la Colombie, du Costa Rica, du Mexique et du Pérou, et par l’Agence espagnole pour la qualité, du ministère de la Santé, de la Politique sociale et de l’Egalité, par l’Organisation panaméricaine de la Santé, et par la recherche de l’OMS pour la Sécurité des patients.

D’après les principales conclusions du rapport :

  • Chaque jour, 10% des patients admis dans les hôpitaux participant à l’étude sont malades ou bénéficient d’un traitement suite à un événement indésirable survenu à l’hôpital;
  • Ce risque double si l’on tient compte de la totalité du séjour du patient à l’hôpital, 20% des patients hospitalisés ayant été victime d’au moins un incident préjudiciable au cours de leur hospitalisation;
  • Plus de la moitié de ces incidents préjudiciables auraient pu être évités.

Ces conclusions sont le reflet de la réalité dans bon nombre d’autres hôpitaux dans des pays en transition aux quatre coins du monde, et soulignent l’importance d’aborder la question de la sécurité des patients de façon globale. 

Vous trouverez le rapport dans son intégralité à l’adresse suivante:

En anglais: www.who.int/patientsafety/research/ibeas_report_en.pdf

En espagnol: www.who.int/patientsafety/research/ibeas_report_es.pdf

Nouveau guide publié par l’Organisation mondiale de la santé pour soutenir l’éducation des infirmières et des autres professionnels de la santé au sujet de la sécurité du patient.

Le CII a été heureux de faire partie du Groupe d’experts ayant contribué à l’élaboration du guide qui vient d’être publié par l’Organisation mondiale de la santé, le Guide multi-professionnel d’enseignement de la sécurité des patients (Multi-professional Patient Safety Curriculum Guide). Ce guide a été élaboré afin d’aider les universités et les écoles qui forment des médecins, des infirmières, des sages-femmes, des dentistes et des pharmaciens à enseigner et intégrer les concepts importants de la sécurité du patient dans leurs programmes. Le Guide est composé de deux parties, la partie A, qui porte sur le renforcement des capacités des éducateurs à enseigner les concepts de la sécurité du patient, et la partie B, qui est subdivisée en onze modules d’enseignement thématiques. La présidente du CII, Rosemary Bryant, dans sa préface de ce Guide, a rappelé que les infirmières du monde entier ont un rôle important à jouer pour améliorer la sécurité du patient. Elle a précisé que ce guide soulignait la nécessité d’intégrer la sécurité du patient dans les programmes de tous les professionnels de la santé et proposait une base d’informations tout en laissant une certaine marge de manoeuvre à chaque discipline pour qu’elle puisse apporter sa contribution spécifique.

www.who.int/patientsafety/education/curriculum/Curriculum_Tools/en/index.html

Mise à jour le Lundi, 31 Octobre 2011
 

Bahreïn : jugements contre des professionnels de la santé cassés

 

C’est avec un très grand soulagement que nous pouvons vous annoncer que, suite aux pressions de la communauté internationale, le procureur général de Bahreïn a cassé les arrêts rendus contre vingt professionnels de santé et demandé la tenue d’un nouveau procès. Nous constatons avec plaisir que les procédures correctes seront suivies et que nos collègues seront autorisés à organiser leur propre défense. Nous restons toutefois vigilantes quant à l’aboutissement de cette affaire.
Mme Roula al-Saffar, membre de la direction de la Société des soins infirmiers de Bahreïn, condamnée à quinze ans de prison, s’est dite « choquée, mais en même temps très heureuse. Il s’agit là d’un nouveau départ pour nous. J’espère que nous seront entendus, cette fois... Je remercie tous les infirmiers et toutes les infirmières qui se sont associés à notre appel à la justice. »

Mise à jour le Jeudi, 06 Octobre 2011
 

Journée mondiale du diabète 2011

A l’occasion de la Journée mondiale du diabète le 14 novembre 2011, le CII soulignera son combat contre les maladies non transmissibles.

Selon les estimations de l’OMS, plus de 220 millions de personnes dans le monde sont atteintes de diabète. Si l’on ne fait rien, ce chiffre risque fort d’être multiplié par deux, voire davantage, d’ici 2030. Près de 80% des décès dus au diabète surviennent dans des pays à faible ou à moyen revenu.

Jamais les infirmières n’ont eu à ce point l’occasion de contribuer à l’amélioration de la santé des populations dans le monde en ciblant la prévention et le traitement des maladies chroniques.  Partout dans le monde, les infirmières doivent de toute urgence prendre l’initiative d’une collaboration avec tous les acteurs de la communauté et tous les secteurs, pour faire front à la menace croissante posée à la santé et au bien-être dans le monde par les maladies chroniques.

Pour ce faire, le CII a élaboré plusieurs documents sur la prévention des maladies non transmissibles, que vous trouverez aux adresses suivantes:

Fiche d’information du CII sur l’obésité:

www.icn.ch/images/stories/documents/publications/fact_sheets/13d_FS-Obesite-Fr.pdf

Kit Journée internationale de l’infirmière 2010 – Les infirmières à l’avant-garde des soins chroniques:

www.icn.ch/fr/publications/2010-delivering-quality-serving-communities-nurses-leading-chronic-care/

Campagne AMPS sur les maladies non transmissibles: Together making a difference against NCDs: http://www.whpa.org/whpa-ncd-campaign.pdf

Health Improvement Card de l’AMPS: http://www.whpa.org/ncd_campaign_health_improvement_card.htm (

Déclaration conjointe de l’AMPS sur les MNT et les déterminants sociaux de la santé:

http://www.whpa.org/WHPA_statement_NCD_SDH.pdf

Mise à jour le Lundi, 31 Octobre 2011
 

Institut international du leadership en soins infirmiers

{pub}Uniquement disponible pour les ANI membres du CII{/pub

Mise à jour le Lundi, 02 Avril 2012
 

Le point sur les inondations en Thaïlande

Le CII a récemment reçu des nouvelles de la présidente de l'Association des infirmières et infirmiers de Thaïlande, Jintana Yunibhand, sur la situation en Thaïlande à la suite des récentes inondations. Elle signale que de nombreuses infirmières sont toujours portées disparues, et que de nombreuses autres ont perdu leur maison et leurs biens dans les inondations. L'Université de Chulalongkorn et le bâtiment de l'ANI ont été transformés en camp de secours. Quotidiennement, Jintana offre bénévolement ses compétences en santé psychiatrique et maladies chroniques aux patients.On prévoit que Bangkok reste inondée pour deux semaines encore.

Mise à jour le Mercredi, 23 Novembre 2011
 

Atelier de l’AMPS sur la contrefaçon des produits médicaux, 21-22 novembre 2011

Dans le cadre de la campagne sur la contrefaçon de produits médicaux menée par l’Association mondiale des professions de la santé (AMPS) Savoir pour agir, l’AMPS organise un atelier de deux jours consacré à la lutte contre la contrefaçon de médicaments à Prague, en République tchèque, les 21 et 22 novembre 2011.

Cette réunion a pour but de rassembler des représentants d’organisations de professionnels de la santé et des autorités nationales et régionales afin de :

  • Echanger des informations sur la situation des médicaments contrefaits dans la région, et échanger les pratiques exemplaires et les mesures prises dans les différents pays par les différentes professions de la santé;
  • Débattre de la façon d’encourager la prise de mesures visant à réduire l’entrée de médicaments contrefaits dans cette région;
  • Examiner des plans d’actions durables et collaboratifs concernant les différentes professions de la santé dans chacun des pays participant à l’atelier, afin de lutter sans relâche contre la contrefaçon de médicaments pendant les 12 mois à venir;
  • S’engager collectivement à accorder la priorité au problème de la contrefaçon de médicaments par l’entremise d’un "Appel à l’action AMPS ", dans le cadre de l’engagement et de la collaboration des professionnels de la santé en faveur de la résolution de ce grave problème.

Vous trouverez des informations supplémentaires à propos de la campagne sur la contrefaçon à l’adresse : www.whpa.org/counterfeit_campaign.htm

Mise à jour le Mercredi, 23 Novembre 2011
 

Nouveau rapport consacré à la Stratégie mondiale pour la santé de la mère et de l’enfant

Le Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant vient de publier un nouveau rapport consacré à l’action mondiale en vue d’améliorer la santé de la mère et de l’enfant. Le CII compte parmi les quelque 200 partenaires de cette action.
Le rapport, basé sur des entretiens structurés et sur des revues de la documentation y relative, s’efforce de mieux faire comprendre les engagements pris au titre de la Stratégie mondiale, de manière à renforcer le plaidoyer en faveur de l’incitative Chaque femme, chaque enfant des Nations Unies.
Le rapport est disponible à l’adresse suivante : www.who.int/pmnch/topics/part_publications/2011_pmnch_report/en/index.html (en anglais seulement)
Mise à jour le Jeudi, 01 Décembre 2011
 

Voeux de fin d'année de David Benton, directeur général du CII

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Mise à jour le Jeudi, 02 Février 2012
 

Le procès des professionnels de la santé reprend

Le procès des 20 professionnels de la santé a repris à Bahreïn, le 9 janvier 2012. Leurs avocats ont demandé au tribunal de lever l'interdiction de voyager qui leur avait été imposée afin de leur permettre de retourner au travail. De plus, leurs avocats ont demandé au tribunal d'écrire un document assurant que les aveux obtenus sous la torture ne seront pas utilisés dans cette affaire. La prochaine audience aura lieu le 19 mars 2012.

Mise à jour le Vendredi, 13 Janvier 2012
 

Nouvelles de l’Organisation mondiale de la santé

Le Comité exécutif de l'Organisation mondiale de la santé propose de confier au Dr Margaret Chan un deuxième mandat en tant que Directeur général de l'OMS. Cette nomination sera soumise à l'approbation de la 65e Assemblée mondiale de la santé qui doit se tenir à Genève du 21 au 26 mai 2012. Le nouveau mandat du Dr Chan débuterait le 1er juillet 2012 pour s'achever le 30 juin 2017.

Le CII se félicite de la nomination du Dr Ala Alwan au poste de Directeur du Bureau de l'OMS pour la région Méditerranée orientale, à compter du 1er février 2012. Le Dr Alwan est originaire de l'Iraq. De 2008 à la fin 2011, il était Sous-Directeur général chargé des maladies non transmissibles et de la santé mentale au siège de l'OMS. En cette qualité, il a dirigé les travaux de l'Organisation ayant abouti à l'adoption, par l'Assemblée générale des Nations Unies à sa session de septembre 2011, de la « Déclaration politique sur la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles ».

Mise à jour le Jeudi, 02 Février 2012
 

Journée internationale de la femme : ouvrir des perspectives aux fillettes

En tant qu’infirmières, nous pouvons profiter de la Journée internationale de la femme, le 8 mars 2012, pour ouvrir des perspectives d’avenir à de nombreuses fillettes. Pour sa part, le CII, par l’intermédiaire de son Fonds pour l’éducation des fillettes (le Fonds), s’est donné pour mission de financer, dans des pays en voie de développement, la scolarité de fillettes et jeunes filles de moins de 18 ans orphelines d’infirmières. Le CII milite, de plus, pour la santé des femmes et s'oppose résolument aux mutilations génitales féminines. 

Initiative phare du CII, le Fonds pour l’éducation des fillettes finance, dans des pays en voie de développement, la scolarité de fillettes et jeunes filles de moins de 18 ans orphelines d’infirmières. Votre don au Fonds servira à l'achat d'uniformes, de chaussures et de manuels scolaires, ainsi qu'au paiement des frais de scolarité. Nous soutenons actuellement 188 filles : 30 au Kenya, 33 en Zambie, 37 au Swaziland et 88 en Ouganda. Toutes nos pupilles sont de jeunes orphelines d’infirmières qui, faute de notre soutien, ne seraient pas en mesure d’aller à l’école. Les liens ci-dessous vous informeront sur le fonctionnement de notre projet et sur la manière de le soutenir. Notre objectif est de permettre à ces filles de terminer leur scolarité.

Sur le Fonds : http://www.fnif.org/girlfund.htm

Pour faire un don : http://www.icn.ch/index.php?option=com_virtuemart&;;page=shop.browse&category_id=11&Itemid=69

La santé des femmes et des filles revêt une importance cruciale pour le Conseil international des infirmières. Deux des objectifs du Millénaire pour le développement concernent directement les femmes : promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (objectif no 3) et améliorer la santé maternelle (objectif no 5). On sait qu’améliorer le sort des femmes est un bon moyen de faciliter la réalisation de nombreux autres objectifs de développement. Les femmes sont en effet plus touchées que les hommes par la faim, la maladie, la dégradation de l’environnement et l'appauvrissement

Prises de position

Fiches d’information

Publications

Mise à jour le Mercredi, 29 Février 2012
 

Le procès en appel des 20 professionnels de la santé a repris à Bahreïn le 8 mars 2012

Le procès en appel des 20 professionnels de la santé a repris à Bahreïn le 8 mars 2012 devant la Cour pénale civile de cassation, après trois audiences précédentes, les 9 janvier, 28 février et 4 mars. Au cours de l'audience du 8 mars, cinq témoins de l'accusation ont été appelés à témoigner. Les avocats de la défense ont réitéré leur demande faite lors des sessions précédentes pour inclure les rapports sur la torture et les examens médico-légaux contenus dans le rapport de la Commission d'enquête indépendante Bahreïn (BICI) dans le dossier en cours. Bien que cette demande avait été acceptée dans une session précédente, les rapports n'ont pas encore été inclus. La prochaine audience est prévue le 15 mars, lorsque les témoins de la défense devraient témoigner.

Mise à jour le Mardi, 13 Mars 2012
 

Journée mondiale de la tuberculose, le 24 mars 2012

À l’occasion de la Journée mondiale de la tuberculose, le 24 mars 2012, le CII se concentre sur cette maladie.

Depuis 2005, le CII participe au renforcement des capacités de la main-d’œuvre infirmière en matière de prévention, de soins et de traitement de toutes les formes de tuberculose, dans le cadre du Partenariat Lilly contre la tuberculose pharmacorésistante (TB-MR). Des infirmières expérimentées, actives surtout dans les domaines de la tuberculose et du VIH, ont ainsi été formées pour diffuser, à leur tour, des connaissances auprès de leurs collègues et d’autres travailleurs de santé, l'objectif étant d'améliorer la prestation des soins aux patients. Par cette méthode, le CII a préparé plus de 1300 infirmières dans seize pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe de l’Est, depuis 2005. Ces infirmières ont, à leur tour, assuré la formation de plus de 56 000 infirmières et auxiliaires de santé. Les Directives relatives à la tuberculose du CII sont disponibles en six langues (http://www.icn.ch/projects/guidelines-for-nurses/).

D’autre part, le CII propose une nouvelle ressource consacrée aux soins, à la prévention et à la prise en charge de la tuberculose. Il s'agit d'un cours pratique, destiné aux infirmières et aux personnes travaillant auprès des patients, des familles et des communautés victimes de la tuberculose et de la tuberculose résistante aux médicaments. Applicable à tous les contextes, le cours traite aussi des difficultés de prodiguer des soins en situation de pénurie et de forte charge de travail : cours interactif: « Care, prevention and management of tuberculosis » (en anglais).

Fiches d’information du CII relatives à la tuberculose

Mise à jour le Mardi, 20 Mars 2012
 

Le Rapport sur le développement dans le monde 2012 - Egalité des Genres et développement

Information disponible pour les associations membres

Mise à jour le Lundi, 02 Avril 2012
 

Le CII appelle à un soutien des ANI sur la résolution du rôle de l’OMS dans le cadre des urgences humanitaires

Uniquement disponible pour les ANI membres du CII

Mise à jour le Lundi, 02 Avril 2012
 

Journée mondiale de la santé, 7 avril 2012

Le CII appelle les gouvernements à œuvrer pour le vieillissement en bonne santé et pour la prévention des maladies chronique.

Vieillissement et santé, tel est le thème de la Journée mondiale de la santé en 2012. L’examen de la pyramide des âges de nos sociétés montre l’augmentation, dans tous les pays du monde, du nombre des personnes âgées. Ce changement démographique, en partie imputable à la baisse du taux de fertilité, signifie que l’on comptera, à l’avenir, moins d'actifs pour soutenir les personnes âgées dont on sait qu’elles nécessitent des soins de santé complexes.

Certes, le vieillissement de la population est un succès en termes de santé et de développement. Mais il a pour corollaire d’importantes complications de santé. L’allongement de l’espérance de vie entraîne une augmentation du nombre des personnes âgées nécessitant une gamme élargie de services, notamment en promotion de la santé, en prévention des maladies, en rétablissement, en soins tant aigus que chroniques et en soins palliatifs.

