Dirigé par des infirmières pour faire avancer les soins infirmiers partout dans le monde, le CII travaille pour garantir des soins infirmiers de qualité pour tous ainsi que de solides politiques de santé.

  

0ghwa_consult_phase1
0TB_Award
IMG_7613
IMG_7691
IMG_7749
IMG_7859
IMG_7971

 
 
  • Le Conseil international des infirmières a la plaisir de souhaiter la bienvenue à M. Pierre Théraulaz, comme Directeur général ad intérim dès le 1er août 2015. M. Théraulaz, Membre du Conseil d’administration du CII et Président de l’Association suisse des infirmières et infirmiers, remplace le Dr David Benton jusqu’à nouvel ordre. Durant cette période d’intérim, son rôle de membre du Conseil d’administration du CII est suspendu.

  • La consultation en ligne pour la Stratégie mondiale sur les ressources humaines pour la santé à l’horizon 2030 se termine le 31 Août 2015. Plus d' informations peuvent être trouvées ici.
  • Présentations par les intervenants à la conférence du CII à Séoul , avec une sélection de photos , sont maintenant disponibles ici .

  • L'ONUSIDA annonce que l'objectif de 15 millions de personnes sous traitement salvateur contre le VIH d'ici 2015 a été atteint neuf mois avant la date prévue. Le monde a dépassé les attentes en matière de lutte contre le sida du sixième objectif du Millénaire pour le développement (OMD) et est sur la bonne voie pour mettre fin à l'épidémie de sida d'ici 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD).
  • Le travail effectué par le CII dans le domaine de la tuberculose est récompensé en Chine : Le travail du CII pour renforcer la capacité mondiale du personnel infirmier dans la prévention, la détection, les soins et le traitement de la tuberculose multi-résistante (TB-MR) et la tuberculose ultra-résistante (TB-UR) a été reconnu par le Prix de la Coopération internationale de la lutte contre la tuberculose en Chine. Le prix a été remis à Carrie Tudor, Directeur de projet au sein du CII, lors de la Conférence Nationale académique de la Chine sur la lutte antituberculeuse à Wuhan, en Chine, organisée chaque année par l'Association médicale chinoise et la Société chinoise de lutte contre la tuberculose.

  • Communiqué de presse: Le Dr David Benton quitte ses fonctions de directeur général du Conseil international des infirmières. Lire plus...
  • Pour les offres d'emploi à l'Organisation mondiale de la santé , s'il vous plaît cliquez ici .

 

Présentation d'une Association nationale d'infirmières (ANI)

L’Association des infirmières et infirmiers du Japon (JNA) a tenu son assemblée générale annuelle les 9 et 10 juin. Les participants ont examiné plusieurs rapports et discuté des priorités stratégiques de la JNA : création et promotion d’un système de soins communautaires intégrés ; instauration d’environnements favorables à la pratique des infirmières ; extension des rôles infirmiers ; formation d’une main-d’œuvre infirmière capable de répondre aux besoins d’une société super-âgée comptant peu d’enfants. Le 11 juin, la JNA a annoncé qu’elle examinerait plusieurs manières de traiter la démence, avec pour objectif de créer une société au sein de laquelle les personnes atteintes de démence et leurs familles puissent vivre confortablement au sein de leur environnement familier. Pour davantage d’information : Nursing for Older People in Japan.

 

PROJET DU CII A L'AFFICHE

Les soins de santé en danger : Dans les zones de conflit, la violence qui s’exerce contre les travailleurs et contre les institutions du secteur des soins de santé est un problème grave, méconnu et qui tend à se généraliser. Il n’appartient pas aux infirmières ni aux médecins de décider de qui ils doivent traiter : notre devoir est plutôt de prodiguer nos services à toutes les personnes qui en ont besoin. Il est d’une importance capitale de protéger les travailleurs de santé dans la réalisation de leur travail : il s'agit en effet de rebâtir la confiance et de se remettre des conséquences dramatiques des conflits et de la violence. Le CII félicite et soutient le projet « Les soins de santé en danger » du Comité international de la Croix-Rouge, ainsi que l'engagement quadriennal qu’il prévoit pour « la mise en œuvre de mesures spécifiques afin que les soins de santé puissent être dispensés en toute sécurité dans les conflits armés et autres situations de violence ».