Ce phénomène se traduit par une augmentation des coûts, imputables principalement à l’invalidité et aux maladies non transmissibles : maladies cardiovasculaires, cancers, diabète et affections respiratoires chroniques. Cela ne veut toutefois pas dire que le grand âge est toujours synonyme de maladie et d’invalidité. Par des efforts concertés dans la prévention des maladies et dans la promotion du vieillissement en bonne santé, il est possible de prévenir ou de retarder l’apparition de nombreux handicaps et maladies chroniques.

En effet, les facteurs de risque des nombreuses maladies chroniques associées au vieillissement sont généralement peu nombreux et peuvent être prévenus moyennant un nombre restreint d'interventions efficaces. C’est pourquoi les infirmières devraient accorder la priorité à la promotion du vieillissement en bonne santé et à la prévention des maladies chroniques. Le CII appelle les gouvernements à adopter des politiques, programmes et stratégies transversaux de promotion du vieillissement en bonne santé et de prévention des maladies chroniques. Plus que jamais, il convient de promouvoir la santé, de prévenir les maladies, de créer des environnements propices à l'action des personnels de santé, de renforcer la santé communautaire, d'adopter de bonnes politiques publiques, d’organiser la détection précoce et le dépistage des maladies et de mettre en place des programmes de soutien et de soins adaptés à des sociétés vieillissantes. Les infirmières jouent un rôle clé dans la fourniture et la coordination de ces services.

Mais le vieillissement affecte aussi la main-d’œuvre infirmière. Ces dix à quinze prochaines années, de nombreux pays industrialisés seront confrontés à des départs massifs d’infirmières ayant atteint l'âge de la retraite. Dans le même temps, on s’attend à une augmentation de la demande en soins de santé et en soins infirmiers. Le défi, pour tous les systèmes de santé, consistera à trouver les moyens de convaincre les infirmières plus âgées de rester employées.

Autre source de préoccupation, le vieillissement des infirmières enseignantes. Dans de nombreux pays, le vieillissement touche aussi le corps enseignant (50 ans d’âge moyen), ce qui limite la capacité des écoles de soins infirmiers de répondre à la demande actuelle et prévisible.

En tant qu’infirmières, nous devons nous préparer à l’avenir en comprenant les conséquences du vieillissement sur les systèmes de soins de santé. Le CII vous propose une documentation à ce sujet :

Fiches d’information :

Prise de position :

Mise à jour le Mercredi, 05 Juin 2013
 

Semaine mondiale de la vaccination 21–28 avril 2012

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la vaccination est l’une des interventions de santé les plus rentables et les plus réussies. Elle permet de prévenir chaque année entre 2 et 3 millions de décès. La vaccination est, d’autre part, un facteur important de la réalisation du quatrième objectif du Millénaire pour le développement, qui est de réduire de deux tiers la mortalité des enfants de moins de cinq ans d’ici à 2015 : nombre de ces décès sont en effet dus à des maladies qui pourraient être évitées grâce aux vaccins.

La vaccination est, enfin, une mesure clé pour assurer la sécurité sanitaire mondiale et pour

réagir aux infections émergentes. Outre la réduction directe de la maladie, des souffrances et des décès, la vaccination diminue la pression sur les systèmes de santé ; souvent, elle permet d'économiser des ressources financières qui sont réaffectées aux services de santé.

Les travailleurs de la santé au contact des patients courent un risque accru d'exposition à des maladies évitables par la vaccination. Ils risquent aussi de transmettre ces maladies à d'autres patients. C’est pourquoi tous les systèmes de santé recommandent la vaccination des travailleurs de la santé contre certaines maladies contagieuses, et pour trois bonnes raisons : la vaccination protège les travailleurs de la santé, protège leurs familles et protège leurs patients.

Publication du CII sur le Vaccination des adultes et des enfants - Mise à jour du CII :

Aide-mémoires de l’OMS sur la vaccination :

Mise à jour le Mercredi, 05 Juin 2013
 

Formation des professionnels de la santé publique à la protection de la santé contre les effets du changement climatique

L’OMS propose un nouveau cours destiné à améliorer les connaissances des professionnels de la santé relatives aux effets du changement climatique sur la santé humaine. Le cours vise aussi une participation plus efficace du secteur des soins de santé aux efforts pour relever les défis associés au changement climatique. La formation s’adresse à des personnes participant activement au processus de décision et de gestion des programmes de santé. Il constitue aussi une bonne entrée en matière pour les membres d’autres professions également concernées par les effets du changement climatique.

La formation consiste en 19 séances (diapositives PowerPoint et notes). Sont fournis un « Guide des participants », un « Guide du facilitateur », une bibliographie et des références, deux glossaires du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et une liste d’abréviations (en anglais uniquement) www.who.int/globalchange/training/health_professionals/en/index.html.

Mise à jour le Jeudi, 26 Avril 2012
 

28 avril : Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail

Consacrée, en 2012, à « la sécurité et la santé au travail dans une économie verte », la Journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail est l’occasion pour les infirmières de plaider pour des initiatives écologiques sur leurs lieux de travail.

Le secteur de soins de santé génère plus de 2,4 millions de tonnes de déchets par an et compte parmi les plus gros consommateurs d'énergie (Sattler B & Hall K 2007). Comme d’autres industries de services, les services hospitaliers occupent d’imposants bâtiments entourés de béton et d’asphalte. Ils consomment de grandes quantités de ressources en termes de blanchisserie, de repas, de transports et de papier et d’emballages jetables (Jameton A & Pierce J 2001).

Les infirmières se préoccupent de leur environnement de travail depuis le temps de Florence Nightingale, qui soulignait déjà, dans ses Notes sur les soins infirmiers, l’importance d’un air et d’une eau propres. Depuis cette époque, les infirmières n’ont cessé de s’engager dans la promotion d’environnements de travail propices aux soins de santé, notamment par l’adoption de politiques responsables de gestion sécurisée des déchets, d'utilisation de l'énergie et de protection de l'environnement. En tant que défenseurs des patients et membres importants des équipes de santé, les infirmières sont bien placées pour plaider en faveur de lieux de travail plus écologiques.

Publications du CII et liens y relatifs :

Mise à jour le Jeudi, 26 Avril 2012
 

La réunion de la Triade, 18-19 mai 2012

Uniquement disponible pour les ANI membres du CII

Mise à jour le Mercredi, 02 Mai 2012
 

65ème Assemblée mondiale de la Santé, 21-26 mai 2012

Grâce à ICN, les associations d'infirmières membres ont l’accès à la plupart des tables politiques; l'un des plus important de ce qui est  l'Assemblée mondiale de la Santé, l'organe décisionnel suprême de l'OMS.  L’AMS se réunit généralement à Genève (Suisse) en mai chaque année et des délégations de ses 193 États Membres y assistent.  Sa principale fonction consiste à arrêter la politique de l'Organisation. Elle nomme le Directeur général, contrôle la politique financière de l'Organisation, et examine et approuve le projet de budget programme.

CII préconise avec succès l'intégration des infirmières dans les délégations nationales à ces réunions et fournit des séances et document d'information à nos membres qui font partie de leurs délégations nationales ou de la délégation du CII à l'Assemblée.

Cette année, le CII fera des interventions sur les points de l’agenda suivants : la réforme de l’OMS (AMPS); la lutte contre les maladies non transmissibles (AMPS); le charge mondiale des troubles mentaux (CII); les produits médicaux de qualité inférieure/faux/faussement étiquetés/falsifiés/contrefaits (AMPS); et le rapport annuel des ressources humaines de l’OMS.  D’intérêt particulier pour le CII est l'absence de soins infirmiers de l'OMS, ce qui fragilisera les objectifs clés des programmes de l’OMS.  Voir l’article en première page et la fiche d’information du CII: La place des infirmières dans l'Organisation mondiale de la santé

D'autres questions d'importance pour les soins infirmiers :

  • Suivi de la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement
  • Déterminants sociaux de la santé
  • Renforcement des systèmes de santé
  • Tuberculose multirésistante : prévention et lutte
  • Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida
  • Changement climatique et santé
Mise à jour le Mercredi, 02 Mai 2012
 

Coalition Protéger la santé dans les conflits

Le Conseil international des infirmières fait partie des membres fondateurs de la Coalition Protéger la santé dans les conflits (Safeguarding Health in Conflict Coalition) .  L’objectif de la Coalition est de promouvoir le respect du droit humanitaire international et des droits humains relatifs à la sûreté et à la sécurité des installations de santé, des travailleurs de santé, des ambulances et des patients, en garantissant leur sécurité pendant les périodes de conflit armé ou de guerre civile. La Coalition entend ainsi promouvoir le bon fonctionnement des services de santé, la protection des installations de santé et la sécurité des travailleurs de santé en situation de conflit armé. 

La Coalition promeut le bon fonctionnement des services de santé, la protection des installations de santé et la sécurité des travailleurs de santé en situation de conflit armé.  Elle a notamment pour objectif de :             

  • Consolider les mécanismes internationaux
  • Collecter des informations sur la dynamique des agressions
  • Mettre au point des stratégies concrètes visant à garantir la protection
  • Responsabiliser les auteurs de violations du droit international.

En janvier 2012, la Coalition a pris la parole devant le Conseil exécutif de l’OMS pour demander à l’OMS d’élaborer et de mettre en œuvre des méthodes de collecte systématique d’informations relatives aux agressions perpétrées contre des installations de santé, des travailleurs de santé, des véhicules de transport sanitaire et des patients dans les zones de conflit. Dans son intervention, la Coalition a cité un rapport publié en août dernier par le Comité international de la Croix-Rouge et qui aboutissait à la conclusion suivante: “Que ce soit sous forme d’actes ou de menaces, la violence contre les personnels de santé, les structures médicales et les patients doit être considérée comme l’un des problèmes humanitaires les plus graves et les plus répandus dans le monde, aujourd’hui”. Le rapport du CICR, intitulé “Les soins de santé en danger”, a été entériné par le CII et peut être consulté à l’adresse www.icrc.org/fre/resources/documents/publication/p4072.htm

Publications et liens internet pertinents du CII:

Mise à jour le Jeudi, 03 Mai 2012
 

15 mai 2012 : Journée internationale de la famille

Cette année, la Journée internationale de la famille est axée sur l’équilibre de la vie familiale et professionnelle, un sujet qui préoccupe nombre d’entre nous.  La profession infirmière est souvent choisie pour sa souplesse et son adaptabilité –  avec, en contrepartie, des salaires faibles, des postes de nuit et des heures supplémentaires.  Le CII estime que les infirmières doivent prendre le contrôle de leurs carrières et de leur avenir professionnel dans leur quête d’autonomie en tant que professionnelles.  À cette fin, le CII a préparé plusieurs guides de carrière à leur intention. Ces documents sont accessibles aux adresses suivantes :

Publications CII / CIRHSI

Fiches d’information CII :

Prises de position officielles du CII

Mise à jour le Lundi, 14 Mai 2012
 

Journée mondiale contre le cancer 2012: ’Ensemble, c’est possible’

A l'occasion de la Journée mondiale contre le cancer le 4 février 2012, le CII attire l'attention sur son travail dans ce domaine. Lire la suite...

  • Le cancer est une cause majeure de décès dans le monde, à l'origine de 7,6 millions de décès en 2008, soit environ 13% de la mortalité mondiale (Globocan 2008, IARC 2010).
  • Les cancers du poumon, de l'estomac, du foie, du côlon et du sein sont ceux qui entraînent le plus grand nombre de décès chaque année.
  • Les types de cancer les plus fréquents ne sont pas les mêmes chez les hommes et chez les femmes.
  • Environ 30% des décès par cancer sont dus aux cinq principaux facteurs de risques comportementaux et alimentaires: un indice élevé de masse corporelle, une faible consommation de fruits et légumes, le manque d'exercice physique, le tabagisme et la consommation d'alcool.
    (OMS 2011, fiche d'information)
Mise à jour le Mercredi, 05 Juin 2013
 

Journée mondiale contre le tabac, le 31 mai 2012

À l’occasion de la Journée mondiale contre le tabac, le 31 mai 2012, le CII encourage ses membres à collaborer avec d’autres professionnels de santé et avec les pouvoirs publics en vue de l’interdiction totale de la fumée dans les lieux publics. Il les encourage aussi à exercer des pressions en vue de la modification des politiques de santé environnementale, notamment l’instauration d’espaces publics sans fumée.  Le CII incite en outre les fumeurs à demander à leur praticien de santé de les aider à arrêter de fumer.  La fumée est l’un des facteurs principaux des maladies non transmissibles, avec les régimes alimentaires malsains, le manque d’activité physique et l’usage nocif de l’alcool. 

Faits et chiffres sur le tabac (OMS) :

  • Le tabagisme est l’une des premières causes évitables de décès.
  • Le tabagisme est le principal facteur de risque de cancer.
  • Près de six millions de personnes meurent chaque année du tabagisme, dont plus de 600 000 exposées aux effets de la fumée passive.
  • Si nous ne faisons rien, le tabac tuera huit millions de personnes d'ici à 2030, dont plus de 80 % dans les pays à revenu faible à intermédiaire.

Le CII s’engage :

  • pour l’interdiction totale du tabagisme ;
  • pour la prévention et l'élimination du tabagisme chez les infirmières et les élèves infirmières ;
  • à interdire le tabac dans ses locaux et à encourager les associations nationales d'infirmières (ANI) à faire de même dans leurs locaux et à l’occasion de leurs conférences et autres manifestations ; 
  • à collaborer dans la lutte contre l’épidémie de tabagisme avec d’autres organisations internationales gouvernementales et non gouvernementales et avec des organisations de professionnels de santé ;
  • à collaborer avec les ANI en faveur de l'application de la Convention-cadre pour la lutte antitabac de l’OMS.

Publications du CII afférentes :

Mise à jour le Mardi, 29 Mai 2012
 

La relance de l’action mondiale pour un monde sans tabac

En mars 2012 à Singapour, Margaret Chan, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, a prononcé un discours fort sur « la relance de l’action mondiale pour un monde sans tabac », à l’occasion de la 15e Conférence mondiale sur le tabac ou la santé.

Dans son allocution, le Dr Chan va droit au but :

Le tabagisme est la principale cause de mortalité évitable dans le monde. Nous le savons, statistiques à l’appui, sans l’ombre d’un doute. Dans un monde soumis aux bouleversements économiques, dont la population vieillit, où les maladies chroniques sont en augmentation et où les dépenses médicales explosent, il devient encore plus impératif de lutter contre une cause de morbidité et de mortalité aussi considérable et entièrement évitable.

Nous savons que le tabac nuit directement à la santé des consommateurs de multiples façons. Nous savons que les produits du tabac tuent ceux qui les consomment.

Nous savons que cette fumée, à l’image d’un tueur aveugle, tue des innocents forcés de respirer un air pollué par des centaines substances chimiques toxiques. Nous savons ce que l’exposition au tabac pendant la grossesse fait au fœtus, une autre victime innocente et entièrement impuissante.

Nous savons que la consommation de tabac n’est pas un choix. C’est une addiction puissante.  Le choix véritable doit se faire entre tabac ou santé.

Critiquant les manœuvres tactiques des fabricants de cigarettes, le Dr Chan a appelé la société à agir dès lors que les gouvernements n’assument pas leurs responsabilités.

L’expérience a montré que, lorsque la volonté politique d’un gouvernement fait défaut ou faiblit face à la pression de l’industrie, les coalitions d’associations de la société civile peuvent reprendre la main et avoir le dernier mot. Nous avons besoin de cette indignation, de cette colère.

Il est indispensable d’agir sur l’opinion publique. Si des mesures fortes de lutte antitabac font gagner des voix, les politiciens les soutiendront et feront face à l’industrie.

Le Dr Chan a conclu son allocution par son propre message publicitaire à l'intention de l’industrie du tabac.

«Nous avons fait du chemin. Nous ne nous laisserons pas intimider par votre harcèlement. Vos produits tuent près de 6 millions de personnes chaque année. Votre industrie tue et intimide, mais elle n’est pas invulnérable. Messieurs les industriels du tabac, le nombre et la détermination de vos ennemis de la santé publique nuiront à votre santé.»

... Nous pouvons et nous devons stopper net la contribution massive de l’industrie à la maladie et à la mort.

Le discours intégral est consultable à l’adresse suivante : www.who.int/dg/speeches/2012/tobacco_20120320/fr/index.html.

Mise à jour le Mardi, 29 Mai 2012
 

Connecting Nurses Care Challenge innovation award winners announced

Information available only for Members

Mise à jour le Mercredi, 30 Mai 2012
 

Journée mondiale de l’environnement, 5 juin 2012

En 2012, le thème de la Journée mondiale de l’environnement est « L’économie verte: en faites-vous partie ? » Le secteur des soins de santé consomme beaucoup d’énergie et produit de grandes quantités de déchets. Le CII est conscient de la contribution des soins de santé aux problèmes environnementaux et des répercussions directes de ces derniers – en particulier le changement climatique – sur la santé humaine.

Les traitements de santé contemporains produisent, chaque année, des millions de tonnes de déchets médicaux. Faute de gestion adéquate, les produits rejetés constituent un risque environnemental majeur. Le CII estime que toutes les infirmières ont le devoir de réduire ou d’éliminer l’impact négatif des déchets médicaux sur les individus, les communautés et l'environnement.

En tant que professionnelles de la santé, les infirmières doivent être conscientes des conséquences de la production de déchets médicaux par le secteur de la santé.

Le CII est aussi préoccupé par le fait que le changement climatique risque d’affecter la santé humaine soit de manière directe, par le stress thermique et les décès et blessures dus aux inondations et ouragans ; soit de manière indirecte, par la modification des schémas des maladies et l’évolution de leurs vecteurs (tels que la présence de moustiques, la qualité de l’eau et de l’air, la disponibilité et la qualité de l’alimentation notamment).

En particulier, le CII s’inquiète du fait que plus de trois milliards d'individus vivant actuellement dans la pauvreté seront durement affectés par les changements climatiques, compte tenu de leur dépendance plus grande vis-à-vis des ressources naturelles, de leur vulnérabilité accrue aux maladies transmissibles et de leur exposition à l’impact des catastrophes telles qu'inondations, sécheresse, incendies et ouragans. Ces facteurs sont autant d'obstacles importants à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement.

Publications du CII consacrées à la santé et à l'environnement

Prises de position du CII :

Rapports du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE)

  • Vers une économie verte : Le rapport appelle les décideurs politiques à instaurer les conditions cadres pour l’augmentation des investissements en vue de la transition vers une économie verte.
  • 21 Issues for the 21st Century: Le rapport contient une liste établie par consensus international des principaux problèmes liés à l'environnement, accompagnés de propositions d'action.
Mise à jour le Mercredi, 05 Juin 2013
 

Les soins infirmiers dans l’Organisation mondiale de la Santé : Trois petits tours et puis s'en vont

Le CII est extrêmement préoccupé par la diminution des effectifs d'infirmières et de sages-femmes à tous les niveaux d'activité de l'OMS – pays, régions et siège. L’absence d'expertise infirmière est évidente au niveau des postes techniques et professionnels, des organes consultatifs techniques et des commissions d’experts de l’OMS.

Les infirmieres trois petits tours et puis sen vont

Au fil des ans, le CII a fait du lobbying auprès de l’OMS à travers des lettres, des interventions au Conseil exécutif et l'Assemblée mondiale de la Santé et des réunions avec les dirigeants de l’OMS visant à accroître le nombre d'infirmières auprès de l’OMS.

Le dernier rapport annuel sur les ressources humaines de l’OMS (décembre 2011) indique que 90,5 % du personnel professionnel est constitué de spécialistes en médecine. La proportion de spécialistes en soins infirmiers est de 0,7 %. Avec respectivement 2,6 % et 2 % de l’effectif, les diététiciens et nutritionnistes d’une part, les pharmaciens d’autre part, sont mieux représentés que les infirmières.

En mai 2011, lors de la Conférence du CII à Malte, le Conseil d’Administration du CII et le Conseil des représentantes nationales ont adopté une résolution d’urgence demandant à l’OMS de pourvoir le poste de soins infirmiers et recruter des infirmières expertes dûment qualifiées à l’OMS. Cette année, nous donnons suite à cette résolution : nous avons mis à jour notre fiche d'information; la Présidente du CII, Rosemary Bryant, a écrit à la Directrice générale de l'OMS afin de se pencher urgemment sur cette question ; il y aura un soutien majeur de la part des délégations à l'AMS. Nous vous invitons à discuter de cela avec vos Ministères, si vous avez la possibilité de le faire.

Mise à jour le Mercredi, 06 Juin 2012
 

Journée mondiale contre le travail des enfants, 12 juin 2012

Cette année, la Journée mondiale contre le travail des enfants mettra l’accent sur le droit de tous les enfants d'être protégés contre le travail des enfants et contre d’autres violations de leurs droits fondamentaux. À cette occasion, le CII appelle au soutien à son Fonds pour l’éducation des fillettes.

 Le Fonds a pour mission de maintenir des jeunes orphelines d'infirmières à l'école et leur éviter d’être obligées de travailler.

  • Pour faire un don au fonds pour l’éducation des fillettes, cliquer ici.
  • Pour lire le témoignage de Mercy, cliquer ici.
  • Pour lire le témoignage de Lynn, cliquer ici.

Une étude récente du Duke Global Health Institute (DGHI) montre que, dans les pays à revenu faible à intermédiaire, un orphelin ou enfant abandonné sur sept est contraint de travailler. Intitulée Positive Outcomes for Orphans, cette étude a été réalisée par Kathryn Whettan grâce à un financement de l’Institut national de la santé et du développement de l’enfant (États-Unis). Dans Child work and labour among orphaned and abandoned children in five low and middle income countries, un article scientifique résumant sa recherche, l’auteur précise que « les orphelins non scolarisés ont quatre fois plus de risque de travailler que les enfants scolarisés, tandis que les enfants astreints au travail sont deux fois plus à risque de ne pas aller à l’école que les enfants qui travaillent moins de 28 heures ».

Autre constatation troublante, les fillettes sont deux fois plus à risque d'être contraintes au travail. Le rapport souligne que le fardeau des « tâches domestiques » non rétribuées empêche bien souvent les fillettes d’aller à l’école, entrave leur parcours scolaire et compromet leur bien-être futur.

Les statistiques de l’Organisation internationale du travail montrent que l’Afrique subsaharienne est en retard par rapport aux autres régions dans l’éradication du problème du travail des enfants. « La plus forte incidence d’activité économique des enfants se rencontre en Afrique subsaharienne : elle concerne 28,4 % de tous les 5-14 ans, contre 14,8 % en Asie et dans la région Pacifique et 9 % en Amérique latine. »

L’UNICEF estime que l’éducation est un facteur très important de la prévention du travail des enfants. Son rapport sur « La situation des enfants dans le monde en 2011 » montre que seules 63 % des fillettes en âge de scolarité primaire dans les pays d'Afrique subsaharienne vont à l'école, contre 65 % des garçons. Le rapport du 2012 ajoute que, “Les travailleurs domestiques, essentiellement des filles, sont isolés et soumis aux caprices et à la discipline arbitraire de leurs employeurs, qui leur font parfois subir de mauvais traitements. La maltraitance sexuelle est monnaie courante mais donne rarement lieu à des poursuites.”

Publications du CII :

Mise à jour le Vendredi, 08 Juin 2012
 

Entre soulagement et préoccupation : neuf professionnels de la santé de Bahreïn libérés

Le CII est soulagé d'annoncer que neuf professionnels de la santé de Bahreïn, y compris Rula Al-Saffar, présidente de la Bahrain Nursing Society, ont vu aujourd'hui leurs condamnations annulées. Nous restons préoccupés par l'avenir des neuf professionnels de la santé qui ont été condamnés, mais dont les peines ont été réduites.

Les professionnels de la santé ont été arrêtés en mars et avril 2011 au cours de manifestations anti-gouvernementales. Ayant reçu à l'origine des peines de prison allant de 5 à 15 ans devant un tribunal militaire, les travailleurs de la santé ont eu leurs peines annulées en octobre 2011 et un procès civil a eu lieu à la place. Le CII a maintes fois appelé à leur libération immédiate et inconditionnelle.
 
«Les médecins et les infirmières ont un devoir moral et éthique de traiter tout individu qui se rend à l'hôpital, quelle que soit son appartenance politique, sa religion, ou son appartenance ethnique" a déclaré David Benton, Directeur général du CII.« Nous soulignons l'importance cruciale de protéger les travailleurs de la santé afin qu'ils puissent exercer leur devoir de soins aux personnes, que cela soit en temps de paix ou de conflit. "

Mise à jour le Jeudi, 14 Juin 2012
 

Navigating Nightingale

Nouvelle app pour iPhone, «Navigating Nightingale» vous invite à une promenade le long des rives de la Tamise, à Londres, à l'époque de Florence Nightingale. En chemin, l’application pointe les caractéristiques du paysage et les bâtiments qui retracent son action pionnière dans l’assainissement, les soins infirmiers et la réforme des hôpitaux. Cette application de «réalité augmentée» a été créée par AIM25, Centre Screen Productions et le King's College de Londres. Elle est disponible pour iPhone, iPad, Mac, Android et PC sur iTunes, Amazon ou Android Market.

Mise à jour le Vendredi, 29 Juin 2012
 

Aux Pays-Bas, cent modèles de comportement en soins infirmiers

L’Institut Florence Nightingale des Pays-Bas a créé un portrait de Florence Nightingale composé des photographies de cent infirmières et infirmiers néerlandais exemplaires, une manière originale de rendre hommage aux contributions de nos collègues. L’Institut se consacre à la recherche, à la collecte et à la diffusion de connaissances sur l'histoire des professions de soins et de soins infirmiers.

Mise à jour le Vendredi, 29 Juin 2012
 

11e Congrès international d’informatique en soins infirmiers (NI2012), Montréal, Canada, 23-27 juin

Le CII était représenté au congrès triennal NI2012, à Montréal, par Nicholas Hardiker (directeur Programme Cybersanté), Amy Coenen (directrice Programme ICNP), Claudia Bartz (coordinatrice Programme Cybersanté), Tae Youn Kim (directrice département gestion des connaissances ICNP) et Kay Jansen (terminologue ICNP).

Sur le thème « Faire progresser la santé mondiale grâce à l’informatique », le Congrès visait les objectifs suivants :

  • Générer et partager des informations, connaissances et résultats de recherche dans les institutions de soins de santé.
  • Étudier l'impact des technologies de l'information et des télécommunications sur la pratique, l’éducation, la gestion et la recherche en soins infirmiers, de même que sur les politiques de santé, la santé mondiale et les soins centrés sur les patients.
  • Actualiser les connaissances et compétences des participants relativement aux tendances, progrès et innovations en matière de santé, de soins de santé et de technologies de l'information et des télécommunications pour la santé.
  • Faire comprendre aux infirmières et autres membres de l’équipe de soins quelles seront les priorités et les orientations futures dans le domaine en expansion de la pratique assistée par les technologies de l’information et des communications.
  • Créer des relations durables entre professionnels partageant la même volonté de faire avancer la santé mondiale.

Le CII a animé une présentation consacrée à son Programme Cybersanté et un atelier ICNP.

Mise à jour le Vendredi, 29 Juin 2012
 

Sécurité et satisfaction des patients, qualité des soins hospitaliers

Suite à la conférence internationale de Bruxelles consacrée à la planification et à la mobilité de la main-d'œuvre (Ensuring tomorrow’s health: workforce planning and mobility, 7-9 décembre 2011), RN4CAST a publié un article intitulé Patient safety, satisfaction, and quality of hospital care, rendant compte d’une recherche menée dans douze pays. Les auteurs constatent que, dans les hôpitaux qui assurent aux infirmières un bon environnement de travail et une charge limitée de patients, tant les infirmières que les patients se félicitent de la qualité des normes des soins ; les patients se disent, en outre, davantage satisfaits. Autre constatation, l’amélioration des conditions de travail en milieu hospitalier pourrait constituer une stratégie relativement bon marché pour améliorer tant la sécurité et la qualité des soins prodigués à l’hôpital que la satisfaction des patients. L’article complet est publié dans le British Medical Journal à cette adresse : http://www.bmj.com/content/344/bmj.e1717.

Mise à jour le Vendredi, 29 Juin 2012
 

Sécurité des patients

Le programme Sécurité des patients de l’Organisation mondiale de la santé publie la première étude internationale sur les événements indésirables dans les régions Méditerranée orientale et Afrique de l’OMS.

Principales conclusions de l’étude :

  • Après un incident indésirable, près d’un tiers des patients décèdent des suites d’une infection, 14% souffrent d’un handicap permanent et 16% d’un handicap modéré.
  • Quatre incidents sur cinq sont évitables.
  • 34% des incidents observés résultent d’une erreur thérapeutique, 19% d’une erreur de diagnostic et 18% sont liés à une intervention chirurgicale.
  • Les causes des incidents indésirables observés sont à chercher d’abord dans la formation et la supervision du personnel clinique, la disponibilité et l’application des protocoles et politiques, et la communication et le reporting.

Cette enquête a été réalisée dans 26 hôpitaux de deux pays d’Afrique (Kenya et Afrique du Sud) et six pays de l’est de la Méditerranée (Égypte, Jordanie, Maroc, Soudan, Tunisie et Yémen). Basée sur un modèle collaboratif, elle avait pour objectif de compter les événements indésirables dans ces établissements de santé.

Il s’agit de la première étude à grande échelle destinée à mesurer les préjudices subis par les patients dans les hôpitaux de ces deux régions : elle montre que les préoccupations relatives à la sécurité des patients y sont aussi importantes que dans les régions plus avancées au point de vue économique.

Mise à jour le Vendredi, 29 Juin 2012
 

Journée mondiale de la population, 12 juillet 2012

La population mondiale a atteint sept milliards d’êtres humains. En 2010, 524 millions de personnes étaient âgées de plus de 65 ans, soit 8 % de la population mondiale. En 2050, ce chiffre devrait quasiment tripler à 1,6 milliard, soit 16 % de la population (OMS 2011). Quelles seront les conséquences en termes de soins de santé, en particulier pour les infirmières ?

Certes, le vieillissement de la population peut être considéré comme un succès des politiques de santé et de développement socioéconomique. Mais il a pour corollaire d’importantes complications de santé : l’allongement de l’espérance de vie entraîne en effet une augmentation du nombre des personnes âgées nécessitant une gamme élargie de services de santé, notamment en promotion de la santé, en prévention des maladies, en rétablissement, en soins tant aigus que chroniques et palliatifs.

Le vieillissement de la population exigera un changement de priorités, au détriment des maladies aiguës et au profit des maladies chroniques : maladie d’Alzheimer, affections cardiaques et ostéoporose, par exemple. De plus, les maladies chroniques s’accompagnent souvent d’invalidité : aussi les services de soins à long terme, notamment les foyers de soins infirmiers, les soins à domicile et à la personne, les crèches pour adultes et les logements regroupés, sont-ils tous appelés à prendre une place beaucoup plus importante dans la prestation des soins.

Le vieillissement de la population et le poids des maladies chroniques augmentent considérablement les coûts de la santé, tout en imposant de nouvelles charges sur une force de travail déjà débordée et confrontée aux pénuries. Par ailleurs, la main-d’œuvre de santé est, elle-même, en voie de vieillissement. Ces dix à quinze prochaines années, de nombreux pays industrialisés seront confrontés à des départs massifs d’infirmières ayant atteint l'âge de la retraite. Dans le même temps, on s’attend à une augmentation de la demande en soins de santé et en soins infirmiers. Le défi, pour tous les systèmes de santé, consistera donc à convaincre les infirmières plus âgées de rester à leurs postes.

Le vieillissement n’épargne pas non plus les infirmières enseignantes : dans de nombreux pays, l’âge moyen du corps enseignant atteint 50 ans. Ajouté à un bassin de plus en plus réduit de recrutement de jeunes infirmières enseignantes, ce vieillissement affecte la capacité des écoles de soins infirmiers de répondre à la demande actuelle et prévisible.

Le CII aborde ces problèmes de plusieurs manières. D’abord, il surveille de près les aspects relatifs aux ressources humaines en soins infirmiers, par l’intermédiaire de deux structures : le Centre international des migrations d’infirmières, qui se consacre aux questions de migrations, notamment sous l’angle statistique et politique ; et, sur Internet, le Centre international des ressources humaines pour les soins infirmiers (CIRHSI). Le rôle du Centre est d’informer les décisions politiques en aidant les infirmières, notamment, à comprendre les grands enjeux et tendances en matière de ressources humaines au niveau national, régional et international. Le CII suit d’autres indicateurs relatifs à la main-d’œuvre et anime, enfin, trois forums où les associations nationales d’infirmières se réunissent pour discuter de leurs problèmes de ressources humaines.

Le CII intervient aussi contre la généralisation des maladies non transmissibles.

Lectures complémentaires :

Rapport OMS sur la santé mondiale et le vieillissement (en anglais).

Rapport du Fonds des Nations Unies pour la population sur l’État de la population mondiale en 2011.

Mise à jour le Mercredi, 11 Juillet 2012
 

Valoriser les Travailleurs

VSO International a publié son dernier rapport effectué en Ouganda. Notre Version de l'Histoire est basée sur les expériences de 122 travailleurs de la santé travaillant dans le secteur des administrations publiques et dans la fourniture de services de santé privés.

Les agents de santé en Ouganda ont parlé de leurs difficultés, y compris les mauvaises conditions de travail, les bas salaires et un manque de médicaments essentiels dans les structures dans lesquelles ils travaillent.  Toutefois, les médecins, les infirmières et sages-femmes ont également parlé de leur satisfaction dans leur travail – combien il était agréable quand un patient qui était malade se sente à nouveau bien suite aux soins reçus par eux.  Nous savons que les attitudes et les comportements contraires à l'éthique existent au sein du personnel de santé, mais nous avons constaté que les travailleurs de santé veulent faire un bon travail et servir au mieux leur communauté: «Rendre les gens heureux me rend heureux», a déclaré un répondant.

Quand il s'agit de discussions sur les politiques et les "ressources humaines pour la santé", les voix des travailleurs de la santé sont rarement entendues. Les agents de santé viennent souvent par hasard comme "bénéficiaires passifs", plutôt que des participants actifs dans les débats qui traitent de leur recrutement et de la rétention. L’initiative VSO Santé Valoriser les Travailleurs est à l'écoute des points de vue des travailleurs de la santé et rassemble des preuves pour recommander des changements.

Mise à jour le Vendredi, 03 Août 2012
 

Semaine mondiale de l’allaitement maternel : 1-7 août

A l’occasion de la Semaine mondiale de l’allaitement maternel, le CII entend continuer à faire respecter le droit d’une mère de faire un choix en toute connaissance de cause au sujet de l’allaitement de son nourrisson.  Nous considérons que le lait maternel est la nourriture de prédilection des nourrissons. Par conséquent, en guise de recommandation générale de santé publique, il conviendrait de défendre, d’encourager et de soutenir l’allaitement exclusif pendant une durée de six mois, et notamment de mettre à la disposition de toutes les mères séropositives des informations, des conseils et d’orientations afin de les informer des risques et des avantages des options d’alimentation les plus appropriées à leur situation, conformément aux recommandations figurant dans les directives de l’UNICEF/ONUSIDA/OMS (Pour en savoir plus…)

L’allaitement présente une série extraordinaire d’avantages (UNICEF):

  • Il a un impact profond sur la survie, la santé, la nutrition et le développement de l’enfant;
  • Le lait maternel fournit tous les nutriments, vitamines et minéraux dont a besoin un bébé pour grandir pendant les six premiers mois, sans avoir besoin d’aucun autre aliment liquide ou solide;
  • Le lait maternel contient des anticorps de la mère qui contribuent à lutter contre la maladie. 
  • En tant que tel, l’acte de téter consolide la bouche et la mâchoire et favorise la sécrétion d’hormones de la digestion et de la satiété;
  • L’allaitement crée un lien particulier entre la mère et son bébé, et l’interaction qu’il suscite se ressent de façon positive pendant toute la vie, sur le plan de la stimulation, du comportement, de la parole, du sentiment de bien-être et de sécurité, et de la façon dont l’enfant noue des relations avec autrui;
  • L’allaitement diminue également le risque de maladies chroniques susceptibles d’apparaître plus tard dans la vie, comme l’obésité, le taux élevé de cholestérol, l’hypertension, le diabète, l’asthme et la leucémie de l’enfant;
  • Une fois adultes, les enfants nourris au sein obtiennent de meilleurs résultats aux tests d’intelligence et de comportement que les enfants nourris au lait maternisé.

Publications du CII consacrées à l’allaitement:

Dix faits sur l'allaitement maternel - OMS

Mise à jour le Jeudi, 02 Août 2012
 

Des nouvelles du Congrès du CII

A un peu plus d’un mois du délai de soumission des résumés pour le Congrès du CII, nous sommes heureux d’annoncer que nous avons reçu plus de résumés que prévus. Nous en profitons pour vous inviter à vous rendre à l’adresse http://www.icn2013.ch/en/abstracts afin de soumettre votre résumé avant la date butoir du 14 septembre 2012.  Nous saisissons cette occasion pour vous rappeler que les inscriptions au Congrès du CII seront ouvertes à la même date, le 14 septembre 2012. (Pour en savoir plus…) En 2013, le Congrès du CII aura le privilège d’accueillir de nombreux orateurs dynamiques dont Son Altesse Royale la Princesse Muna Al-Hussein, qui prononcera le discours principal sur l’équité et l’accès aux soins de santé, et Anne Marie Rafferty, qui prononcera le discours Virginia Henderson.  Le Congrès accueillera à nouveau une Assemblée des étudiants en soins infirmiers (le 18 mai 2013) et un déjeuner de bienfaisance de la Fondation Internationale Florence Nightingale (le 21 mai 2013). Pour toute information complémentaire sur le Congrès du CII, qui se déroulera à Melbourne, en Australie, du 18 au 23 mai 2013, veuillez consulter la page www.icn2013.ch


Mise à jour le Jeudi, 02 Août 2012
 

Journée internationale des peuples autochtones : 9 août 2012

Il existe dans le monde plus de 300 millions de peuples autochtones, sur tous les continents, représentant de nombreuses cultures. Cependant, les peuples autochtones sont surreprésentés parmi les groupes les plus vulnérables du monde, avec des bas revenus, de mauvaises conditions de vie, et un accès insuffisant à l’emploi, l’éducation, l’eau potable, la nourriture et les soins de santé. Les infirmières ont un rôle important à jouer pour améliorer la situation sanitaire des peuples autochtones dans le monde, grâce à la prestation de soins de santé appropriés aux spécificités culturelles et au développement de services de santé de qualité.

A l’occasion de la Journée des peuples autochtones, le 9 août, le CII encourage ses membres à promouvoir la compétence culturelle aussi bien dans la façon de dispenser des services de santé que dans le comportement des prestataires de soins de santé, dans le respect des peuples autochtones.  Certains de nos membres appliquent déjà cette recommandation :

Lors de sa convention biennale du mois de juin dernier, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada s’est exprimée en faveur de l’inclusion des soins infirmiers à tous les niveaux de la planification par le Conseil de la santé des Premières Nations /des autorités pour la prestation de services de santé aux communautés des Premières Nations /aborigènes; et aussi en faveur de la participation des infirmières des Premières Nations/aborigènes à la planification et la prestation de ces services.

La campagne de l’Organisation des infirmières de Nouvelle-Zélande Te Rau Kōkiri a pour but d’obtenir la parité salariale pour les travailleurs de santé Māori et Iwi, qui gagnent jusqu’à 25% de moins que leurs collègues qui travaillent dans les hôpitaux. Leur but est de veiller à ce que la main d’œuvre de santé Māori et Iwi soit reconnue à sa juste valeur et qu’elle reste dans le secteur de la santé communautaire, si indispensable pour les Māori.  La parité salariale permettra d’améliorer la santé et le bien-être de tous les Néozélandais. Pour en savoir plus sur cette campagne, veuillez consulter le site : www.nzno.org.nz/home/campaigns/te_rau_kōkiri

L’Ordre des infirmières australiennes (Australian College of Nursing, anciennement le Royal College of Nursing Australia) offre aux étudiants aborigènes et des îles du Détroit de Torrès des bourses d’études dans le domaine de la santé des peuples autochtones.  Le programme de bourses commémoratives Puggy Hunter (Puggy Hunter Memorial Scholarship Scheme) a pour but d’aider les étudiants autochtones à obtenir des qualifications professionnelles et à ramener leurs compétences et leurs savoirs dans leurs communautés autochtones, qui ont besoin de soins de santé de qualité.

Mise à jour le Mercredi, 08 Août 2012
 

Journée internationale de la jeunesse: 12 août 2012: Construire un monde meilleur en association avec les jeunes

Le CII, sur la base de l’appel mondial à l’action, élabore et conclut des partenariats avec et pour les jeunes afin de construire un monde meilleur.  En 2007, le CII a lancé le Réseau des étudiants en soins infirmiers du CII, afin de reconnaître le rôle important joué par les étudiants en tant que futurs membres de la profession infirmière.  (Pour en savoir plus, Student Network).

L’initiative CHILD2015 s’occupe des besoins en information et en formation de ceux qui sont chargés de prodiguer des soins aux enfants dans les pays en développement, notamment les mères, les pères et les soignants ainsi que les travailleurs de santé. Elle a notamment pour mandat les droits des enfants à la santé et aux soins, et les déterminants sociaux de la santé.  Si vous voulez vous joindre au groupe de discussion en ligne, rendez-vous à l’adresse www.hifa2015.org/child2015-forum/

Mise à jour le Vendredi, 10 Août 2012
 

Histoire des soins infirmiers

Histoire des soins infirmiers : Le CII constate avec plaisir que l’histoire des soins infirmiers suscite un intérêt de plus en plus marqué. Ainsi, une séance principale du prochain Congrès du CII de Melbourne, en mai 2013, sera-t-elle consacrée à ce sujet, sous le titre « Sur les épaules des géants : histoire des soins infirmiers ». De plus amples renseignements sur cette séance, de même que sur le programme du Congrès, sont disponibles sur son site Internet. Le CII a, d’autre part, le plaisir de signaler que le Conseil d’administration du Musée de la médecine de la Guerre civile (États-Unis) est désormais chargé de l’entretien du bâtiment ayant abrité le « Bureau de recherche des soldats portés disparus » de Clara Barton. Infirmière pendant la Guerre civile américaine, fondatrice de la Croix-Rouge des États-Unis, Clara Barton a dirigé, après le conflit, les activités du Bureau de recherche. Ce dernier a répondu à 63 000 lettres, publié des listes de soldats disparus et éclairci, finalement, le sort de plus de 22 000 hommes. Le bâtiment est actuellement en rénovation. Pour de plus amples renseignements, écrivez à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou rendez-vous à l’adresse suivante : www.civilwarmed.org/clara-barton-missing-soldiers-office/.

Mise à jour le Mardi, 18 Février 2014
 

Éthiopie et Kenya : Formation d’infirmières formatrices africaines (ANTP) dans le domaine du diabète et de la dépression

Dans le cadre de son engagement pour la prévention et le contrôle des maladies non transmissibles, le CII a organisé le programme ANTP en Éthiopie et au Kenya, en juillet 2012, en partenariat avec les associations d’infirmières de l’Éthiopie et du Kenya et le Dialogue sur le diabète et la dépression. L’initiative bénéficiait du soutien de l’Institut Lundbeck et des Laboratoires de recherche Lilly.

L’ANTP a pour objectifs de sensibiliser à la comorbidité diabète et dépression, d’assurer une reconnaissance plus large de ce problème et d’en améliorer la prise en charge. Animées par des enseignantes africaines et internationales de haut niveau, les séances de formation ont donné à 60 infirmières formatrices, originaires de toutes les régions de l'Éthiopie et du Kenya, les compétences essentielles pour relever les défis auxquels sont confrontés les patients simultanément diabétiques et dépressifs.

Les infirmières sont les premières concernées par les défis de la prise en charge des patients atteints de cette comorbidité. Lancé en octobre 2011 avec des activités de la formation de formateurs au Botswana, au Lesotho, en Afrique du Sud, au Swaziland et en Ouganda, le Programme sera progressivement étendu à d’autres régions du monde.

La chaîne de télévision kényane K24 TV a réalisé un reportage sur l’ANTP, diffusé sur YouTube : www.youtube.com/watch?v=ZJrtVF2oBNM.

Mise à jour le Mercredi, 29 Août 2012
 

Nouvel ensemble d’outils destinés à l'élaboration de stratégies nationales de cybersanté

L’Organisation mondiale de la santé et l’Union internationale des télécommunications publient un nouvel ensemble d’outils destinés à l'élaboration de stratégies nationales de cybersanté.

Conçu comme un guide pour aider les pays à élaborer une vision nationale de cybersanté, un plan d'action pour réaliser cette vision et un cadre grâce auquel les résultats seront suivis et évalués, ce document offre aux gouvernements, à leurs ministères et aux parties prenantes une base solide et une méthode de conception et de mise en œuvre.

Le paquet d’outils est disponible à l'adresse suivante (en anglais) : www.itu.int/dms_pub/itu-d/opb/str/D-STR-E_HEALTH.05-2012-PDF-E.pdf.

Mise à jour le Mercredi, 29 Août 2012
 

Environnement favorable à la pratique

Environnement favorable à la pratique: La sécurité et la santé au travail pour une meilleure productivité Le document technique préparé par le CII et CapacityPlus présente un certain nombre de manières de placer la sécurité des travailleurs de santé au cœur des politiques de haut niveau. Il indique en outre comment créer des environnements qui donnent la priorité à la santé au travail.

La santé et la sécurité des travailleurs (SST) sont compromises par de nombreux risques professionnels. Les mesures SST favorisent la productivité et préservent la santé de la force de travail : or, seuls 5 % à 10 % des travailleurs des pays en voie de développement en bénéficient.

Le document technique est disponible sous forme interactive à l'adresse suivante : www.capacityplus.org/technical-brief-4/, et sous forme de document PDF : www.capacityplus.org/files/resources/ensuring-positive-practice-environment-occupational-safety-health-worker-productivity.pdf .

Mise à jour le Mardi, 18 Septembre 2012
 

29 septembre 2012 : Journée mondiale du cœur

Cette année, la Journée mondiale du cœur est consacrée à la prévention des maladies cardiovasculaires chez les femmes et les enfants. Dans le cadre de ses efforts de sensibilisation à l'importance de la santé du cœur, le CII vous invite à visiter le site Internet Grow Your Wellness : vous y trouverez une documentation complète, portant sur l’éducation, l'évaluation, la prévention et le plaidoyer, destinée à aider les professionnels de la santé à œuvrer pour la prévention des maladies non transmissibles (diabète, maladies cardiovasculaires et respiratoires chroniques et certains cancers). (lire)

Les maladies cardiovasculaires comptent parmi les maladies non transmissibles qui sont les principales causes de mortalité dans le monde : elles entraînent 63 % des décès, dont 25 % prématurés.  Or, il est possible d'éviter dans une grande mesure les MNT. Il faut pour cela agir contre leurs principaux facteurs de risque : la consommation de tabac, les régimes alimentaires malsains, la sédentarité et l’abus d’alcool. La lutte contre la crise des MNT exige de mettre l’accent sur le bien-être et sur la prévention des maladies. Les ressources du site Grow Your Wellness portent avant tout sur des interventions facilitant le partage des connaissances et permettant d’aider les personnes à se comporter de manière à contrecarrer ces facteurs de risque et donc mener une vie plus saine et être en meilleure santé.

En tant que membre fondateur de l’Alliance mondiale des professions de santé, le CII promeut également son site Internet pour l’amélioration des comportements de santé. Ce site a deux objectifs :

  • Éduquer les individus à la manière d’améliorer leur santé par des attitudes positives et des modifications de leur mode de vie.
  • Donner aux individus les moyens de collaborer avec leurs prestataires de santé à l’élaboration d’objectifs de santé personnels et de mesurer leurs progrès dans la réalisation de ces objectifs.

Le Plan d'amélioration de santé permet aux individus et à leurs prestataires de santé de fixer, ensemble, des objectifs pour améliorer progressivement tant les facteurs métaboliques et biométriques que ceux associés mode de vie et au comportement

Publications du CII afférentes :

heart Diminuer le taux de cholestérol grâce aux interventions infirmières
heart L’obésité : sensibiliser le public à une maladie socio-environnementale
heart La santé de la femme
heart L'information aux patients
heart Les femmes et les attaques cérébrales
heart Alimentation des enfants
heart Alimentation de la mère et du nourrisson
heart JII 2010 – Servir la collectivité et garantir la qualité: les infirmières à l'avant-garde des soins chroniques

Journée mondiale du cœur : achetez un badge « Cœur blanc » en soutien à l’action du Fonds pour l’éducation des fillettes ! Symbole universel des soins infirmiers, le cœur blanc renvoie aux soins, aux connaissances et à l’humanité dont sont pénétrés tant l’esprit que l’action des infirmières. Il est également un symbole fédérateur des infirmières du monde entier. Vous pouvez acheter le badge « Cœur blanc » dans le magasin en ligne du CII. Le produit des ventes sera versé à la Fondation internationale Florence Nightingale du CII, au profit de son Fonds pour l'éducation des fillettes.

Mise à jour le Mercredi, 26 Septembre 2012
 

1er octobre : Journée internationale des personnes âgées

Les responsables gouvernementaux et non gouvernementaux de tous les pays sont confrontés au problème du vieillissement des populations. Notre monde est en pleine révolution démographique. Le nombre des personnes âgées de plus de 60 ans a doublé depuis 1980. Il devrait atteindre, selon les prévisions, deux milliards en 2050 (OMS 2012). Ce vieillissement de la population entraînera une augmentation de la demande en services sanitaires : promotion de la santé, prévention des maladies, rétablissement, soins aigus et chroniques et soins de fin de vie. Nous aurons besoin de davantage de personnel pour prodiguer des soins à domicile et en institutions. Et il faudra compter, en même temps que le vieillissement de la population générale, avec le vieillissement des personnels de santé, infirmières, médecins, pharmaciens et autres.

En tant qu’infirmières, nous devons nous demander comment lever les obstacles qui empêchent les personnes âgées d’accéder aux services de santé et comment influencer la manière dont les ressources sont attribuées aux programmes et services. Nous devons aussi favoriser les modalités de transports adaptées aux personnes âgées et promouvoir des activités pédagogiques aidant les personnes âgées à adopter des modes de vie plus sains : arrêt du tabac, régime alimentaire équilibré et exercice physique régulier. Nous pouvons également contribuer à la sûreté et à la sécurité des personnes âgées et plaider pour le respect de leurs droits fondamentaux, notamment l’accès à la santé, la sécurité et la participation à la vie sociale.

Publications du CII afférentes :

Gestion de la main-d’œuvre infirmière multigénérationnelle

Prise de position du CII : Les soins infirmiers à la personne âgée

Fiches d’information :

Autres ressources :

Dementia: a public health priority (OMS 2012)

Age-friendly Primary Health Care (PHC) Centres Toolkit (OMS 2008)

Guide mondial des villes amies des aînés (OMS 2007)

Le projet GoldenWorkers identifie les nouvelles technologies et tendances socio-économiques, les nouveaux modèles de prolongation de la vie active et les modèles innovants d’application des TIC destinés à faciliter un vieillissement actif.

Mise à jour le Vendredi, 26 Juillet 2013
 

10 octobre 2012 : Journée mondiale de la santé mentale

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le CII appelle à la prise en compte des troubles mentaux dans le dialogue sur les maladies non transmissibles. Cette année, le thème de la journée est: «Dépression: une crise mondiale».  Dans le cadre de cette initiative, le CII s’est associé au Dialogue sur le diabète et la dépression (DDD) – une initiative internationale multipartite – et à l’Association pour l’amélioration des programmes de santé mentale (AIMHP). Les partenaires appliquent un Programme de formation d’infirmières africaines (ANTP) à la sensibilisation, à la reconnaissance et à la prise en charge de la comorbidité diabète et dépression.

Dans le cadre de l’ANTP, des experts internationaux en soins de santé aideront des infirmières de plusieurs pays d’Afrique à relever le défi de la prise en charge des patients souffrant simultanément du diabète et de la dépression.
Composé de dix modules, l’enseignement analyse la relation entre le diabète et la dépression. L'accent porte sur l'évaluation, l'éducation à la santé, la prise en charge clinique et l’environnement des soins de santé.

Publications du CII afférentes:

Mental Health Nursing – Trends and Issues

Prise de position du CII : La santé mentale

Fiches d’information :

Mise à jour le Lundi, 08 Octobre 2012
 

13 octobre 2012 : Journée internationale de la prévention des catastrophes

Le 13 octobre, Journée internationale de la prévention des catastrophes, le CII rend hommage à l’action des infirmières du monde entier en matière de mitigation des effets des catastrophes. Chaque année, les catastrophes naturelles – tremblements de terre, inondations, ouragans, incendies – affectent de très nombreuses personnes partout dans le monde. Membres d’une profession jouissant d’un capital de confiance très élevé, les infirmières sont particulièrement bien placées pour prodiguer des informations relatives à la préparation aux situations de catastrophes. En outre, leurs connaissances, aptitudes et habiletés spécialisées en font des prestataires cruciaux des services de secours, surtout en termes de réponse aux besoins de santé des victimes et des autres travailleurs de santé.

Le CII collabore avec plusieurs réseaux internationaux, dont il encourage l’action en matière de prévention des catastrophes. Avec le Réseau mondial d’alerte et de réaction de l’Organisation mondiale de la santé, il veille à la coordination des compétences et de l’expertise que la communauté internationale mobilise lors des flambées de maladie.

Le CII est aussi membre du Comité permanent inter-agences, une initiative des Nations Unies, conduite par l’OMS, destinée à améliorer la coordination de l’action en cas de catastrophe. Au sein du cluster, le CII est membre fondateur de l’unité chargée du renforcement des compétences des parties prenantes au niveau national.

Le CII a adopté une prise de position consacrée à la préparation des infirmières aux situations de catastrophe. Le document précise également le rôle des associations nationales d’infirmières dans ce domaine, en particulier la coordination de l’aide et du rétablissement.

Le CII a créé un réseau proposant informations et ressources à toute personne souhaitant participer aux secours en cas de catastrophe ou améliorer ses capacités à cet égard. Le CII a aussi publié plusieurs fiches d’information sur ce sujet. En partenariat avec l’OMS, il propose des compétences dont le but est de renforcer la capacité fondamentale des infirmières de prodiguer des services lors de situations de catastrophes et d’urgences.

Autres ressources 

Mise à jour le Vendredi, 12 Octobre 2012
 

15-19 octobre 2012 : Semaine de sensibilisation à l’obésité

L’obésité se répand à une vitesse inquiétante, non seulement dans les pays industrialisés, mais aussi dans les pays en voie de développement, où elle coexiste parfois avec la malnutrition. Très préoccupante est la généralisation, au plan international, de l’obésité et du surpoids chez les jeunes. Ces deux phénomènes augmentent le risque de maladie cardiovasculaire, d’hypertension et de diabète à l’âge adulte. Les infirmières sont en bonne place pour appliquer des mesures de promotion de la santé destinées à réduire les risques d’obésité ou de surpoids.

Le CII encourage les infirmières à promouvoir, tout au long de la vie des patients, des modes de vie sains. L’encouragement de l’allaitement maternel, de l’activité physique et de la prise des repas à des heures régulières, les conseils en matière de nutrition et de poids, sont des interventions importantes : elles réduisent le risque d’obésité à toutes les étapes du développement humain. Le site Internet Grow Your Wellness propose une documentation complète (évaluation, intervention, plaidoyer, évaluation) aidant les professionnels de santé à prévenir les maladies non-transmissibles (MNT).

Les infirmières doivent aider le public à comprendre que l’obésité est, d’abord, une maladie sociale et environnementale. Les infirmières peuvent sensibiliser le public aux déterminants de la santé multiples et changeants qui entraînent surpoids et obésité. Elles peuvent organiser et mettre en place des programmes et des mesures appropriés de prévention de l’obésité, y renvoyer leurs patients et jouer un rôle dans leur contrôle et leur évaluation.

Publications du CII afférentes :

Prise de position du CII : Réduire les risques pour la santé liés à l’environnement et au style de vie

Autres ressources :

Nursing in Practice Obesity Resource Centre

Mise à jour le Lundi, 15 Octobre 2012
 

17 octobre : Journée internationale pour l’éradication de la pauvreté

La Journée mondiale pour l’éradication de la pauvreté sensibilise à la nécessité d’éradiquer la pauvreté et le dénuement dans tous les pays. Cette année, elle a pour thème « Travailler ensemble pour sortir de la pauvreté ». La pauvreté et la maladie vont de pair, les pauvres étant proportionnellement beaucoup plus sujets à la maladie : que pouvons-nous faire, nous les infirmières ? Nous savons que les investissements en faveur de l’éducation et de la santé, ainsi que des politiques sociales et sanitaires adaptées, peuvent améliorer l’état de santé des populations ; nous savons également que la santé est un atout qu’il faut absolument promouvoir et protéger.

C’est pourquoi nous devons nous éduquer sur les déterminants de la santé, sur l’autonomisation et sur le travail avec les collectivités et les groupes vulnérables : ainsi nous serons sûres que leurs besoins spécifiques sont pris en compte.

Les infirmières sont les professionnelles de la santé qui disposent du plus grand capital de confiance. Nous pouvons faire beaucoup avec les pauvres et en leur nom. Nous œuvrons avec eux pour que leurs voix soient entendues, qu'ils aient leur mot à dire dans les décisions qui les concernent et que les inégalités (en termes d’accès aux services, d’emploi, de discriminations raciale, sexuelle et ethnique) dont ils souffrent soient abolies. Aux côtés des clients, des prestataires de services, des leaders communautaires, des décideurs et du personnel politique, les infirmières ont leur rôle à jouer dans la lutte contre la pauvreté.

Publications du CII afférentes :

Autres ressources :

Mise à jour le Mardi, 16 Octobre 2012
 

Médaille Florence Nightingale du CICR: Présents au plus fort des crises

Pour rendre hommage à la contribution des infirmières aux activités du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge et à l’action humanitaire en général, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a établi la Médaille Florence Nightingale du CICR. Tous les deux ans, le CICR invite ses Sociétés nationales de la Croix-Rouge à présenter des candidats qui se sont distingués en veillant à ce que les personnes vulnérables reçoivent des soins, y compris dans les circonstances difficiles de conflit et de catastrophe.

L’objectif de cette médaille est de faire honneur aux infirmières(ers) et auxiliaires volontaires qui se seront distingués, en temps de guerre ou en temps de paix, par:

  • Un courage et un dévouement exceptionnels en faveur de blessés, malades infirmes ou en faveur de populations civiles, victimes d’un conflit ou d’une catastrophe;
  • Des services exemplaires et un esprit pionnier et créatif dans les domaines de la prévention, de la santé publique et de la formation aux soins infirmiers.

Le CII encourage toutes les ANI à recommander des candidatures à ses Sociétés nationales de la Croix-Rouge.

Veuillez noter que toutes les candidatures doivent être présentées directement par les Sociétés nationales de la Croix-Rouge ou du Croissant Rouge avant le 1er mars 2013.

En vue d’informer la communauté de l’existence de cette médaille, des copies de la réglementation et du formulaire de candidature sont remises aux associations nationales d’infirmières du CII pour information. Les candidats seront éligibles pour la médaille seulement si les candidatures sont présentées avec un questionnaire dûment rempli et signé par la Société de la Croix-Rouge ou du Croissant Rouge.

Mise à jour le Mercredi, 12 Juin 2013
 

Charge de travail et soins aux patients

Des années de recherche montrent que des niveaux de dotation en personnel infirmier plus sûrs entraînent une amélioration directe de la sécurité des patients, des résultats de santé et de la qualité des soins. Et pourtant, au Canada, comme dans bien d’autre pays, les infirmières sont toujours surchargées de travail, avec les conséquences que cela implique pour les patients et leurs familles.

Rédigé par le Dr Louise Berry (RN, PhD) de l’Université du Saskatchewan (Canada), Nursing Workload and Patient Care présente les recommandations de la Fédération des syndicats d’infirmières et d’infirmiers canadiens aux responsables politiques, aux décideurs, aux élus et aux cadres du secteur de la santé s’agissant des éléments probants disponibles aujourd'hui concernant la sécurité de la dotation et l’amélioration des résultats pour les patient.   La version intégrale du document est disponible sur le site Internet de la Fédération.

Mise à jour le Lundi, 05 Novembre 2012
 

Journée mondiale de l’enfance, 20 novembre 2012 : « Tous les enfants à l'école »

  • Qu’est-ce que le Fonds pour l’éducation des fillettes ? Le Fonds pour l’éducation des fillettes finance la scolarité primaire et secondaire de jeunes filles de moins de 18 ans, orphelines d’infirmières, vivant dans des pays en voie de développement. À ce titre, le Fonds prend en charge leurs frais d’inscription ainsi que l’achat de leurs uniformes et manuels scolaires.  Le CII veille, de concert avec les Associations nationales d'infirmières qui lui sont affiliées, à ce que les sommes engagées soient effectivement consacrées à leur but.  Lire...

  • Pourquoi le Fonds met-il l’accent sur les filles ? À l’heure actuelle, 62 millions de filles dans le monde ne vont pas à l’école. Nombre de ces enfants ne suivront jamais une scolarité normale à moins que nous n'intervenions.  L’éducation a d’importantes conséquences sur tous les aspects de la vie d’une femme.  Selon l’UNICEF, « envoyer les filles à l'école pendant six années ou plus permet de faire progresser considérablement et durablement les soins prénatals, post-partum, et le taux de survie des bébés.

Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans diminue aussi notablement. Les filles instruites ont une meilleure estime de soi et sont plus à même d'éviter l'infection par le VIH, la violence et l'exploitation, et de répandre de bonnes pratiques d'hygiène et de santé dans leur famille et leur communauté. Et une mère instruite tend plus souvent à envoyer ses propres enfants à l'école. »[1]  Une femme instruite a, de plus, de bien meilleures chances de gagner sa vie, avec des conséquences positives pour sa famille et pour la société en général.  

Éduquer les filles, c’est améliorer leur santé

  • Meilleure planification familiale.
  • Diminution de la mortalité des enfants : chaque jour, 2700 enfants de moins de 5 ans meurent inutilement parce que leurs mères ont été privées d’éducation dans leur jeunesse.
  • Moins de décès maternels à la naissance.
  • Baisse du taux d’infection au VIH/sida : les taux sont deux fois plus élevés chez les personnes n'ayant pas achevé l’école primaire.

Éduquer les filles, c’est leur assurer de meilleures perspectives professionnelles

  • Meilleure participation à la force de travail et augmentation des revenus disponibles pour les familles : chaque année de scolarisation supplémentaire d’une fille entraîne une augmentation d'environ 15 % de ses revenus en tant qu’adulte.
  • Meilleure chance que les enfants reçoivent une éducation : les enfants dont la mère n’a pas été scolarisée sont deux fois plus à risque d’être déscolarisés que les enfants dont la mère est instruite.

Que disent les filles ?  Nous avons reçu de nombreuses lettres de filles ayant obtenu leur diplôme grâce au Fonds. En voici quelques extraits :

« En plus de l’éducation, [le Fonds] donne un réconfort parental aux orphelines ainsi que l’espoir leur permettant de supporter une nouvelle journée et de sécher leurs larmes » – Ouganda

« Le fait de mener ma scolarité à son terme a donné un sens à ma vie. Cela m’a fait comprendre que je peux apporter ma propre contribution à la société. » - – Zambie

« J’ai enfin cessé de me sentir coupable et je profite désormais des équipements scolaires sans arrière-pensée. Il n’y a rien de plus libérateur qu'une conscience libre. Ce programme m’a ouvert d’innombrables possibilités, comme par exemple participer aux compétitions scientifiques, montrer mes talents poétiques lors des festivals et surtout exceller dans les branches académiques, comme je le voulais. »  – Kenya

« Le Fonds est venu à mon secours  quand ma mère est décédée, à un moment où je pensais que ma vie allait s'arrêter, puisque c'était la seule personne responsable de mon éducation.  Mais le Fonds est venu éclaircir mon avenir. J’ai entretemps terminé le lycée puis entamé des études de comptabilité. » - Swaziland

Prises de position du CII :

Fiches d’information :

 

  • Comment aider les filles à rester à l’école ? Nous soutenons actuellement 188 filles dans quatre pays de l'Afrique subsaharienne.  Nous dépendons de vos dons pour accompagner ces filles jusqu’au terme de leur scolarité.  Un don de 200 dollars permet d’acheter l’uniforme et les manuels scolaires et de couvrir les frais de scolarité d’une écolière pendant une année dans le primaire. Un don de 600 dollars couvre les mêmes frais dans le secondaire.  Un don de 5000 dollars assure l’intégralité du parcours scolaire primaire et secondaire d’une fillette. Si vous souhaitez contribuer à cette noble cause, rendez-vous dans notre magasin virtuel et choisissez la rubrique « Donations » (ou cliquez ici).


[1] www.unicef.org/mdg/maternal.html

Mise à jour le Lundi, 19 Novembre 2012
 

25 novembre, Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

La recherche montre que, parmi les personnels du secteur de la santé, les infirmières sont les plus exposées au risque de la violence au travail. Traditionnellement, de nombreuses cultures tolèrent ou couvrent la violence physique, le harcèlement sexuel ou les violences verbales perpétrés contre les femmes, bien qu’il s’agisse de violations de leurs droits humains. En outre, les infirmières acceptent le plus souvent passivement les abus et la violence comme faisant partie de leur travail – un point de vue qui est parfois partagé par le public et les autorités judiciaires. 

La non-dénonciation des cas empêche la conception et l’application de stratégies efficaces de réduction de la violence au travail. On part du principe que les infirmières doivent s’accommoder de la violence. Or, on compte encore trop peu de programmes de formation du personnel infirmier à l’identification des situations potentiellement dangereuses et à la conception de mécanismes efficaces de traitement et de suivi des agressions.

Le CII a préparé des lignes directrices sur la manière d’affronter la violence au travail ainsi qu’une prise de position sur les abus et violences à l'encontre du personnel infirmier.

Autres ressources :

 

 

 

 

Mise à jour le Vendredi, 23 Novembre 2012
 

1er décembre 2012 : Journée mondiale du sida

À l’occasion de la Journée mondiale du sida, le CII appelle à l’élaboration et à l’application de mesures de protection des infirmières sur leur lieu de travail, notamment pour diminuer le stress et l'épuisement des infirmières œuvrant dans les pays à forte charge de morbidité.

Les infirmières constituent l’épine dorsale des systèmes de santé de tous les pays. Mais, compte tenu notamment de la dimension pandémique qu'ont pris le VIH et le sida, ces systèmes de santé sont bien souvent au bord de l'effondrement. Dans les pays d’Afrique subsaharienne, les infirmières et les autres travailleurs de santé sur qui repose le fardeau de la pandémie sont surmenés et ne sont pas suffisamment bien reconnus. D’autre part, la propagation d’autres maladies infectieuses – comme la tuberculose – et la prévalence significative de l'hépatite B et C aggravent le risque d’exposition au travail que courent les infirmières et les sages-femmes. C’est pourquoi elles doivent disposer des fournitures et du matériel de protection personnel appropriés. C'est aussi pourquoi les établissements de santé doivent appliquer systématiquement les précautions d’hygiène standard. Enfin, les besoins en soins infirmiers intensifs des personnes vivant avec le sida, avec les risques réels ou supposés qui y sont associés, de même que le stress inhérent aux conditions de travail, ont des effets négatifs sur la profession : épuisement, fort taux d’abandon et diminution du nombre des nouvelles infirmières. (Lire plus…)

Les Centres de soins pour les travailleurs de la santé du CII ont précisément pour objectif de remédier à la crise que traverse la main-d’œuvre en santé en répondant à ses besoins en termes de santé, de bien-être et de maintien des capacités. Pour ce faire, les Centres prodiguent notamment les services suivants : gestion du stress, amélioration des compétences professionnelles, dépistage, traitement et conseil en matière de VIH, vaccination contre l’hépatite B, formation et soins à domicile. Les Centres sont opérationnels dans cinq pays d’Afrique : Lesotho, Malawi, Ouganda, Swaziland, et Zambie.

Publications du CII concernant le VIH/sida :

Lignes directrices : Comment réduire l'impact du VIH/SIDA sur les infirmières et les sages-femmes

Prise de position : Infection au VIH et sida

Prise de position : Réduire l’impact de l’infection du VIH et SIDA sur les infirmières et les sages-femmes

Fiche d’information : Le VIH/sida dans l'Union européenne

Fiche d’information : Mobiliser les infirmières autour de la prévention du VIH/SIDA et des soins à apporter aux personnes infectées

Mise à jour le Mardi, 04 Juin 2013
 

18 décembre: Journée internationale des migrants

Le CII estime que les infirmières de tous les pays ont le droit de choisir d’émigrer, quelles que soient leurs motivations. Le CII est conscient des avantages potentiels des migrations, notamment en termes de possibilités d’apprentissage et d’enrichissement que procure une pratique multiculturelle.

Cependant, il est aussi clair que les migrations internationales risquent d’avoir une influence négative sur la qualité des soins de santé dans les pays ou régions privés de ce fait de leur main-d’œuvre infirmière. Le CII estime que la migration est un symptôme du dysfonctionnement des systèmes de santé. Il condamne le recrutement d'infirmières étrangères par des pays dont les pouvoirs publics ne prennent aucune mesure de planification de leurs ressources humaines, ni ne s’attaquent aux causes qui amènent les infirmières à quitter la profession et les dissuadent d’y revenir.

Ouvert en 2005 par le CII et la Commission d’évaluation des infirmières diplômées à l’étranger (CGFNS-International, États-Unis), le Centre international des migrations d’infirmières (CIMI) est une référence incontournable en matière de centralisation des renseignements relatifs aux infirmières formées dans des pays étrangers. Le Centre est une plate-forme internationale pour le développement, la promotion et la diffusion de recherches, de politiques et d’informations concernant les migrations d'infirmières, y compris la sélection et les schémas d'intégration. Le CIMI propose des synthèses, fiches d’information et études relatives au thème général des migrations internationales d'infirmières.

De plus, le site du CII contient un certain nombre d’autres documents sur la même question :

Fiches d’information

Prises de position officielles

Mise à jour le Lundi, 17 Décembre 2012
 

Lancement du Concours photo de l'Arbre du bien-être

« Focalisation sur les infirmières et la promotion de la santé »

Le CII vous invite à participer au concours photographique de l'Arbre du bien-être, intitulé « Focalisation sur les infirmières et la promotion de la santé ». Le concours a pour buts de solliciter et de diffuser des images photographiques de comportements propices à la santé adoptés dans des contextes culturels spécifiques, et de montrer comment les infirmières promeuvent activement les modes de vie sains, pour lutter contre la progression des maladies non-transmissibles au niveau mondial.

Comment contribuer ?

Seuls le personnel infirmier et les élèves infirmières / infirmiers sont autorisés à participer au concours. Le concours est ouvert aux participants de tous les pays. Les candidatures doivent nous parvenir jusqu'au samedi 6 avril 2013 à minuit, heure d'Europe centrale. Pour de plus amples renseignements sur les conditions de participation au concours : www.growyourwellness.com/wellness-tree-photo-contest

Les photographies montreront par exemple :

  • Des campagnes régionales ou communautaires de sensibilisation à la vie saine, conduites par des infirmières.
  • Des infirmières œuvrant à la promotion de modes de vie sains par le biais d'interventions, activités et outils spécifiques à leur profession.
  • Des exemples de nutrition saine au niveau des pays ou des communautés.
  • Des exemples d'activités physiques faciles à adopter au niveau des pays ou des communautés.
  • Des personnes prenant les mesures propices à une vie en bonne santé.

Prix

Les trois premiers lauréats recevront les prix suivants :

  • Un rabais de 50 % sur l'inscription au Congrès quadriennal 2013 du CII à Melbourne.
  • L'exposition des photographies gagnantes au stand Bien-être, dans l'enceinte du Congrès.

Les dix premiers gagnants recevront les prix suivants :

  • Une peluche Florence Nightingale et un don, en leur nom, au Fonds pour l'éducation des fillettes du CII.
  • La publication des photographies lauréates sur le site Internet www.growyourwellness.com

Nous espérons que vous participerez nombreuses à notre concours et que vous nous rejoindrez dans notre campagne pour une vie longue et saine, pour toutes et tous ! Information : www.growyourwellness.com/wellness-tree-photo-contest

Mise à jour le Jeudi, 25 Avril 2013
 

Une enquête espagnole le montre : infirmières et médecins sont également compétents pour traiter les problèmes de santé courants dans le cadre des soins primaires

Une étude de Mireia Fàbregas, MD, et de ses collègues de l'Institut Català de la Salut de Barcelone (Espagne) est parue, le 23 mars dernier, dans la version électronique du Journal of Advanced Nursing. Ses résultats suggèrent que les infirmières sont capables de prodiguer certains soins généralement assurés par des médecins.

L'étude décrit une expérience portant sur 1461 patients adultes. Ces patients avaient demandé des consultations le même jour soit à des infirmières formées pour traiter des cas de faible complexité, soit à des médecins généralistes. Les chercheurs montrent que les infirmières ont résolu 86,3 % des cas qui leur étaient soumis.

L'étude a été réalisée dans 38 cabinets généralistes de la Catalogne, avec la participation de 142 médecins généralistes et 155 infirmières. Les auteurs de l'étude ont mesuré tant la disparition des symptômes que la satisfaction des patients deux semaines après leur consultation.

Les patients suivis par une infirmière se disaient également satisfaits de leur visite que les patients ayant consulté un médecin. Priés de dire quels praticiens ils consulteraient s'ils étaient confrontés à un problème de santé similaire, les patients de chaque groupe ont répondu, à plus de 40 %, que leur préférence irait, indifféremment, aux médecins ou aux infirmières.

« Notre étude pourrait contribuer à amoindrir la résistance au changement chez les médecins, chez les infirmières et parmi le grand public, avec pour effet d'améliorer la confiance dans les soins prodigués par les infirmières », conclut le Dr Fàbregas. Elle et ses coauteurs relèvent que la prise en charge de maladies aiguës simples par des infirmières améliorerait l'efficacité générale des soins de santé.

 

Sources :
Waknine Y (2013). « Nurses and Doctors Equally Competent for Simple Ailments », Medscape Medical News, 21 mars 2013.
Medical News Today. « The Public can be Confident in the Care Nurses Provide, Comparable to that of Doctors for Resolving Health Problems of Low Complexity », 24 mars 2013.

Mise à jour le Lundi, 29 Avril 2013
 

Le recrutement d’infirmières formées en quatre ans à l’université entraîne une diminution des décès de patients suite aux interventions chirurgicales simples

Une nouvelle étude du Centre des résultats et recherches en santé de la Faculté des sciences infirmières de l'Université de Pennsylvanie montre que les décès de patients après des interventions chirurgicales communes diminuent à partir du moment où les hôpitaux embauchent davantage d’infirmières diplômées au niveau du bachelor.

Dans le numéro de mars de Health Affairs, les chercheurs en effet montrent qu’en employant 10% de plus d’infirmières ayant suivi une formation supérieure en quatre ans, les 134 hôpitaux de Pennsylvanie participant à l’étude auraient pu sauver les vies de 500 patients après des interventions de chirurgie générale, vasculaire et orthopédique.

Moins de la moitié des infirmières des États-Unis (45%) sont titulaires d’un diplôme de bachelor, d’après les dernières statistiques datant de 2008.

L'étude ne dit pas pour quelles raisons précises davantage de patients survivent aux interventions chirurgicales. Mais, dans des travaux antérieurs, le Centre avait déjà montré que la présence d’infirmières mieux formées garantit une meilleure surveillance : elles perçoivent, à temps, les changements subtils dans l’état des patients, indicateurs de complications potentiellement mortelles.

Comme l’explique l’American Association of Colleges of Nursing, « la formation aux soins infirmiers de niveau bachelor englobe toute la matière enseignée dans les programmes et diplômes de formation en deux ans, à quoi s’ajoute un traitement approfondi des sciences physiques et sociales, la recherche en soins infirmiers, la santé publique et communautaire, la gestion des soins infirmiers et les sciences humaines. Les cours supplémentaires améliorent la capacité de perfectionnement professionnel des futures infirmières, les préparent à un domaine de pratique plus étendu et leur permettent de mieux comprendre les aspects culturels, politiques, économiques et sociaux qui les affectent patients et déterminent la prestation des soins de santé. »

Mise à jour le Lundi, 29 Avril 2013
 

Information shareapy

Sanofi lance Information Shareapy, une plate-forme d’échanges unique, construite par des infirmières pour des infirmières, au profit des patients et de leurs familles. Information Shareapy s’inscrit dans le projet Connecting Nurses, une initiative de Sanofi en partenariat avec le CII et plusieurs autres partenaires.

Information Shareapy est un service destiné au partage des conseils et meilleures pratiques recueillis par les infirmières dans le cours de leur activité professionnelle. Son objectif est d’améliorer la qualité des soins prodigués aux patients. Tous les infirmiers et infirmières sont invités à participer à cette communauté internationale en téléchargeant et en partageant, entre collègues, des liens vers des outils et des ressources.

Outre cette contribution individuelle, les infirmières peuvent choisir de suivre un certain nombre de leaders d’opinion représentant les organismes suivants : CII1, SIDIIEF2, NPHF3 et AFDET4, de même que des membres actifs de la communauté. Elles peuvent également suivre des fils de conversation ciblés, qui simplifient l’organisation et le partage des contenus pertinents.

Sanofi et ses partenaires au sein des organisations professionnelles remercient les infirmières de leurs aimables contributions et de leur retour d’information. Avec leur soutien, nous ferons d’Information Shareapy une plateforme vivante et évolutive, au service de notre intérêt commun qui est d’améliorer et de faire évoluer constamment les soins aux patients grâce aux communications digitales.

La communauté internationale Information Shareapy est composée d’infirmières et d’infirmiers ayant justifié de leur statut professionnel. La plateforme est accessible au moyen d’un mot de passe.

 

1CII: Conseil international des infirmières
2SIDIIEF: Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone
3NPHF: Nurse Practitioner Healthcare Foundation
4AFDET: Association française pour le développement de l’éducation thérapeutique

 

Sanofi

 

 

Mise à jour le Jeudi, 30 Mai 2013
 

Maintenant disponible : l’application du Congrès !

Tirez le meilleur parti de votre visite au Congrès en ayant tous les renseignements pratiques à portée de main.

Une « app » sera dédiée au Congrès est dès à présent disponible pour les téléphones Android (Google Playstore) et pour iPad et iPhone (AppStore). Elle vous donnera accès au programme du Congrès, au plan du Palais des Congrès de Melbourne et de la zone des expositions et à bien d’autres choses encore. Consultez le programme et sélectionnez les séances auxquelles vous souhaitez assister. Choisissez dans la liste des orateurs ceux qui vous intéressent. Repérez rapidement les exposants et situez-les immédiatement sur le plan. Et restez informée grâce aux fils d’informations intégrés. Nous vous recommandons de télécharger l’application gratuite avant d’arriver à Melbourne afin de planifier votre visite personnalisée du Congrès.

Mise à jour le Jeudi, 30 Mai 2013
 

Le Congrès du CII s’achève sur un appel à la présence accrue

Les membres du Conseil des représentantes nationales du CII, qui se sont réunis immédiatement avant le Congrès, ont appelé l’Organisation mondiale de la santé à pourvoir, de manière urgente, le poste vacant de scientifique en chef pour les soins infirmiers à son siège, afin d’optimiser l’action des infirmières qui, formant la principale catégorie de professionnels de la santé, prodiguent leurs soins à tous les niveaux pour garantir la santé et le bien-être de tous les citoyens.

Lors du neuvième déjeuner de bienfaisance de la Fondation internationale Florence Nightingale, marqué par l'émouvant discours de Mr Masitsela Mhlanga, les participants ont offert spontanément vingt mille dollars au Fonds pour l’éducation des fillettes, qui soutient de jeunes orphelines d’infirmières dans quatre pays d'Afrique sub-saharienne. À elle seule, cette somme dépasse largement le montant recueilli par le déjeuner lui-même. Il s’agit d’une première depuis l’organisation de cette manifestation de bienfaisance.

En 2015, la Conférence du CII se tiendra du 19 au 23 juin à Séoul (organisation : Association des infirmières et infirmiers de la République de Corée). La ville de Barcelone et le Conseil général des soins infirmiers espagnols accueilleront le Congrès du CII en 2017.

Mise à jour le Jeudi, 30 Mai 2013
 

M. Jürgen Osterbrink, membre du Conseil d’administration du CII, décoré de l’Ordre du mérite de la République d’Autriche

Le 3 juin 2013, le Dr Jürgen Osterbrink, membre du Conseil d’administration du CII, a été décoré de l’Ordre du mérite de la République d’Autriche par Alois Stoeger, Ministre fédéral de la santé, au nom du Dr Heinz Fischer, Président de la République d’Autriche. La décoration a été remise lors de la 20e Conférence nationale de l’Association autrichienne de la santé et des soins infirmiers (ÖGKV).

Le Ministre fédéral de la santé a félicité le Dr Osterbrink de la qualité de sa recherche et de son enseignement en sciences infirmières, qui a permis d’améliorer les soins prodigués au peuple autrichien.

Dans son discours, le Vice-président de l’ÖGKV, Karl Schwaiger, a souligné que le Dr Osterbrink avait consacré de nombreuses années à l’enseignement et à la recherche. Il a cité en particulier le travail du Dr Osterbrink sur la prise en charge de la douleur dans les foyers de soins infirmiers et sur les programmes d’exercice physique individualisés pour personnes du troisième âge. Le Vice-président a insisté sur l’importante contribution du Dr Osterbrink à la mise en place et à l’accréditation de cinq programmes de prise en charge de la douleur à l’hôpital universitaire de Graz. Ces programmes permettront à 200 infirmières titulaires de diplômes de premier et deuxième cycles, travaillant dans des hôpitaux et foyers de soins infirmiers, de même qu’en soins ambulatoires, d’améliorer tant leurs compétences en soins interprofessionnels que la qualité des services qu’elles prodiguent.

Le Dr Osterbrink a été élu au Conseil d’administration du CII pour la période 2013-2017 lors du 25e Congrès quadriennal / Conseil des représentantes nationales du CII (Melbourne, Australie, 18-23 mai 2013).

Mise à jour le Vendredi, 14 Juin 2013
 

Le CII et le Geneva Health Forum

Le CII et le Geneva Health Forum ont noué une collaboration pour sensibiliser les parties prenantes du Forum à l’importance des infirmières et de la profession infirmière en tant qu’éléments centraux de l’accès à la santé. Les deux partenaires relèvent notamment que l’amélioration de l’accès à la santé dépend de l’intégration des soins infirmiers dès la phase de conception des initiatives.  (lire)

La collaboration a pour objet d’inciter les praticiens et les responsables politiques actifs dans le secteur international de la santé et des soins infirmiers à collaborer et à nouer des alliances afin de tirer le meilleur parti possible du potentiel des soins infirmiers d’améliorer l’accès à la santé, dans tous les pays. 

Le prochain Forum se tiendra du 15 au 17 avril 2014 au Centre international de conférences de Genève (CICG), en Suisse.  Les résumés des communications doivent être présentés jusqu’au 31 juillet.

Les inscriptions anticipées sont ouvertes du 15 octobre 2013 au 31 janvier 2014. Les membres du CII bénéficient d’un rabais. Information : http://ghf.globalhealthforum.net/#

Mise à jour le Mardi, 02 Juillet 2013
 

8e Conférence mondiale sur la promotion de la santé : les grandes entreprises mettent en cause les modes de vie sains

La 8e Conférence mondiale sur la promotion de la santé En s'appuyant sur notre patrimoine, à la recherche de notre avenir, s’est tenue à Helsinki, en Finlande, du 10 au 14 juin 2013. Dans son discours d’ouverture, le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, a déclaré que l’un des principaux obstacles à la promotion de la santé réside dans les intérêts commerciaux de certains grands opérateurs. « Il ne s’agit plus seulement de l’industrie du tabac : la santé publique doit aussi compter avec les producteurs d’aliments, de boissons gazeuses et d’alcool. »

Dans un article paru en 2001 consacré au rapport entre le secteur privé, le développement international et les maladies non transmissibles, Christine Hancock, ancienne Présidente du CII, et ses collègues soulignaient déjà le rôle clé que le secteur privé peut et doit jouer dans la prévention et la prise en charge des MNT dans les pays en voie de développement. L’article cite Sir George Alleyne, directeur émérite de la PAHO : « les programmes de santé qui ont un impact au niveau mondial bénéficient quasiment tous de l’implication et de la participation actives des principaux partenaires sociaux : secteur public, secteur privé et société civile. La coopération entre ces trois intervenants est notre meilleure chance de résister au raz-de-marée des maladies non transmissibles. »

Pour de plus amples renseignement sur le programme de lutte contre les MNT du CII : http://www.icn.ch/fr/projects/noncommunicable-diseases/.

Mise à jour le Lundi, 08 Juillet 2013
 

Objectifs du Millénaire pour le développement. Rapport de 2013

Bientôt disponible...

Mise à jour le Mercredi, 07 Août 2013
 

Déclaration sur la sécurité du matériel médical

Le CII a ratifié il y a peu la « Déclaration sur la sécurité du matériel médical » (en anglais), qui appelle les institutions européennes à interdire progressivement les substances chimiques dangereuses dans la fabrication des instruments médicaux, sauf s’il n’existe pas d’alternatives plus sûres.

Avec sept autres organisations, le CII est préoccupé par l’exposition des patients à des substances chimiques nocives pendant leur traitement médical. C’est pourquoi il s’est associé aux signataires de la Déclaration pour demander à l’Union européenne d’encourager le secteur des soins de santé à renoncer aux pratiques non durables qui polluent l’environnement et qui entraînent des maladies.

Mise à jour le Lundi, 22 Juillet 2013
 

1-7 August 2013: World Breastfeeding Week

Infants who are breastfed have fewer illnesses and are better nourished than those who are fed other drinks and foods. It is estimated that 1.5 million infant lives would be saved, and the health and development of millions of others would be greatly improved, if exclusive breastfeeding took place in the first six months of life. ICN upholds the mother’s right to make an informed choice about infant feeding.

Support for mothers is essential. Nurses can provide emotional, informational, and practical support. They can make a significant contribution to the successful initiation of and continuation of breastfeeding, and provide new mothers with the confidence and reassurance needed to ensure successful breastfeeding. Nurses and national nurses associations have a responsibility to actively promote the provisions of the International Code of the Marketing of Breast Milk Substitutes.

Mise à jour le Lundi, 29 Juillet 2013
 

12 août 2013, Journée internationale de la jeunesse : « Jeunes et migration : faire bouger le développement »

Le CII estime que les infirmières de tous les pays ont le droit de choisir d’émigrer, quelles que soient leurs motivations. Aujourd’hui, nombre de jeunes infirmières sont à la recherche d’un emploi à l’étranger, pour un ensemble de raisons. Le CII reconnaît les avantages potentiels que présentent les migrations, en particulier les possibilités d’apprentissage et d’enrichissement que procure une pratique multiculturelle. Cependant, le Conseil est aussi conscient de l’influence négative que l’émigration peut avoir sur la qualité des soins prodigués dans des pays ou régions ainsi dépossédés de leur main-d’œuvre infirmière. (lire)

L’intensification des mouvements transfrontaliers des personnels de santé suscite certaines préoccupations, surtout en ce qui concerne la sécurité des patients et du public. Au niveau international, le CII élabore des compétences, lois types, politiques et lignes directrices relatives à la réglementation pour plus de transparence, pour faciliter la portabilité des diplômes et pour simplifier le commerce des services. Les infirmières doivent s’engager dans la formulation de ces cadres, qui doivent refléter non seulement les connaissances théoriques, mais aussi les dimensions pratiques liées à la formation d’une praticienne compétente. Pour de plus amples renseignements, consulter :

Mise à jour le Lundi, 12 Août 2013
 

Mourir en donnant la vie: survivre à l’accouchement en Afrique subsaharienne

Le projet Flight for Every Mother (FEM) - Un vol pour chaque mère - prend de l’altitude pour attirer l’attention et susciter des réactions à propos de la santé maternelle en Afrique subsaharienne.  Le docteur Sophia Webster, obstétricienne et pilote anglaise, accompagnée de son équipe, a pris son envol pour Le Cap, en Afrique du Sud, d’où elle rentrera par les airs en Angleterre, en passant par 23 pays africains** où le taux de mortalité maternelle est élevé. La vidéo peut être consultée à l’adresse http://vimeo.com/68839627.

Vous pouvez suivre Un vol pour chaque mère sur Facebook

L’itinéraire de vol de FEM passe par des pays qui sont encore loin d’atteindre l’objectif 5 des Objectifs du millénaire pour le développement : réduire la mortalité maternelle et améliorer la santé maternelle.  L’équipe de FEM s’arrêtera en chemin pour donner des cours pratiques dans les salles d’accouchement, faire don d’équipement de base aux hôpitaux locaux qui prennent en charge les femmes enceintes, et susciter une prise de conscience sur la santé maternelle.  Un vol pour chaque mère entreprendra aussi de collecter des fonds pour le Fonds pour l’éducation des fillettes et six autres associations caritatives* choisies pour leur travail sur la durée dans différents domaines relatifs à la santé maternelle.

De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence sur la santé génésique des femmes, notamment le manque d’éducation formelle ou une éducation insuffisante, le mariage précoce, la grossesse des adolescentes, la violence, la pauvreté et le manque d’accès à des soins de santé professionnels.  Le projet a pour but de sensibiliser et de collecter des fonds au moyen du parrainage. Les pilotes de FEM vont créer un groupe de suivi international sous forme de blog en ligne qui présentera des informations détaillées sur ce voyage ambitieux.

Le docteur Sophia Webster se passionne pour les questions relatives à la santé maternelle dans le monde et se rend régulièrement dans des pays d’Afrique subsaharienne pour donner des cours à des médecins, des infirmières, des sages-femmes et des travailleurs en soins de santé communautaire. Le projet FEM est parrainé par le Collège royal des obstétriciens et gynécologues du Royaume-Uni (UK Royal College of Obstetricians and Gynaecologists).

Vous trouverez Un vol pour chaque mère en ligne à l’adresse www.flightforeverymother.com.

La directrice de FEM, le docteur Sophia Webster, est joignable à l’adresse Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 



* GCEF, AMREF, SMILE, Life for African Mothers, Transaid, 28toomany, mothers2mothers

** Afrique du Sud, Lesotho, Swaziland, Botswana, Zambie, Zimbabwe, Tanzanie, Kenya, Soudan du Sud, Soudan, Tchad, Cameroun, Nigéria, Bénin, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Guinée Bissau, Sierra Leone, Sénégal, Gambie, Sahara occidental et Maroc

Mise à jour le Lundi, 26 Août 2013
 

Institut international du leadership en soins infirmiers, 7-13 septembre 2013

Le CII organisera la cinquième session de l’Institut international du leadership en soins infirmiers CII-Burdett du 7 au 13 septembre 2013 à Genève. La session sera consacrée, cette année, à la Reconfiguration des systèmes de santé. Les candidatures de vingt-sept infirmières chefs de file, originaires de vingt-quatre pays, ont été retenues. Les intervenants seront :

  • Mme Maureen McTeer, Vice-présidente de la Commission nationale d’experts du Canada.
  • Mme Fariba Al Dharazi, Conseillère régionale en soins infirmiers et obstétriques, Organisation mondiale de la santé (bureau régional Méditerranée orientale).
  • Mme Helen S. Rycraft, responsable des ressources humaines professionnelles et de l’apprentissage organisationnel, Magnox Ltd. (Royaume-Uni).
  • Mme Sheila Tlou, directrice de l’équipe régionale de soutien de l’ONUSIDA pour l’Afrique orientale et australe.
  • Mme Ginka Toegel, enseignante, facilitatrice et chercheuse à l’International Institute for Management Development (IMD, Suisse).
  • Jessie Schutt-Aine, UN Accountability Initiative for the Global Strategy for Women's and Children's Health.
  • Mme Judith Shamian, Présidente du CII.
  • M. Tesfa Ghebrehiwet, ancien consultant CII en politiques de soins de santé et de soins infirmiers.

L’Institut international du leadership en soins infirmiers propose un enseignement avancé destiné à des infirmières et des sages-femmes assumant des fonctions d’encadrement de haut niveau, originaires de pays en développement aussi bien qu’industrialisés. Le programme, dispensé par des intervenants de calibre international, donne à ses participantes les moyens de réviser et d’améliorer leurs connaissances et compétences en matière de leadership au plan national et international, au sein d’une culture d’apprentissage collaborative et stimulante. L’Institut est dirigé par le Dr Stephanie Ferguson, qui est également directrice du programme Diriger le changement du CII. L’Institut bénéficie du soutien de Pfizer, parrain-fondateur.

Mise à jour le Mercredi, 28 Août 2013
 

21 septembre: Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer – Démence: un parcours de soins

Selon le rapport publié en juillet 2013 par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies, l’espérance de vie devrait atteindre 76 ans d’ici 2045-2050, et 82 ans d’ici 2095-2100.  Selon un rapport publié (en anglais) par l’OMS en 2011 et intitulé Global Health and Ageing (Santé dans le monde et vieillissement): “La perspective de vieillir tout en restant actif et en bonne santé est tempérée par l’une des conséquences les plus intimidantes et potentiellement coûteuses de l’allongement de l’espérance de vie, à savoir la multiplication du nombre de cas de démence, en particulier de la maladie d’Alzheimer.  La plupart des patients atteints de démence finissent par avoir besoin d’aide et de soins constants pour accomplir leurs activités quotidiennes les plus basiques, ce qui représente une charge économique et sociale considérable. La prévalence de la démence augmente rapidement avec l’âge. On estime que 25 à 30 % des personnes âgées de 85 ans ou plus sont atteintes de démence.”

Les infirmières ont un rôle essentiel à jouer pour sensibiliser le public et faire reconnaître la démence dans le monde. Elles attirent l’attention sur l’importance de l’évaluation et du diagnostic précoce, des services d’appui communautaire et des possibilités de logement pour tous, et de l’éducation et de la formation des soignants, qu’ils soient professionnels ou non. Par ailleurs, elles encouragent et soutiennent les groupes d’entraide de soignants et la collaboration interdisciplinaire dans la pratique et la recherche en matière de démence, et elles incitent à protéger les droits et les intérêts des patients.  Vous trouverez des informations supplémentaires aux adresses suivantes:

Mise à jour le Lundi, 23 Septembre 2013
 

1er octobre : Journée internationale des personnes âgées

On recense aujourd’hui 800 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, un chiffre qui devrait doubler d’ici à 2050, pour atteindre un peu plus de 2 milliards d'individus (Harvard Initiative for Global Health 2011). Il est clair que le vieillissement de la population et son corollaire, la progression de la maladie chronique, entraîneront une augmentation de la demande en services : promotion de la santé, prévention des maladies, rétablissement, soins aigus et chroniques et soins de fin de vie.

Les infirmières sont appelées à jouer un rôle important dans ce contexte. En effet, elles sont capables d’apporter des réponses d’un bon rapport coût-efficacité à des problèmes systémiques complexes. Les infirmières donnent notamment accès à des soins de qualité aux membres des communautés au sein desquelles elles exercent. Elles s’efforcent aussi de prévenir la maladie et d’informer et d’éduquer le public, de manière à ce qu’il soit en mesure de prendre en charge ses propres maladies.

De plus, l’action des infirmières contribue à la sécurité et à la sûreté des personnes âgées. Les mauvais traitements infligés aux personnes âgées constituent un problème au niveau mondial, la recherche montrant une augmentation des dénonciations d'abus commis sur les aînés, chez eux aussi bien que dans les établissements de santé. Les infirmières ont la responsabilité morale et déontologique de plaider en faveur des populations les plus vulnérables et victimisées.

Les services infirmiers représentent le principal vecteur de prestation de soins aux personnes fragiles, malades et mourantes. Ils contribuent, simultanément, au maintien de la santé et à la prévention de la maladie. De plus, les infirmières jouent un rôle important en soutenant les soins familiaux, les soins auto-prodigués et le droit des personnes âgées de participer aux décisions concernant leur mode de vie et leur traitement.

Enfin, les personnes âgées sont généralement envisagées comme un groupe homogène. Or, le CII est convaincu que les personnes âgées ont besoin, et le droit, de recevoir un traitement individualisé ou un plan de soins préparé avec l’infirmière, qui est un membre particulièrement important de l’équipe de santé.

Le CII a produit de nombreuses fiches d’information concernant différents aspects du vieillissement :

 

 

La prise de position concernant les soins infirmiers à la personne âgée souligne, de même, le rôle clé joué par les infirmières dans ce domaine. Une note de synthèse de l’OCDE et de la Direction générale de l’emploi de l'Union européenne, intitulée « A Good Life in Old Age? Monitoring and Improving Quality in Long-term Care », met l’accent sur les soins aux personnes âgées et sur l’importance de mesurer la qualité, l’efficacité et le temps de réaction des services de santé. L’étude traite, de plus, d'initiatives nationales destinées à améliorer la qualité de vie des personnes âgées.

Mise à jour le Lundi, 30 Septembre 2013
 

2 octobre : Journée mondiale sans alcool

L’usage nocif de l’alcool entraîne 2,5 millions de décès par an. Selon l’OMS, 320 000 jeunes de 15 à 29 ans meurent de causes liées à l’alcool, soit 9% de tous les décès dans cette tranche d’âge. Le CII est préoccupé par le nombre croissant de jeunes qui abusent de l’alcool et d’autres drogues. Les infirmières, en tant que fournisseurs par excellence de soins de santé aux jeunes, ont un rôle déterminant à jouer dans le traitement de ce problème. (lire)

Par leur plaidoyer et leurs initiatives, par la promotion des modes de vie sains, le CII et la profession infirmière en général jouent un rôle important pour prévenir et combattre l’abus des substances à effet de dépendance, de même que pour donner aux jeunes les moyens de faire face au stress, à la pression du groupe et aux autres facteurs de risques. L’usage nocif de l’alcool est l’un des facteurs de risque responsables de la progression des maladies chroniques. L’OMS a ouvert des portails innovants consacrés à l’alcool et à la santé, comportant un outil d’auto-intervention destiné à quatre pays pilotes : Bélarus, Brésil, Inde et Mexique. Ces portails contiennent des informations destinées non seulement aux législateurs et aux professionnels de santé, mais aussi au grand public – citons en particulier un outil d’auto-évaluation de l’usage nocif et dangereux de l'alcool et un programme informatisé destiné aux personnes souhaitant réduire ou cesser leur consommation d'alcool.

Autres ressources utiles pour les infirmières :

Mise à jour le Mercredi, 02 Octobre 2013
 

Le 30 octobre 2013, ...

des patients de tout le continent africain célébreront la première Journée régionale de la solidarité avec les patients.

Ces patients appelleront les ministres de la santé et les intervenants du secteur à améliorer la vie des patients en passant aux soins de santé centrés sur les patients. Le CII a noué un partenariat avec l’Alliance internationale des organisations de patients et nombre d’autres organisations afin de promouvoir cette initiative et de replacer le patient au cœur des soins de santé.

En quoi la Journée de la solidarité avec les patients est-elle importante ? Déjà fortement sous pression, les systèmes de santé africains ne peuvent plus continuer à mettre l’accent sur les maladies, plutôt que sur les patients. 

L’Afrique est confrontée à des problèmes complexes en matière de soins de santé. Les patients en particulier doivent relever les défis suivants :

  • Les effets directs des maladies transmissibles et non transmissibles, du VIH/sida, des accidents et des traumatismes.
  • De profondes iniquités en matière de traitement et de prévention des maladies.
  • Le manque de médicaments répondant à leurs besoins.
  • La pénurie de ressources, qui empêche l’adoption des techniques de sécurité les plus élémentaires.
  • La stigmatisation et la discrimination liées à leur statut de malades.

Le CII a publié de nombreuses fiches d’information consacrées à la sécurité des patients, ainsi qu’une prise de position.

Mise à jour le Lundi, 28 Octobre 2013
 

L’hygiène des mains freine considérablement la propagation des infections

Une étude publiée dans la revue Lancet Infectious Diseases montre que la stratégie de l’Organisation mondiale de la santé pour améliorer l’hygiène des mains a permis de réduire de manière spectaculaire le nombre d’infections transmises au cours des soins. L’étude montre, de plus, que la stratégie est facile à mettre en œuvre par les personnels de santé. La fiche d’information du CII consacrée au contrôle des maladies explique que le respect des règles d’hygiène des mains est la manière la plus efficace de prévenir la transmission des maladies. Les infirmières, en contact étroit avec leurs patients, sont exposées à une grande variété de microbes, dont certains sont pathogènes. En respectant les règles d’hygiène des mains, les infirmières peuvent prévenir la transmission des maladies.

La stratégie de promotion de l’hygiène des mains de l'OMS comporte cinq éléments :

  • mise à la disposition du personnel soignant, sur le lieu des soins, d’une solution hydro-alcoolique ;
  • formation du personnel soignant aux cinq indications de l’hygiène des mains ;
  • contrôle et information en retour sur le respect des bonnes pratiques ;
  • rappels visuels sur le lieu des soins ;
  • et culture institutionnelle attachée à la sécurité des patients et du personnel soignant.
Mise à jour le Vendredi, 01 Novembre 2013
 

3e Conférence mondiale sur la réglementation des professions de santé : inscriptions ouvertes

La seule conférence internationale et interdisciplinaire consacrée à la réglementation des professions de santé se tiendra à Genève (Suisse), les 17 et 18 mai 2014. Les inscriptions sont ouvertes à l’adresse suivante : www.whpa.org/whpcr2014/registration.htm

Intitulée « La réglementation des professions de santé : relever les défis pour agir dans l’intérêt public » (Health professional regulation – facing challenges to act in the public interest), la conférence s’adresse à la communauté internationale des professionnels de la santé intéressés par et engagés dans la réglementation.

D’une durée d’un jour et demi, la troisième Conférence mondiale de la réglementation des professions de santé se tiendra à Genève immédiatement avant l’Assemblée mondiale de la Santé de l’OMS. Elle sera, pour ses participants, l’occasion d’échanger des informations et des points de vue, ainsi que de débattre des défis actuels en matière de réglementation.

Les orateurs analyseront les leçons tirées d’approches de la réglementation basées sur les compétences ; compareront plusieurs modèles réglementaires ; et étudieront différentes manières de promouvoir les pratiques optimales en matière de gouvernance et de performance de la réglementation.

Information et inscription : www.whpa.org/whpcr2014/index.htm.

Mise à jour le Mardi, 29 Octobre 2013
 

20 novembre : Le CII s’associe aux célébrations de la Journée mondiale de l’enfance

CII souscrit pleinement à la Déclaration des droits de l’enfant et à la Convention relative aux droits de l’enfant. En particulier, le CII croit que les infirmières ont un rôle à jouer dans le contrôle du respect des droits de l’enfant et dans la dénonciation, aux autorités compétentes, des abus, de la négligence et de l’exploitation des enfants. (lire)

Le CII contribue directement à la réalisation du deuxième objectif du Millénaire pour le développement (l’éducation primaire pour tous) par l’intermédiaire de son Fonds pour l’éducation des fillettes. Le Fonds finance la scolarité primaire et secondaire de jeunes filles de moins de 18 ans, orphelines d’infirmières, vivant dans des pays en voie de développement. À ce titre, le Fonds prend en charge leurs frais d’inscription ainsi que l’achat de leurs uniformes et manuels scolaires.

Fiches d’information du CII :

Prises de position officielles du CII :

Mise à jour le Mercredi, 20 Novembre 2013
 

Voeux de fin d'année 2013

                              Bagooaduth Kallooa - Second Vice-Président du CII

Mise à jour le Mardi, 17 Décembre 2013
 

Transformation et renforcement de la formation des professionnels de santé

L’Organisation mondiale de la santé a publié des lignes directrices sur la transformation et le renforcement de l’éducation et de la formation des professionnels de santé. Le CII était membre du groupe de travail chargé de la rédaction de ces directives et d’un ensemble de synthèses thématiques s’y rapportant. (lire)

Les directives traitent des problèmes complexes liés à la transformation de l’éducation des professionnels de santé. L’OMS y présente les principaux enjeux politiques, résume les éléments probants disponibles et formule des recommandations et des commentaires, notamment des conseils d’application. Les directives exposent une vision de la transformation de l’éducation aux professions de santé, tout en offrant des recommandations sur la manière de former des diplômées capables de répondre aux besoins de santé des populations qu’elles servent. Les synthèses thématiques sont consacrées, respectivement, au perfectionnement professionnel des enseignants ; à l’accréditation des institutions de formation des professionnels de santé ; et à la réglementation, au financement, au contrôle et à l’évaluation de la formation des professionnels de santé.

Les directives, recommandations et synthèses thématiques sont disponibles à l’adresse suivante : http://whoeducationguidelines.org/

Mise à jour le Mercredi, 22 Janvier 2014
 

Déclaration de consensus sur la planification familiale après avortement

Appelant à un engagement renouvelé en faveur de la santé des femmes après un avortement, plusieurs organisations internationales ont adopté, par consensus, une déclaration conjointe soulignant l’importance des services de planification familiale. Ces organisations sont le CII, la Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique (FIGO), la Confédération internationale des sages-femmes (ICM), l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l’Alliance Ruban blanc (WRA), le Département du développement international du Royaume-Uni (DFID) et la Fondation Bill et Melinda Gates. Par cette déclaration, les organisations signataires s’engagent à agir pour que des services et conseils facultatifs en planification familiale fassent partie des soins de base prodigués dans tous les établissements de santé après un avortement ; à donner aux femmes de tous âges les moyens de prévenir une grossesse non désirée et d’éviter un nouvel avortement ; et à informer les femmes qui souhaitent un enfant de l’espacement optimal des grossesses. La déclaration expose les motifs qui justifient de proposer des services de planification familiale aux femmes concernées. Elle passe également en revue les modalités pratiques envisageables. Texte de la déclaration.

Mise à jour le Mercredi, 29 Janvier 2014
 

6th Global Patients Congress

The 6th Global Patients Congress is the global event for patient leaders and others working to improve healthcare systems globally.  The Congress will bring together expertise and experience in how to build patient-centred healthcare globally, providing an international platform for high level policy debate, knowledge and skills building as well as opportunities for exchange and networking

The Congress theme is ‘Better access, better health: A patient-centred approach to universal health coverage’. The Congress will explore how a patient-centred approach can address the factors that will lead to universal health coverage and consider the patients’ perspective. Plenary and workshop sessions will focus on topics that explore questions such as: What are the barriers to access to healthcare in different world regions? What are the principles that promote equity?  What are the indicators of quality healthcare? What is the value of innovation? How should healthcare be financed?

The programme features plenaries with keynote speakers and a range of parallel sessions including papers submitted through the open call process.  The members’ day will include capacity-focussed sessions on how patients’ organizations can advocate on issues of access to healthcare.  The multi-stakeholder programme will explore a patient-centred approach as it relates to three themes: equity, quality and finance in all world regions. 

Conference attendance is currently open to IAPO members and Invited Guests only. For further information, visit: www.globalpatientscongress.org

Mise à jour le Lundi, 23 Septembre 2013
 

24 mars, Journée mondiale de lutte contre la tuberculose

« Atteindre les trois millions »

Dépistage, traitement et guérison de la tuberculose accessibles à tous.

Sur les neuf millions de personnes qui, chaque année, contractent la tuberculose, un tiers n'a pas accès aux systèmes de santé adéquats.Le projet du CII de lutte contre la tuberculose et la tuberculose multi-résistante aux médicaments (TB/TB-MR) s’emploie à changer cette situation en procurant des compétences, une expertise et des connaissances dans la prévention, les soins et le traitement de la tuberculose à plus d’infirmières à travers le monde.

De tous les prestataires de soins de santé, les infirmières sont les mieux placées pour combler le fossé entre les institutions de santé et la communauté – fossé où tombent une bonne partie des trois millions de personnes qui n’ont pas accès aux systèmes de santé.L’intégration des services et la collaboration avec les collectivités locales permettent de créer un véritable continuum de soins. Dans ce cadre, les personnes qui éprouvent des symptômes ont effectivement accès aux tests appropriés et à leurs résultats. En cas de diagnostic positif à la tuberculose, elles bénéficient du traitement dont elles ont besoin, un traitement qui tient compte de leur mode de vie et de leurs autres priorités.

Le projet TB du CII bénéficie du soutien financier de l’United Way Worldwide octroyé par la Fondation Lilly au nom du Partenariat Lilly contre la TB-MR.

Nous avons le plaisir de partager avec vous les expériences d’infirmières spécialisées dans la lutte contre la tuberculose à travers le monde :

  • République populaire de Chine : Mme Meng Guiyun, est responsable du département des soins infirmiers de l’Institut thoracique d’Urumqi (Région autonome ouïghoure du Xinjiang, République populaire de Chine). Ancienne élève émérite du programme de formation transformative du CII, Mme Meng a ainsi participé aux deux formations organisées par le CII en 2009 et 2010 en République populaire de Chine. Depuis la formation initiale en 2009, Mme Meng a plaidé avec succès pour l’organisation de plusieurs formations destinées à des infirmières et d’autres prestataires de soins de santé dans son hôpital et dans plusieurs régions reculées du Xinjiang. En 2011, elle a formé dans cette région plus de 1000 travailleurs de soins de santé sur la tuberculose.

En outre, Mme Meng et plusieurs de ses collègues ayant participé à la formation de 2009 ont mis au point un manuel consacré à la prise en charge de la tuberculose. Remis aux personnels médicaux de plusieurs prisons, le manuel les aide à identifier les signes et symptômes de la tuberculose chez les détenus et leur donne des renseignements sur le traitement qui doit être prodigué. Mme Meng et ses collègues ont aussi organisé des formations destinées au personnel médical des prisons concernant plusieurs aspects de la tuberculose, y compris la prévention des infections.

Suite à la formation, Mme Meng a introduit des changements dans la pratique. Elle indique à ce propos qu'entre 2009 et 2011, le pourcentage du personnel incapable de citer correctement les médicaments utilisés pour traiter la tuberculose est tombé de 31,7 pour cent à 3,5 pour cent. Les erreurs de dosage de médicaments ont également chuté de 5,9 pour cent à 0,5 pour cent durant la même période. L’hôpital a enfin enregistré une diminution du taux de défaut des patients de 5,2 pour cent à 3,5 pour cent.

En outre, suite aux démarches fructueuses de Mme Meng pour renforcer les mesures de contrôle, l’hôpital a installé des lampes UV dans les salles réservées aux patients atteints de tuberculose et procédé à des améliorations dans la ventilation des mêmes salles. Ces mesures ont fait baisser le nombre des cas de tuberculose parmi les travailleurs de soins de santé de 27 en 2009 à 5 en 2011.

En 2013, Mme Meng, en collaboration avec une collègue, a rédigé et publié un ouvrage destiné aux infirmières et consacré au contrôle de l’infection et aux pratiques optimales en matière de prise en charge des patients tuberculeux. Le livre est aujourd’hui en vente dans toute la Chine.

  • Indonésie : Astusi Yuni Nursasi, chef de projet expérimentée, est la personne de référence du Projet de lutte contre la tuberculose du CII pour l’Association nationale des infirmières de l’Indonésie (INNA). Depuis 2010, elle a participé à trois ateliers en tant que co-formatrice et personne de référence de notre Projet. Yuni a fait preuve d’un grand sens de l’initiative, en particulier s’agissant du plaidoyer en faveur du rôle des soins infirmiers dans la prise en charge de la tuberculose. Elle a été personnellement impliqué dans l’élaboration de normes pour la pratique infirmière publiées par le programme national indonésien de lutte antituberculeuse. En octobre 2013, Mme Nursasi a présenté, devant la conférence de l’Union internationale de lutte contre la tuberculose et les maladies respiratoires qui se tenait à Paris, les résultats de la formation organisée en Indonésie. Aujourd’hui, Yuni rédige sa thèse

et prévoit de développer un modèle de soins infirmiers pour donner du pouvoir aux infirmières, aux travailleurs de santé volontaires, aux familles et aux patients tuberculeux, afin d’améliorer l’autonomie des patients qui suivent un traitement antituberculeux.

Yuni a participé au deuxième forum du Partenariat Halte à la tuberculose dans les régions Asie du Sud-est, Pacifique occidental et Méditerranée orientale (3-4 mars 2014). Elle sera présente au colloque national indonésien sur la tuberculose (29 mars 2014).

  • Russie : Irina Lyapina est infirmière-chef au dispensaire antituberculeux de la ville de Toliatti. Le projet TB/TB-MR du CII a changé sa vie professionnelle depuis qu’elle a participé aux premiers ateliers de « Formation de formateurs » consacrés aux soins contre la tuberculose et la tuberculose multirésistante, en 2009. Depuis cette date, Irina a formé de très nombreuses infirmières non seulement dans son dispensaire, mais également dans des établissements de soins primaires et dans des hôpitaux. Elle continue de dispenser son enseignement tant à des infirmières qu’à des étudiantes et suit elle-même des études. Elle s’intéresse à l'extension du rôle des soins infirmiers dans les soins aux patients souffrant de tuberculose. Elle s’intéresse aussi à la réalisation d’une étude portant sur la dépression chez les patients atteints de tuberculose et de VIH et sur les interventions de soins infirmiers qui pourraient s’avérer utiles pour contrôler la dépression.

Le dispensaire antituberculeux de Toliatti dispose d’une unité pour le traitement des patients atteints d’une coïnfection à la tuberculose et au VIH. Avant 2012, cette unité assurait un traitement antituberculeux contrôlé mais son personnel ne pouvait assurer de contrôle particulier du traitement contre le VIH. Les patients ou leurs familles devaient alors s’adresser au Centre antisida pour obtenir des médicaments antirétroviraux, une démarche qui n’était pas toujours couronnée de succès pour diverses raisons. En 2012, les rôles infirmiers de l’unité ont été étendus à la fourniture de traitements coordonnés et contrôlés contre la tuberculose et l’infection à VIH. Dans ce nouveau système, les antirétroviraux sont envoyés au poste de soins infirmiers et, après que l’infirmière-chef a établi la documentation nécessaire, distribués aux patients par les infirmières de l'unité. Les infirmières sont également chargées de dispenser le traitement contrôlé et de motiver les patients à poursuivre leur traitement. On sait que les patients qui suivent une double thérapie contre la tuberculose et le VIH souffrent d’effets secondaires tels que la dépression, qui est fréquente. Les infirmières surveillent le bien-être émotionnel des patients et interviennent, prodiguent le soutien nécessaire et demandent des consultations individuelles avec des spécialistes.

Grâce à toutes ces mesures, les indicateurs de succès du traitement dans l'unité se sont beaucoup améliorés. En 2012, 79% des patients renvoyés de l’unité étaient négatifs à la bactérie TB. En 2013, ce taux est monté à 86%. En outre, l’unité TB/VIH a enregistré une diminution du taux de mortalité.

Ressources du CII dans le domaine de la tuberculose :

 

Mise à jour le Lundi, 24 Mars 2014
 

7 avril 2014, Journée mondiale de la santé : les maladies à transmission vectorielle

La campagne de la Journée mondiale de la santé 2014 se focalise sur les maladies à transmission vectorielle, responsables de 17 % de la charge mondiale estimée des maladies infectieuses. Selon les estimations, le paludisme tue près d’un million de personnes par an. Il est admis que le changement climatique pourrait modifier de manière importante les habitats et le nombre des vecteurs de maladies : moustiques, qualité de l'eau et de l'air, disponibilité et qualité des denrées alimentaires, notamment.

Le CII s’inquiète du fait que plus de trois milliards d'individus vivant aujourd’hui dans la pauvreté seront durement affectés par les changements climatiques, compte tenu de leur dépendance plus grande vis-à-vis des ressources naturelles, de leur vulnérabilité accrue aux maladies transmissibles et de leur exposition aux catastrophes telles qu'inondations, sécheresse, incendies et ouragans.

Publications du CII consacrées à la santé et à l'environnement :

Prise de position du CII :

Mise à jour le Vendredi, 04 Avril 2014